#Foot – R1 / S.Sirven (Graulhet) « Ça ne va pas se faire en claquant des doigts. »

Fraîchement arrivé l’été dernier à la tête de l’équipe fanion FC Graulhet, Stephan Sirven aura connu une saison des plus particulières avec l’arrêt des compétitions fin octobre. Cette première du club en Régional 1 aura cependant permis de tirer quelques bons enseignements pour préparer l’acte 2.

Crédit DDM

Même si la saison aura été de courte durée pour une première du club en Régional 1, vous démarriez tout de même sur de bons rails avec le FCG n’est-ce pas ?

Oui on va dire qu’on avait plutôt bien démarré. On s’était bien préparé pour ne pas dire très bien. On savait que ça serait très compliqué car on sait d’où l’on vient. Graulhet reste une équipe qui monte de Promotion Ligue, Régional 3 puis Régional 2 ! A un moment donné, il faut arriver à stabiliser. Nous avions réussi à faire un début de saison honorable. J’ai pu récupérer quelques joueurs qui avaient touchés à la R1. Ils ont apporté pas mal de choses et ont permis au groupe et aux gars déjà en place de continuer de progresser. Le groupe en place était pas mal avec de bons joueurs. En travaillant comme il faut, ça nous a permis de faire ce début de saison sachant qu’on commençait par le Toulouse Rodéo qui descendait de National 3. Finalement on l’emporte 2-1 contre eux ! Derrière on enchaîne Golfech qui après huit-neuf années en R1 joue les premiers rôles et la montée et ensuite Tarbes…

Effectivement le début de calendrier était solide pour vous avec des gros poissons qui s’enchaînaient. Ce qui rang vos résultats d’autant plus honorifique…

Oui, il n’y a cas regarder. Du point de vue de classement, les trois sont devants ! Il n’y a que Portet, qui reste une belle équipe, contre qui nous faisons match nul chez nous. On peut dire que les résultats étaient satisfaisants comme nous étions dixièmes. Pour nous, il était important de bien démarrer pour bien lancer le championnat. C’est dommage que nous ayons été arrêtés parce qu’on avait un match intéressant à jouer contre Marssac. C’était le derby et j’aurais aimé voir ce que ça allait donner. Nous étions sur une bonne dynamique qui plus est. C’est comme ça. Maintenant, on essaye de se projeter sur la saison prochaine et essayer de conserver les joueurs pour espérer garder l’effectif intact pour la saison prochaine.

Cette saison prochaine, vous y avez déjà travaillé justement ou vous en profitez pour garder vos troupes au repos avant d’attaquer à nouveau ?

J’y pense depuis un petit moment. Nous savions très bien que la saison n’allait pas repartir. Ce qui est compliqué à partir de là, c’est de garder les joueurs. Sans compétition, ce n’est pas évident. il faut continuer de s’entraîner un peu, une fois par semaine avec les disponibilités de chacun et les contraintes supplémentaires du couvre-feu. On se projette forcément sur la saison prochaine. Pour les joueurs ce n’est pas évident de rester concentrés et d’avoir envie de jouer au football. Pour nous éducateurs, c’est compliqué alors pour les joueurs c’est dur aussi. Ils vont également avoir pris des mauvaises habitudes. Rester à la maison, on s’y habitue. Il va falloir les faire revenir aux entraînements trois fois par semaine, plus le match. En espérant que nous n’ayons pas trop de casse et que tout le monde réussisse à enquiller la saison prochaine. On fait le tour de tout le monde pour savoir sur qui nous pourrons nous appuyer.

Vous avez donc maintenu un rythme d’entraînement avec vos joueurs ?

On fait une fois par semaine et le dimanche matin de 10h à midi. Le samedi des joueurs travaillent. Quand nous avions la compétition, ils arrivaient à se libérer avec le boulot pour pouvoir jouer le match. Mais comme il n’y a plus de compétition, les gars doivent travailler donc ils le font. Sur un groupe de 23 joueurs, on tourne entre 13 et 16 personnes aux entraînements. On s’adapte, ce n’est pas facile. En espérant pouvoir reprendre comme il faut. Quand ? Je ne sais pas ni comment. On attend et on verra en espérant reprendre le plus rapidement possible dans de bonnes conditions.

Le dernier été aura été pas mal mouvementé au sein du club. Est-ce que vous profitez également de cette période pour préparer au mieux la saison prochaine au niveau de la gestion du club ?

