#Foot – N3 / N.Karagiannis (Balma) « Jouer la montée sur des play-offs, ça serait magnifique »

Fraîchement débarqué dans la région Toulousaine, Nikolaos Karagiannis a su vite retrouver un club pour espérer reprendre le football dans les prochaines semaines. L’ancien défenseur du Stade Lavallois voudrait apporter l’expérience acquise en Ligue 2 dans la probabilité d’une fin de saison en play-offs.

Vous venez donc de chausser vos crampons avec Balma en National 3. Qu’est-ce qui a motivé ce changement de club dans une période de disette pour le football amateur ?

J’ai été muté professionnellement dans la région Toulousaine. Mon employeur m’a proposé de basculer sur Toulouse, ce que j’ai accepté. Comme je connaissais Robin (Rumeau), un joueur de l’équipe, je lui ai demandé de me mettre en contact avec le coach, Sébastien Mignotte. A la base, je ne connaissais pas du tout Balma. Je viens de Brétigny. Avec Brétigny, nous étions descendu la première saison en Régional 1, avant de remonter la saison dernière en National 3. Avant Brétigny, j’étais déjà en N3 avec Moissy.

Vous avez également connu le football professionnel avec le Stade Lavallois. Qu’en avez-vous retenu ?

Laval c’était sympa. J’ai fais toute ma formation là-bas : U17 Nationaux, U19, la réserve en National 3. J’ai fais pas mal de match en N3, mais également quelques rencontres en Ligue 2. Si je peux apporter quelque chose à l’équipe tant mieux. Après, je ne suis pas non plus un jouer très expérimenté. J’ai connu la L2 et la National 3, mais avec peu de rencontres. Si je peux apporter quelque chose à l’équipe, tant mieux. C’est pour ça que le coach m’a pris.

Avec votre arrivée à Balma, que pensez-vous pouvoir apporter au club ?

Par rapport à mon profil, je suis un défenseur assez dynamique, rapide et costaud. Je vais au charbon. Je suis un joueur agressif, solide et concentré. Un défenseur doit être concentré et pas seulement une mi-temps mais 90 minutes. J’ai aussi déjà joué milieu défensif et arrière latéral. Si le coach me demande d’y jouer, je jouerais même si j’ai été formé dans l’axe. Peu importe le poste, je fais ce que l’on me demande.

Dans ce contexte sanitaire des plus compliqués, les rencontres sont impossibles, comment se passent donc les entraînements avec vos nouveaux coéquipiers ?

En ce moment, nous nous entraînons le week-end du coup, j’ai pu en faire trois. L’intégration se passe bien. Ils m’ont mis à l’aise. Il y a des bons gars et des bons joueurs. Si le championnat reprend, je pense que nous avons une belle équipe. La reprise ? Je n’attends que ça.

Des rumeurs feraient écho d’une reprise de la N2 fin février, et de la National 3 en suivant. Est-ce un objectif pour vous d’être prêt pour cette éventualité ?

On se prépare. Je m’entraîne de mon côté. Je trottine, je cours, je me prépare physiquement seul et avec le groupe. Maintenant, on pense au meilleur comme au pire. Si ça reprend tant mieux, sinon nous serons prêts pour la saison prochaine. Le concept de play-offs peut vraiment être sympa. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai signé à Balma. Comme j’étais muté, je pensais faire une saison blanche. Mais quand j’ai entendu parler des play-offs, je me suis dis que je ne pouvais pas rater ça (rires). Si ils font ça et que ça se passe mieux au niveau du covid, ça sera quelque chose à ne pas rater.

Selon vous, ça pourrait être un projet à faire perdurer après la crise sanitaire ?

Franchement oui. S’il y a quelque chose de mieux qui se débloque après, moi je suis preneur. Si on peut jouer la montée sur des play-offs, ça serait magnifique. On se prépare donc pour ça.

Actuellement, avec six rencontres jouées, Balma c’est trois défaites, douze buts encaissés, le deuxième plus mauvais total de la poule. En tant que défenseur ça vous parle, vous pensez pouvoir aider à redresser la barre à ce niveau-là ?

Ça serait mon objectif. Entendre les chiffres de début de saison, ça me fait un peu mal au coeur. Maintenant, je suis là pour ça. Apporter quelque chose et nous rendre plus solides. Ça serait top. Après, c’est le terrain qui nous le dira. Pour ça, il faudra une cohésion et que je m’entende avec tout le monde. Il n’y a pas de raisons que ça ne marche pas.

Malgré quelques passages à vide, ces dernières saisons Balma a su confirmer année après année. Pour vous la montée avec Balma c’est faisable ?

J’ai entendu que cette saison ils couperaient la poule aux sept premiers. Nous sommes huitièmes, il y a des play-offs dans les play-offs comme nous sommes à égalité avec le septième, Alès (rires). Si nous pouvons les jouer ça sera top et nous les jouerons à fond que ça soit pour le maintien ou la montée.

Justement, si vous vous retrouvez à être une équipe de milieu de tableau qui bascule dans la poule de maintien. Est-ce que ça ne risque pas d’être compliqué à vivre ?

Oui ça sera dur à jouer, surtout avec la pression supplémentaire de la saison qui se rajoute sur un match. Sur un match, tu peux jouer ta relégation alors que tu te serais peut-être maintenu.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s