#Rugby – Nationale / A.Mignardi (Dax) : «Albi, c’est le gros morceau de la poule qui vient à Boyau!»

Nous avons donner la parole, dans le cadre de l’émission « Le #MagSport by Studio H2G » aux adversaires des jaune et noir albigeois, l’US Dacquoise. Arnaud Mignardi, le coach des landais, nous donne son sentiment sur les résultats de son équipe en cette début d’année 2021, et préviens ses hommes du gros défi qui les attend ce samedi à 15h au stade Maurice Boyau avec la réception du Sporting club albigeois.

 

 

Arnaud, ce samedi, ce seront les grandes retrouvailles avec ton copain Arnaud Méla. Mais j’imagine qu’il ne sera pas question pendant 80 minutes de parler chasse ou du bon vieux temps ? 

 

Non, c’est certain que ce ne sera pas ce genre de discussion. Ce sera plus concentré sur nos équipes respectives et sur l’envie et le besoin de gagner. 

 

Pour Dax, ce redémarrage de la Nationale a un peu été en dents de scie avec de bonnes performances mais aussi des contre-performances comme contre Blagnac à la maison ? 

 

Nous n’avons pas été épargnés par les blessures, beaucoup de nos cadres sont blessés et on a dû faire pas mal de changements. On a joué sous la pluie, on a mal débuté le match contre Blagnac et on s’est fait piéger, tout simplement. Blagnac a joué à la perfection ce match à l’extérieur et nous, nous sommes tombés dans le panneau. 

 

Tu nous parles des blessures. Quand on fait le bilan après ce premier bloc, c’est la première fois que les équipes ont enfin pu jouer 4 matchs d’affilée et on voit que ça pique sévèrement pour les organismes. Il y a quand même beaucoup de casse ? 

 

Oui, il y a beaucoup de casse et on voit que les joueurs ont du mal à récupérer. C’est quand même un niveau autre que la Fédérale 1 normale, on se rapproche vraiment de la Pro D2. Je le vois en étant au bord, les impacts sont vraiment costauds. 

 

Toi qui as arrêté de jouer il y a très peu de temps, tu te serais régalé dans ce championnat en tant que joueur ? 

 

Franchement, je suis agréablement surpris. Je trouve que c’est un championnat qui propose quand même beaucoup de jeu et il y a également vraiment beaucoup de stratégie. C’est très intéressant et en tant que joueur, oui, je pense que j’aurai pris du plaisir. 

 

 On va parler de ce second bloc 2021. Pour Dax, c’est un bloc où il va falloir rattraper un peu les points perdus lors du premier ? 

 

Au niveau du classement britannique, on n’est pas trop mal avec deux victoires à l’extérieur pour une défaite à la maison. Là, nous avons un bloc qui s’annonce relevé mais favorable pour nous, nous avons la réception d’Albi, après, nous allons à Tarbes et derrière, nous recevons encore deux fois. Si on peut être invaincu à la maison sur ce bloc, ce serait déjà quelque chose de très bien pour nous. 

 

https://www.aristow.com/fr/

Quel est l’objectif du vestiaire pour Dax en fin de saison ? Être dans les 6 premiers ou peut-être essayer d’accrocher l’une des 4 premières places ? 

 

L’objectif en début d’année était évidemment les 6 premières. Aujourd’hui, l’étau s’est resserré et il n’y en a plus que 4 donc, nous allons essayer d’aller accrocher cette 4e place. On sait que ça va être compliqué car il y a quand même de grosses écuries devant nous mais nous allons essayer de jouer les trouble-fête. 

 

Tu as un regard sur Albi, l’adversaire de ce week-end, qui a fait tomber à domicile Nice à Bourg-en-Bresse qui étaient à chaque fois leaders du championnat ? C’est quand même un gros morceau qui s’annonce à Maurice Boyau ? 