Quand je suis arrivé au club, il y avait beaucoup de choses à faire en terme de structuration de l’école de foot. Quand on a une équipe en Régional 1, il n’y a pas que cette équipe en R1. Il faut que tout suive : les arbitres, les éducateurs diplômés dans toutes les catégories, les catégories de jeunes. Il nous fallait faire du travail en bas sinon ça ne pouvait pas tenir. Il y a eu du changement au niveau du comité directeur avec une équipe qui s’est mise en place avec beaucoup d’ambitions. Je pense qu’il faut laisser le temps que ça se mette en place et réussir à structurer tout ça pour se mettre dans de bonnes conditions de travail. Ce qui m’importe c’est d’avoir un oeil sur ce qu’on fait nous. L’équipe R1, c’est la vitrine c’est important, mais ce qui se fait en bas c’est important aussi. Sans ça, on ne peut pas exister.

D’autant que ce qui se fait en bas, ce sera sûrement les joueurs de demain pour l’équipe première…

Exactement. Graulhet ce n’est pas un club comme les gros de R1 où les gars prennent de l’argent. A part des défraiements de déplacement et des primes de victoire, les joueurs ne prennent rien. Recruter des joueurs c’est compliqué du coup. Ce qui serait bien, c’est de réussir à former et suivre les joueurs et s’appuyer sur ce qu’on fait au niveau de l’école de foot. Sans cracher sur ce qui a été fait auparavant, il faut arriver à avoir des catégories de jeunes à un bon niveau pour réussir à se maintenir à un tel niveau pour l’équipe fanion. Sinon, ça tiendra un moment et après ça sera compliqué, surtout en R1 ! Si on n’a pas des joueurs qui ont touché à ce niveau ou ont joué jeunes dans des catégories Honneur Ligue ou Ligue, c’est compliqué.

Quand on y regarde de plus prêt en seulement trois ans, le FCG est passé du bas échelon en Ligue Occitanie au plus haut niveau avec trois montées consécutives. Est-ce que l’équipe fanion n’a-t-elle pas grandit un peu trop vite pour que le reste puisse suivre derrière ?

Oui. Ce qui a été fait en senior, c’est exceptionnel, réussir à monter à ce niveau pour Graulhet. Dans le Tarn à part Marssac, il n’y a que nous. Donc au niveau sportif il n’y a pas mieux. Peut-être que c’est allé trop vite. Mais bon après quand il y a la qualité et l’équipe, on ne peut pas dire aux joueurs arrêtaient de monter. L’année dernière, ils sont montés en R1 par rapport au coefficient. Ils ont finit meilleurs seconds de R2 derrière Castanet II. Ils ont appris en juin qu’ils montaient en R1 donc ils l’ont pris. Après en terme sportif, la R2 et la R1, ce n’est pas pareil. Il faut maintenant que l’on essaye de rester à ce niveau-là. C’est important et bien d’évoluer à un tel niveau. Ça ouvre beaucoup de choses : jouer contre de bonnes équipes et sur de bons terrains par exemple. Après il est important de réduire l’écart avec le groupe 2 qui évolue en Départementale 2. Les joueurs qui descendent de l’équipe une ça donnerait plus envie. C’est quand même mieux de jouer en R3 ou au moins en D1. C’est quand même important de réduire cet écart et ensuite comme je le disais de travailler sur l’école de foot et les éducateurs aussi. Si on n’a pas de bons éducateurs pour l’école de foot, nous ne garderons pas les gamins qu’on a en place et nous ne serons pas attractifs. Il y a beaucoup de travail et le comité directeur en est conscient. Je leur fais confiance mais ça ne va pas se faire en claquant des doigts.

Ce travail important, est-ce que vous resterez pour le faire ?

Moi je continue. Je suis arrivé, nous n’avons fait que quatre matchs mais j’ai bien été intégré. L’équipe dirigeante est sympa et a envie d’avancer tout comme les joueurs qui sont à l’écoute et ont envie de progresser. Les recrues ont apporté quelque chose aussi. Il y a quelque chose d’intéressant à faire, encore faut-il pouvoir jouer au football. Maintenant il faut montrer que si les joueurs sont arrivés à ce niveau-là, ce n’est pas un hasard et qu’ils le méritent. On verra bien comment ça se passe par la suite.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s