#Rugby – Nationale / JJ.Veyrac (Albi) : «Dans le tempo pour monter en Pro D2!»

Le directeur général de la SASP Sporting Club Albigeois, Jean-Jacques Veyrac, est venu sur le plateau du « Le #MagSport by H2G», évoqué la situation actuelle des jaunes et noirs, tant sur le plan administrativo économique que sur le plan sportif. Pour le dirigeant albigeois, la situation n’est pas la plus simple qu’il ait connu, dans cette période où le sport professionnel se débat avec le contexte du Covid-19 (pertes de la billetterie, conséquences économiques etc). Malgré cela, le SCA continue d’avancer et d’essayer de se structurer pour atteindre son objectif : la remontée en Pro D2. Jean Jacques Veyrac nous a donc fait un tour d’horizon des dossiers du moment ( Situation économique, renouvellement du staff, budget Pro D2 ou Nationale, retransmission des matchs, droits tv, projets infrastructures) tout en martelant la farouche volonté d’accéder à l’échelon supérieur. Entretien avec une des pierres angulaires du dispositif administratif du « Sporting », qui nous dévoile le plan de marché pour les mois à venir.

 

Jean Jacques Veyrac Directeur Général SC Albi / Crédit photo : Le #MagSport – Studios H2G

 

Depuis 4 ans, le Sporting a un objectif chevillé au cœur, au corps et au maillot jaune et noir : remonter en Pro D2. Mais, cette année, on va dire que le chemin est un peu plus escarpé puisque la division Nationale regroupe la crème de la crème du rugby fédéral et on voit que le SCA est obligé de ferrailler ferme pour aller au bout de ses rêves ? 

 

Tout à fait mais tu sais, des chemins escarpés, on en a connu. L’épisode de Rouen était très escarpé, il y a eu le Covid l’an dernier alors que nous étions premiers et qu’il avait été voté que nous monterions, c’était aussi escarpé. Oui, c’est plus difficile cette année mais au moins, nous jouons des matchs, nous sommes pour l’instant qualifiés et toujours dans le tempo pour monter en Pro D2 et c’est vrai que nous n’avons que cet objectif en tête.

 

L’an dernier, au moment de la genèse de la Nationale, il y avait deux routes : soit faire monter Albi et Massy en Pro D2, on connaît la suite quand cette dernière a refusé d’ouvrir ses portes aux deux clubs, soit créer cette Nationale. Bon gré, mal gré, le Sporting s’est rattaché à cette idée-là et j’imagine qu’il n’y a plus de regret car ce championnat a vraiment fait ses preuves. C’est un vrai championnat avec un niveau qui prépare à la Pro D2 ? 

 

Absolument. Nous n’étions pas contents l’an dernier car nous voulions être en Pro D2 donc nous avons voté pour cette Nationale, Alain a voté pour cela, car c’est quand même un bon tremplin pour la Pro D2. On joue aujourd’hui de vrais matchs de rugby, des matchs de notre niveau avec beaucoup plus de rencontres, nous serons prêts à monter en Pro D2 quand ce sera le moment. Donc oui, nous sommes contents qu’il y ait cette Nationale et il faut qu’elle dure. 

https://www.debardautomobiles.com

Un directeur général s’occupe du sportif mais surtout de l’administratif et du financier. Nous sommes dans une période qui est assez compliquée avec le Covid 19 qui empêche d’avoir de la billetterie mais qui a aussi un peu impacté les partenaires. Comment le Sporting Club Albigeois arrive-t-il à garder le cap financier ? 

 

C’est très difficile, on ne va pas se le cacher. Quelle entreprise aujourd’hui peut payer 45 / 46 salariés avec zéro euro de recette ? Il faut juste se rappeler le contexte et c’est donc effectivement difficile. Même si c’est difficile, on va s’en sortir, je rassure un peu tout le monde, parce qu’on y travaille tous les jours. Nous avons des partenaires qui ont été très fidèles, qui nous ont suivis et il faut les remercier, qu’ils soient publics ou privés. Grâce au Club Affaires, qu’on n’a pas non plus pu faire à cause du Covid, nous avons gardé le même nombre de partenaires que l’an dernier, on en a pris une trentaine cette année malgré ces difficultés. Donc, on peut dire qu’aujourd’hui, c’est compliqué. 

 

On sait que la Fédé a aussi essayé de faire des choses pour accompagner les clubs avec un PGE à taux 0. Ils montent aussi au front pour aller klaxonner au Ministère des Sports pour que, comme en Top 14 et en Pro D2, la Nationale puisse avoir une aide pour la billetterie. Pour l’instant, on vous demande d’avoir l’exigence du professionnalisme sans en avoir toutes les aides ? 