 

On a averti les joueurs depuis bien longtemps déjà, c’est le gros morceau de la poule qui vient à Boyau. Albi a fait un début de saison en demi-teinte et là, j’ai l’impression qu’ils sont en train de passer la marche avant et de se remettre la tête à l’endroit avec une conquête qui, pour moi, est la meilleure du championnat à l’heure actuelle. Il y a un gros paquet d’avants et un jeu fait pour monter donc on s’attend vraiment à de grosses difficultés ce week-end. 

 

Au match aller pourtant, malgré le score de 14 à 0 dès la 14e minute et le carton rouge de Berchesi dès la 15e minute, vous aviez bien tenu tête aux Albigeois. Ils avaient été obligés de mettre un dernier coup de collier dans les dernières minutes. Il y a des enseignements à tirer pour faire dérailler ce rouleau compresseur albigeois ? 

 

Je ne sais pas si on arrivera à le faire dérailler mais il est sûr que le carton rouge nous a fait beaucoup de mal, de même que l’entame de match. On a passé un quart d’heure où on a pris deux essais et un carton rouge avant de nous ressaisir. Souvent, les équipes en infériorité essaient de resserrer, ce qui nous est un petit peu arrivé, et à 5 minutes de la fin, nous n’étions encore pas loin du bonus défensif à Albi, ce qui aurait été une belle performance pour nous. Malheureusement, l’arbitre en a décidé autrement en nous mettant un essai de pénalité à 30 mètres de la ligne, ce dont je me rappelle encore. C’était bien pour vous mais un peu moins pour nous (rires). 

 

Un souvenir mitigé ? 

 

Tout à fait. 

 

Par contre, il y aura quand même un supplément d’âme, voire un ange, au-dessus de ce match car une légende dacquoise est partie cette semaine. On sait que le rugby de village et de clocher est terminé, avec que des joueurs de la ville ou du département mais est-ce que les joueurs ont été sensibles à la disparition de Jean-Pierre Bastiat ? 

 

Bien sûr et pas que les joueurs, je pense aussi aux intendants et aux dirigeants. Mr Bastiat était quelqu’un de très apprécié à Dax et dans le monde du rugby donc ça serait beau de lui rendre hommage, notamment ce week-end, par une victoire. Ce serait bien tout simplement pour honorer sa mémoire et tout ce qu’il a fait pour le club. 

 

Quel va être le mot d’ordre pour ce match face à Albi que tu vas donner à tes gars, sans bien sûr trahir le secret des vestiaires ? On ne te demande pas non plus la compo

 

Tout simplement de faire face, de ne pas baisser la tête. Il y a aura très certainement des moments très durs donc, de ne pas lâcher, de rester soudés et d’y croire jusqu’au bout car au rugby, rien n’est perdu d’avance, bien au contraire. Tout se joue jusqu’à la dernière minute. 

 

Bourgoin, Suresnes et d’autres équipes qui ont fait tomber Albi à l’extérieur ont montré le chemin à arpenter ? 

 

Oui, ils ont fait tomber mais pas de beaucoup donc, il n’y a pas non plus de grosse marge d’erreur. C’est à nous d’être pragmatiques, il faudra prendre les points et il faudra marquer, il ne faudra pas en laisser beaucoup de côté. 

 

On va dire que ce week-end, Dax est dans la peau du chasseur ? 

 

Je dirai plutôt du chassé qui va essayer de se défendre et de piéger le chasseur. 

 

Il faut se méfier car, parfois, lorsque les bêtes sont acculées, c’est là qu’elles se montrent le plus féroces ? 

 

Exactement (rires). 

 

On te remercie d’être venu donner, pour cette première du #MagSport web-TV, un focus et un point de vue du côté dacquois. On souhaite qu’il y ait une belle rencontre sous les caméras de TV Landes et que tout le monde puisse se régaler, que ce soient les supporters dacquois ou albigeois qui sont malheureusement encore confinés

 

Merci beaucoup

Propos recueillis par Loïc Colombié

Retrouvez l’épisode de l’émission « Le #MagSport / H2G » en replay sur you tube

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s