#Rugby – Nationale / O.Pouligny (Suresnes) : «Nous, on joue, on construit et on fera mal dans les années qui viennent!»

Crédit photo : Le #MagSport / Studios H2G

On est avec Olivier Pouligny, le co-président du RC Suresnes à l’issue de cette lourde défaite face au Sporting Club Albigeois (53-5). Tu nous avais prévenu que vous aviez fait tourner et que ce n’était pas le match que vous aviez le plus coché dans le calendrier, le match contre Tarbes et le derby contre Massy vous tiennent beaucoup à cœur. Mais la sanction aujourd’hui est quand même lourde ? 

 

Elle est lourde d’un point de vue score mais pas d’un point de vue physionomie du match ni d’un point de vue état d’esprit de nos joueurs et c’est ce qu’on leur a dit. Évidemment, ça ne fait plaisir à personne de prendre 50 points mais la façon dont ils ont affronté cette équipe d’Albi, qui est bien sûr une belle équipe, avec une équipe recomposée était belle. Nous n’avons pas de 2e ligne en ce moment, on a fait tourner car nous avons beaucoup de blessés et voir rentrer 4 espoirs sur le terrain et ne pas démériter comme ils l’ont fait face à cette grosse équipe d’Albi, il y a plein de motifs de satisfaction. On voit ce jeune pilier qui rentre et qui tient largement la baraque à 7 contre 8, il y a en fait beaucoup de motifs de satisfaction. On est là pour construire et on n’avait évidemment pas coché Albi, je t’avais même dit en plaisantant en début de saison qu’on ne viendrait peut-être pas (rires). Nous, nous avions coché la case à la maison comme pour toutes les équipes que l’on reçoit parce qu’on s’accroche. Là, nous avons un effectif qui est décimé par les blessures donc, on fait avec et ça sourira sur d’autres week-end. Mais je ne suis ni aigri ni frustré, même si j’ai été énervé sur quelques décisions arbitrales comme tu as pu l’entendre, ça ne change évidemment pas le score mais je trouve qu’il faut au moins que les équipes soient arbitrées de la même façon. Quand on parle de discipline à Albi, je trouve que c’est trop facile, ils pouvaient faire n’importe quoi aujourd’hui, il n’y avait pas de faute (rires). Au-delà de ça, une belle équipe d’Albi bien sûr qui a bien déroulé, on leur a facilité la tâche car on n’a jamais fermé le jeu donc on prend 2 / 3 essais de plus que l’on n’aurait pas pris si on avait voulu limiter le score. Ce n’est pas l’esprit de la maison, nous, on joue, on construit et on fera mal dans les années qui viennent. 

 

Il est sûr que pour jouer, vous jouez. C’est vraiment impressionnant car, même avec 50 points dans la besace, vous avez continué à envoyer du jeu. C’est quelque chose d’ancré dans votre ADN et Alexandre est vraiment attaché à ça, à cette philosophie de jeu ? 

 

Oui, Alexandre est attaché à ça mais comme tout le club. On veut pratiquer du beau rugby, que les spectateurs aient envie de voir une équipe jouer au rugby. Évidemment, on préfère voir une équipe qui gagne mais ça passe par ces défaites et par cette maturité qu’on est en train d’apprendre. Encore une fois, ce sont beaucoup de jeunes donc il faut rajouter un peu plus de maturité, ce qu’on a dans notre plan de marche pour l’an prochain, avec tous ces jeunes qui ont énormément de potentiel. Je ne vais pas dire que je suis confiant et encouragé de cette défaite mais on ressort et on repart d’ici avec beaucoup, beaucoup de points de satisfaction. 

 

https://www.aristow.com/fr/

Cette équipe d’Albi est totalement métamorphosée par rapport au match aller à Suresnes où elle était, non pas amorphe mais un peu au ralenti ? 

 

Elle sortait du Covid et d’une période aussi compliquée tandis que nous, nous étions dans une période un peu euphorique. On avait un vrai pack et on l’a vu aujourd’hui, quand vous n’avez pas la main mise sur les ballons, c’est compliqué, on a beau vouloir jouer à tout prix et de n’importe où, on s’expose. Evidemment qu’Albi monte en puissance et je leur souhaite d’accrocher cette 4e voire 3e place mais je crois que ce n’est pas fait, la réception de Narbonne ici la semaine prochaine va permettre de remettre les pendules à l’heure. Albi fait partie de ces équipes que l’on attendait depuis le début de la saison. 

 

Même si la saison n’est pas finie, on a un pied dans l’actuelle et un autre dans la prochaine. Quels sont les éléments de structuration supplémentaires que tu vas mettre avec Laurent Piepszownik, Mathieu Blin, Alexandre Compan pour passer un cap l’année prochaine, dans cette saison N°2 de Nationale ? 

 

La maturité. Il nous manque quelques joueurs cadres à des postes clé, ça s’est vu tout au long de la saison. Le potentiel et la jeunesse, c’est bien, on va bien entendu la conserver mais il faut qu’on s’appuie sur 3 / 4 joueurs non pas d’un calibre supérieur mais avec une maturité supérieure. 

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://youtu.be/CjcRggCjGWM

Retrouvez le replay du Match Albi Vs Suresnes #J19 #Nationale 6 mars 2021

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s