#Carnet Noir – Foot / Christophe Revault : symbole de la renaissance violette

C’est avec une grande tristesse que le football Français apprenait le décès de Christophe Revault hier, à l’âge de 49 ans. Formé au Havre, l’ancien portier du PSG et de Rennes s’est surtout démarqué par sa participation au come-back du TFC après son déclin en 2001.

Début juillet 2001, le TFC est au plus mal, si chez les Canaris on fête un huitième titre de Champion de France de D1, le club Toulousain est en déroute. Relégué sportivement, le club vient officiellement de subir un nouveau revers, judiciaire cette fois. En liquidation financière, le club est relégué en National et est finalement repris par Olivier Sadran. Personnellement je n’avais même pas 10 ans lorsque les faits se sont produits. Mon coeur était alors partagé. Evidemment, le supporter Lensois que je suis été content de voir les Sang & Or éviter le couperet de la descente pour seulement trois petits points. Mais ma vie a commencé et a toujours été sur les bords de la Garonne. Il m’était impossible de me réjouir d’une pareille déconvenue pour le club Violet. En pleine renaissance, le TFC se reconstruit avec la fameuse génération des Pitchouns entourés par trois piliers demeurés malgré le bateau en perdition. J’ai encore en souvenir un article publié dans La Dépêche du Midi. Plus que l’article, je me remémore parfaitement la photo l’illustrant. Cette photo montre ces trois grands bonhommes de l’histoire du foot Toulousain : William Prunier, Stéphane Lièvre, et bien sûr Christophe Revault, allongés tout sourire dans l’herbe. Je ne saurais dire pourquoi, mais à mes yeux, cette photo transpirait la force, les belles valeurs du football, et le don de soi. Je voyais ces trois gars qui auraient très bien pu prétendre à de meilleurs plans de carrière. Mais non, ils ont mis de côté leurs ambitions et leurs prétentions salariales pour l’amour du projet et du maillot. Tout jeune Toulousain, ou fan du club en reconstruction, ayant grandit pendant ces années-là ne peut qu’avoir un sentiment spécial à l’égard de ce trio. Devenu capitaine de la Casa Violeta, Christophe Revault y passera le plus clair de sa carrière. Des sensations toutes plus fortes les unes que les autres, il nous en aura fait vivre. On se souvient tous de la fureur au Capitole même pas deux ans après la descente aux enfers. Après deux années de reconstruction, les Toulousains remontent en Ligue 1. Alors oui pour toutes ces valeurs qu’a partagé Christophe Revault pendant ses neuf saisons et 219 matchs dans la Ville Rose, bien sûr que oui son décès ne peut pas me laisser indifférent. Bien sûr que oui en tant que Toulousain, je suis sous le choc et ne peut qu’exprimer toutes mes condoléances à sa famille… Bravo gardien, et merci pour tout…

Nicolas Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s