#Rugby – Nationale / Blagnac Vs Albi (J21) : «On va jouer au rugby et eux-aussi donc ça va envoyer du jeu!»

Arnaud Méla le manager du SC Albi et Jacques Engelbrecht la recrue sud africaine des Tarnais, nous ont posé, ce jeudi, les jalons du second derby occitan de Nationale. Pour l’ex seconde ligne international et son 3 eme ligne centre, cette rencontre va opposer deux équipes ayant la volonté de jouer. Mais le coach albigeois n’en oublie pas l’essentiel, essayer de ramener des points du Stade Ernest Argeles, face à de redoutables Caouecs, capable de faire déjouer n’importe quelle équipe de Nationale. Pour cette 21eme journée, les albigeois qui ont vécu une semaine compliqué avec le décès accidentel de leur ancien coéquipiers, Thomas Lacelle, auront à cœur de rendre hommage à leur frère d’armes en croquant chaque seconde de cette rencontre. Quant au Blagnacais, qui ont subi une hécatombe de blessés ces dernières semaines (17 dont 3 cette semaine), l’enjeu sera de se remettre dans le sens de marche après la lourde défaite à Dijon (39-15). Un duel entre 2 des quatre représentants de la région occitanie, qui présage une joute ouverte opposant des hauts garonnais souvent intraitables dans leur jardin d’Ernest Argeles, à des jaunes et noir obnubilés par une qualification en playoffs d’accession.

Arnaud n’as tu pas peur d’un championnat à deux vitesses entre les équipes maintenues qui jouent sans pression et celles qui jouent la qualif? 

 

AM : A partir du moment où la règle est la même pour tout le monde, à partir du moment où les 4/5 premiers vont jouer une équipe qui est maintenue et donc sans pression, ils auront à gérer le fait que c’est une équipe qui va lâcher le ballon. Le week-end prochain, nous allons jouer Dijon, il est sûr qu’ils vont nous envoyer des ballons de partout. Maintenant, c’est la même chose pour tout le monde, il n’y a plus 10 clubs dans la course donc nous, les 5/6 du haut de tableau allons avoir à gérer cette pression supplémentaire. 

 

Jacques, tu es comme un poisson dans l’eau à Albi ? Tu as l’air de te régaler ?

 

JE : Depuis que je suis arrivé, je suis là pour jouer. A chaque match, j’ai hâte de jouer et c’est très agréable de jouer. 

 

Depuis que tu es arrivé, Albi n’a pas perdu un match, tu as une part à ça ? 

 

JE : Je ne crois pas. C’est vraiment une bonne équipe, elle a beaucoup changé depuis que j’ai joué contre eux avec Montauban. Elle est meilleure qu’avant, surtout en défense mais c’est grâce au groupe. On prend confiance à chaque match et du coup, on s’améliore. 

 

Comment s’est passée ton intégration au sein du SCA ? Tu as réussi à te faire un noyau d’amis ? On le sait, le rugby, ce sont aussi des amis et ses valeurs-là

 

JE : Normalement, les 3/4 et les avants sont séparés mais ici, on est comme des frères, on est une famille. C’est vraiment agréable de jouer dans cet esprit. 

 

Un mot sur les copains de Mâcon qui sont à l’arrêt et qui ne peuvent pas jouer au rugby, tu as une pensée pour eux ? 

 

JE : Bien sûr. Je regarde chaque semaine les photos et les vidéos sur Instagram et malheureusement pour eux, ils ne peuvent pas jouer. Donc oui, je pense à eux et je leur souhaite que, comme moi, ils aient l’opportunité de jouer ailleurs. 

 

Tu as joué en Pro D2 et en Fédérale 1. Est-ce que la Nationale se rapproche plus de la Fédérale 1 ou de la Pro D2 ? 

 

JE : De la Pro D2 bien sûr. Je ne dis pas que la Fédérale 1, ce n’est pas bien mais la Nationale est vraiment plus proche de la Pro D2. 

 

Ton ambition est de faire monter Albi ou de prendre du plaisir ou les deux ? 

 

JE : J’aimerai évidemment rester là pour monter en Pro D2 avec Albi. Comme je l’ai dit, on a le bon groupe pour le faire et je crois vraiment qu’on peut le faire. 

 

Si on montait, un Albi / Montauban comme premier match en Pro D2, ça devrait te plaire ? 

 

JE : Ah oui (rires) ! C’est un match que j’ai hâte de jouer, si on peut. 

 

On sait que l’année dernière, tu craignais beaucoup Blagnac. Juste avant le confinement, on voyait les play-offs qui commençaient à se dessiner et Blagnac risquait d’être sur la route du SCA. Pourquoi craignais-tu cette équipe en particulier ? 

 

AM : Parce-que je pense que c’est une équipe capable de gagner tout le monde, ils en ont le potentiel, c’est une équipe qui ne cherche pas. Depuis que je suis Albi, on joue les mêmes joueurs, ils ont dû en changer 5 ou 6, il n’y a pas de rotation. C’est un groupe qui se connaît, une bande de copains, ils ont toujours ce petit facteur que tout le monde n’a pas à savoir qu’ils travaillent à côté alors que nous sommes des professionnels donc ils ont les petites clés pour pouvoir se remonter. C’est pour cela que je crains tout le temps cette équipe et samedi, ça va être un match ouvert et un joli match à voir, c’est certain. On va jouer au rugby et eux-aussi donc ça va envoyer du jeu. 

 

On ne va pas se le cacher, le Sporting a traversé un moment douloureux en début de semaine. Entre ceux qui vont avoir le couteau entre les dents pour aller chercher cette victoire à Blagnac pour Thomas Lacelle et ceux qui seront aussi un peu consumés émotionnellement de par le fait qu’il y a eu beaucoup d’émotion ces derniers jours, cela risque d’être compliqué pour toi d’arriver à gérer tout cela au sein de ton groupe ? 

 

AM : Franchement, je pense que le joueur qui est sur le terrain n’a qu’une chose à se dire, c’est de prendre du plaisir et de se lâcher. Il y a des choses plus graves dans la vie et on vient de s’en rendre compte donc, je ne vois pas comment ça pourrait être négatif dans la motivation et la préparation d’un match. On a vu mercredi l’état émotionnel de la famille de Thomas et de se dire que ce week-end  » je vais prendre du plaisir en jouant au rugby avec les copains  » en sachant que lui, de là-haut, sera le premier supporter à nous suivre avec la banane, je ne vois pas pourquoi on n’irait pas chercher le ballon. On va faire un bon match et je suis sûr qu’il sera fier de nous. 

 

Et le plus beau cadeau que vous pouvez lui faire, c’est d’aller chercher cette Pro D2 ? 

 

AM : Ça, ça sera le cadeau final, oui et il est certain qu’il y aura contribué. 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s