 

C’est exactement ça. Aujourd’hui, nous avons le même nombre de salariés qu’à peu près tous les clubs de Pro D2, ces derniers ont perçu des aides à la billetterie puisqu’ils sont reliés à la LNR mais ils n’ont pas eu que ça. Ils ont eu des droits TV qui sont quand même importants et nous, les 14 clubs, nous n’avons pas de droits TV, pas d’aide de perte de billetterie, on n’a rien. Donc franchement, quand on parle de difficulté, oui, il faut être super accrocheurs aujourd’hui pour gérer un club par les temps qui courent. Nous avons le fond de solidarité que nous recevons tous les mois, ce ne sont pas des sommes importantes mais c’est toujours ça. Nous allons bénéficier des exonérations de charges sociales mais nous attendons les décrets et tant qu’ils ne sont pas sortis, on n’en est pas sûr. On parle de réouvrir une partie des stades, oui / non donc, comment se projeter au 30 Juin ? Est-ce que nous allons ou non percevoir des aides entre Mai et Juin sachant que nous n’aurons pas de match ? Est-ce que la demi-finale se jouera ou non à Albi ? C’est encore autre chose avec un billet important si on pouvait jouer à Albi et si on pouvait mettre du monde dans le stade. Donc, tu comprends que, quand nous sommes actuellement en train de travailler sur le bouclage de la fin de saison, car il faut que le budget soit bouclé si nous voulons monter, nous avons des incertitudes tous les jours et nous sommes un peu dans le prévisionnel de choses que l’on ne maîtrise pas. 

https://www.debardautomobiles.com

Pour monter, il y a déjà une première étape qui a été franchie par le Sporting Club Albigeois. On a appris, par le biais des sources de la Fédération Française de Rugby, que six clubs étaient éligibles du côté FFR, il faudra ensuite l’être du côté Ligue Nationale de Rugby où le cap est encore un peu plus élevé. Dans ces six clubs éligibles, on trouve Albi comme c’est le cas depuis 4 ans donc, j’imagine que c’est un bon point et que ça permet déjà de rassurer les joueurs pour se projeter vers les phases finales ? 

 

Tout à fait. Nous avons vraiment tout respecté, que ce soit au niveau administratif et de toutes les contraintes qu’il y a autour. On le maîtrise maintenant depuis quelques années donc, de ce côté-là, nous sommes prêts. Je vais quand même dire que nous avons une deadline qui est le 15 Mai, date à laquelle il faut que l’on apporte la preuve à la LNR et à la FFR que nous allons premièrement boucler le budget, deuxièmement que nous aurons des capitaux propres positifs. Il ne faut pas qu’ils soient juste positifs mais positifs avec un chiffre égal à 15% de la future masse salariale de Pro D2. Donc, ça veut dire qu’au 15 Mai, il faut aussi avoir fait le budget de Pro D2, chose sur laquelle nous travaillons ici puisqu’on y a été et que nous connaissons les chiffres. Je vais dire une chose qui va paraître bizarre mais il est plus facile de gérer un budget de Pro D2 qui est plus important qu’un budget de Nationale. Pourquoi ? Tout simplement pour deux ou trois raisons : lorsqu’on monte, il y a une prime de montée de 300 000€, on a un minimum garanti par la LNR qui est d’1M6 donc ça veut dire que tous les clubs de Pro D2 toucheront 1M6 et Albi toucherait 1M9 avec celui qui montera en même temps. Il y a plus de matchs, des matchs plus intéressants, les tarifs sont aussi un petit peu différents en Pro D2, il y a plus de monde au stade. Ça ne tombe pas tout seul mais c’est plus facile de faire un budget en Pro D2. 

 

Tu nous parles des 300 000€ d’aide à la montée. On sait que l’un des chevaux de bataille d’Alain Roumégoux depuis 3 ans est que les clubs qui montent en Pro D2 puissent inscrire cette somme dans les fonds propres. A t’il a été entendu par les hautes sphères du rugby français ? 

 

Il ne l’a pas dit 9 fois, il l’a dit 10 fois, c’est son cheval de bataille (rires). La situation actuelle n’est pas logique, il faudrait que ces 300 000€ servent aux capitaux propres pour monter. Aujourd’hui, ça n’est pas le cas, nous n’avons pas réussi, ces 300 000€ seront sur le budget de l’an prochain mais ne serviront pas à avoir les 300 000€ qu’il nous faut d’avance pour monter. 

 

Tu nous parlais également des droits TV, le Sporting Club Albigeois aurait dû faire son retour sur la chaîne L’Equipe dimanche dernier face à Tarbes, pour un derby d’Occitanie mais le match a dû être reporté. Que représentent les droits TV de L’Equipe TV par match pour le Sporting Club Albigeois ? Pas grand-chose ? 

 

Non, je l’ai déjà dit, pas grand-chose (rires). Celui qui reçoit a une enveloppe de 2 000€ et celui qui se déplace, une enveloppe de 1 000€ donc, ce n’est rien du tout. Après, par contre, nous avons des droits TV un peu plus importants qui vont tomber si on joue la demi-finale et la finale. Juste pour donner une information, les deux clubs qui sont en finale perçoivent chacun 10 000€ de la chaîne L’Equipe. Ce sont quand même des montants très, très loin de la Pro D2 (rires). 

https://www.aristow.com/fr/

Pour rester dans le côté télévisuel, le Sporting s’est lancé à nos côtés dans l’auto-retransmission de matchs. Est-ce que cette visibilité a permis d’apporter un plus aux partenaires et de garder le lien avec les supporters ? 

