#Rugby – Nationale / P.Farret (Albi) : «Il y n’y a rien de fait on peut encore l’atteindre cette 2e place! »

Paul Farret en amont de ce match face à Dijon a évoqué cette saison en Nationale, qui est un véritable second souffle pour l’originaire de Saint Affrique. Miné par un blessure lors de l’exercice précédent, le 3eme ligne Albigeois est revenu en pleine bourre depuis quelques mois. Celui qui est arrivé dans ne tarn à l’âge de 14 ans nous parle aussi de la déception collective après la contre performance a Blagnac et de son envie de voir le SCA faire un joli match face au bourguignon en Hommage à son pote Thomas Lacelle. Paul Farret reste convaincu que les jaunes et noirs peuvent encore accrocher la seconde place, synonyme de demi finale d’accession à domicile.

Avant de parler de la saison du Sporting Club Albigeois, on va parler un peu de toi. L’année dernière, tu as vécu une saison galère avec une blessure au pied, quand tu es revenu, il a eu le confinement mais là, on a l’impression que tu es en pleine possession de tes moyens ? 

 

Oui, l’année dernière a été compliquée. Quand je suis revenu, je n’ai eu le temps de ne faire que trois matchs mais j’avais quand même encore une appréhension par rapport à mon pied. Même cet été, j’ai galéré pendant la prépa, j’avais encore des douleurs au pied mais là, c’est vrai que je me sens en pleine forme et que je n’ai plus du tout mal au pied donc c’est une bonne chose. 

 

Toi qui avais commencé en Fédérale 1 Elite, tu n’as pas eu d’appréhension avec la Nationale ? C’est un peu pareil donc ça ne t’a pas fait peur de passer de la Fédérale à la Nationale ? 

 

Non, pas du tout. C’est le même niveau que lorsque nous étions en Fédérale 1 Elite et ça fait du bien de jouer des matchs comme ça, avec beaucoup de vitesse et du gros volume de jeu. C’est vrai que ce n’est pas pareil de jouer contre des clubs amateurs. 

 

C’est vrai qu’il est difficile de faire monter l’adrénaline avant un match où l’on sait que l’on va passer 50 ou 60 points à une équipe ? 

 

Bien sûr. Il y a de la pression, tu prends les matchs plus au sérieux et tu travailles dur, dur la semaine pour le match. 

 

En parlant de Fédérale 1, la semaine dernière contre Blagnac, on a eu l’impression de se retrouver dans un contexte Fédérale 1 avec une équipe de Blagnac qui a quasiment joué un match de Coupe de France à domicile. Ils sont venus vous chacailler dans tous les rucks, qui est pourtant ton domaine. Tu peux nous parler de ce match face à Blagnac ? 

 

Je ne sais pas si on peut dire que l’on s’est fait piéger mais c’est vrai que l’on fait une bonne première mi-temps avec beaucoup d’engagement, on les coince chez eux et malheureusement, on ne marque pas. Je ne sais pas quelle était leur stratégie mais je pense qu’ils nous ont bien foutu le bordel dans les rucks. Ils ont bien défendu, ils ont eu deux ballons en première mi-temps, ils ont dégagé et sur le 2e ballon qu’ils prennent, c’est pour eux. On rentre à la mi-temps avec 7-7 alors que l’on domine toute la période et qu’on ne score pas. Les petits détails font qu’en 2e mi-temps, ils pensent pouvoir rivaliser alors que, si on concrétise le match en 1ère période comme on doit le faire, c’est terminé pour eux, ils n’existent pas. Là, on les a laissés exister et espérer et on s’est foutu dans la merde tout seuls. 

 

En fin de match, on a eu l’impression qu’il vous manquait un petit détail, un petit supplément d’âme pour faire basculer le match dans le bon sens. On sait que vous aviez eu une semaine émotionnellement très compliquée avec le départ de Thomas Lacelle. Est-ce que vous ne vous êtes pas consumés émotionnellement ce qui a fait que vous avez manqué de niaque supplémentaire ?

 

Chaque joueur subit cette perte comme il le ressent. Moi, je sais que ce genre de truc peut me donner une envie supplémentaire, il y en a d’autres pour qui ça plombe plus le moral. On aurait aimé gagner et envoyer cette victoire à notre ami Toto. Ça a été une semaine compliquée émotionnellement et je pense qu’on aurait tous aimé gagner ce match pour lui. 

 

En parlant de Thomas Lacelle, le match contre Dijon il y a deux ans avait été son chef d’œuvre avec le Sporting Club Albigeois avec trois essais dans la rencontre. Nous sommes quasiment à la même période, c’est un remake car, même si Dijon ne joue pas les play-offs cette année, ils vont arriver délivrés. Le meilleur cadeau que vous puissiez lui faire serait d’envoyer du jeu plein gaz et de réenchanter un peu sa mémoire ? 

 

Bien sûr. De toute façon, on sait que Toto sera toujours là dans nos cœurs, qu’on aura une pensée pour lui à chaque match et que lui-aussi nous regardera de là-haut. 

 

Que craignez-vous le plus de cette équipe de Dijon ? 

 

Comme tu l’as dit, ils ne sont pas là pour jouer les play-offs et ils n’ont rien à perdre. Ils vont nous jouer de partout, à nous de casser leur rythme, de défendre comme il faut, de monter fort et de gagner ce match, il le faut. 

 

Est-ce qu’on peut toujours envisager la seconde place du côté du Sporting Club Albigeois, elle est toujours atteignable ? 

 

Bien sûr même s’il est certain que le match de Blagnac fait un peu chier parce-que la rencontre était largement à notre portée et que l’on n’a pas réussi à gagner. Surtout, on voulait ramener le bonus et on n’a pas pu le faire. Du coup, là, il faut que l’on gagne tous les matchs : on reçoit Dijon à la maison, il faut gagner, ensuite, on a une revanche à prendre à Cognac où on va la semaine prochaine, une rencontre qui sera importante aussi. Après, on a encore un match en retard donc, il y n’y a rien de fait mais on peut l’atteindre cette 2e place qui nous fera du bien. 

 

Tu as un petit message pour ton terroir de Saint-Affrique, pour tout le rugby saint-affriquain qui te suit souvent ? 

 

Je suis proche de mes collègues à Saint-Affrique. C’est un club amateur qui évolue en Fédérale 3, ils s’entraînent le samedi matin mais c’est quand même difficile pour eux car ils adorent le rugby. Je pense à eux parce-que moi, je peux être sur le terrain mais pas eux. 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s