 

On était obligé de faire ça, il fallait trouver une solution. Je te remercie ainsi que toute l’équipe avec laquelle on travaille, d’abord parce-que ça se passe très bien, les gens sont contents du résultat car nous avons quand même tout le temps des retours. Nous avions des abonnés, des personnes qui ont pris un abonnement donc, pour eux, nous sommes obligés de faire ça. Au lieu de payer un abonnement et d’être dans le stade, ils auront vu tous les matchs du SCA dans leur canapé devant la télé. Ce n’est pas pareil, j’en conviens, mais au moins, le club a fait l’effort financier de faire ça. En plus, ils doivent être contents parce qu’ils auront aussi vu tous les matchs à l’extérieur puisque nous avons été les premiers à faire ça et que tous les clubs nous ont copiés. Albi a quand même été le précurseur de ces transmissions sur les chaînes Facebook et Youtube. Bien sûr que les abonnés peuvent râler, et je les comprends, mais nous avons fait cet effort. Pour les partenaires qui ont de la visibilité, si le stade est fermé et qu’on ne fait pas ça, ils auraient aussi des raisons de râler car on ne verrait pas leur visibilité. C’est vrai qu’au lieu d’avoir 2 000 ou 3 000 personnes dans un stade, il y en a 20, 30 ou 35 000 qui regardent donc, la visibilité est plutôt bonne aussi. Donc, ne serait-ce que par respect pour nos abonnés et nos partenaires, nous étions obligés de faire ça et nous sommes très contents de l’avoir fait avec vous. 

 

Depuis de longues années, en cas de retour en Pro D2, on entend le Conseil d’Administration parler de faire des loges et de faire du Stadium Municipal un véritable outil de travail. Ce projet de développement du Stadium est toujours dans les cartons ? 

 

Oui, ça l’est toujours, il y a des plans qui ont été faits. Aujourd’hui, si on veut faire du  » business  » dans un stade, nous avons besoin de loges mais, vous le savez tous, le stade est public et ça n’est pas de notre ressort. On s’entend très bien avec la Mairie d’Albi et cet investissement, s’il doit être fait, sera porté par la ville et ce sont d’autres discussions que le président mène avec Mme le Maire et les administrateurs. Mais nous en aurions vraiment besoin et je pense qu’aujourd’hui, il y a des entreprises qui sont prêtes à mettre un peu plus d’argent que ce qu’elles mettent si elles ont un outil de travail pour elles, avec des loges, comme on le voit à peu près dans tous les clubs aujourd’hui. 

https://maisonpeinture.fr

En développant l’outil infrastructures, cela pourrait aussi permettre de faire revenir un certain public, un public un peu plus jeune qui avait un peu déserté le Stadium. On le voit sur les retransmissions, beaucoup de gens ont entre 25 et 45 ans, ce qui n’est pas obligatoirement la sociologie des tribunes jaune et noire. Faire revenir cette catégorie de spectateurs au Stadium est aussi un défi ? 

 

Tout à fait, nous sommes aujourd’hui en réflexion pour voir comment amener d’autres abonnés. C’est marrant d’en parler car nous avons un nouveau stagiaire qui est rentré au club depuis un mois, c’est un joueur, Lucas Guillaume, qui a l’obligation de faire un stage et je l’ai mandaté sur ce sujet, réfléchir à comment on peut faire venir d’autres abonnés avec des âges plus jeunes. Nous sommes en train de travailler là-dessus pour essayer de trouver des solutions, il faut que l’on ait plus de monde au stade et effectivement, rajeunir le public même s’il ne faut bien sûr pas perdre les anciens ! Mais il faut que nous ayons une réflexion sur ce sujet. 

 

Pour finir sur le registre sportif, Arnaud Méla est au Sporting Club Albigeois depuis 4 ans, un premier cycle est passé. Est-ce qu’on peut compter sur l’homme de Brive, l’homme de Lannemezan, pour les années à venir ? Est-ce que le Sporting veut s’inscrire dans la durée avec Arnaud Méla ? 

 

Pose lui peut-être la question à lui (rires) ! Nous sommes en négociation avec Arnaud et Jérémy pour prolonger, on souhaite qu’ils restent avec nous et ça devrait se faire dans les jours qui viennent. 

 

La seule chose que l’on peut se souhaiter est de se retrouver dans quelques semaines pour parler de Pro D2 ? 

 

Ça serait génial. On souffre tellement depuis 4 ans, avec quand même des injustices qui se succèdent. Donc oui, vraiment, on pourra sortir le champagne si on est en Pro D2. 

 

Rendez-vous est pris pour te retrouver avec Arnaud Méla et fêter cette montée en Pro D2. La balle est dans le camp des joueurs

 

Exactement, c’est maintenant à eux de faire le boulot.

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://youtu.be/x3xGKGhwtYw
https://youtu.be/x3xGKGhwtYw

Retrouvez le replay de l’émission web/tv « Le #MagSport by H2G » du 23 avril 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s