#Rugby – Nationale / A.Méla (Albi) : «C’est une finale, si on veut aller en Pro D2, il faut la gagner!»

Le manager du Sporting Club Albigeois, Arnaud Méla, est revenu dans nos colonnes sur la défaite en Berjallie (16-13) le week-end dernier. Malgré un départ tonitruant (0-10 en 10 minutes) et l’état d’esprit en fin de rencontre d’une équipe jaune et noire remaniée, le coach albigeois tenait à mettre à l’index l’indiscipline, le manque d’agressivité face au CSBJ, ainsi qu’un trou d’air rédhibitoire au cœur du match. Pour l’ex briviste, ce point du bonus défensif ramené de Bourgoin est une réelle contre-performance, tant les dernières minutes du match pouvait laisser entrevoir une autre issue. Mais l’ex seconde ligne international , se projette déjà sur la réception capitale du leader, Bourg en Bresse, ce dimanche au Stadium Municipal d’Albi. Face à des bressans qui caracolent en têtes avec dix point d’avance (31 pts) sur des Tarnais actuellement 6eme (21pts), les joueurs d’Arnaud Méla vont jouer lors de cette joute dominicale entre prétendants à la Pro D2, une partie de leur destin printanier. Le technicien de la cité épiscopale nous donne le ton de ce choc de la 16 eme journée de nationale : « C’est une finale, on doit élever notre niveau d’agressivité et de combativité. On sait que chaque erreur sera payé cash face à l’USBPA. »

SCA Vs USBPA : Un match à suivre, ce dimanche 31 janvier 2021, dès 14h45, en direct vidéo sur les pages facebook et You Tube du Sporting Club Albigeois via Le #MagSport / Studios H2G.

On est avec Arnaud Méla pour le débriefing de cette défaite sur le fil du rasoir 16 à 13 en Berjallie. Tu avais fait un gros turn-over pour ce match contre Bourgoin, tu allais là-bas pour faire un coup et ce n’est pas passé loin. J’imagine qu’il doit quand même y avoir pas mal de regrets parce qu’il y avait vraiment la place d’aller faire autre chose ? 

 

 Bien sûr, des regrets sur ce match, nous en aurons beaucoup parce-que, quand tu prends le score très vite, que tu es dans le camp adverse et que tu as une opportunité de pouvoir encore aller mettre une pression et que tu n’y arrives pas, que tu as peut-être la possibilité de scorer quelques points de plus, ça fait râler. Ça a permis à cette équipe de Bourgoin de revenir chez nous, de nous coincer, de nous remettre sous pression, de nous pénaliser, de nous faire prendre un carton jaune et de nous mettre dans une spirale négative donc, c’est un peu dommage. Maintenant, en mettant des jeunes, je ne peux pas non plus me plaindre du manque d’expérience, ou des plus jeunes ou des moins expérimentés.  Mais en tous cas, ce qui est sûr, c’est qu’avec une équipe bien remaniée, nous avons presque réussi à aller gagner à Bourgoin en allant chercher un point de bonus qui est très important pour nous et nous n’avons pas fait le voyage à vide. Ça, c’est ce que je retiens et si j’ai mis ces jeunes-là, c’est que je leur faisais confiance et le seul regret, c’est qu’il manque trois points, c’est tout. 

 

 Pour toi, ce sont trois points de perdus et non pas un point de pris ? 

 

Oui, ce sont trois points de perdus. Quand tu vois la physionomie du match, on prend un essai de 60m par un pilier droit sur un ballon récupéré de notre part, ça n’arrivera jamais. Celui-là, il faut qu’ils se le filment et qu’ils se le gardent sous le coude. Il y a toujours une histoire contre nous, je fais en sorte de reposer quelques joueurs parce-que j’ai aussi un gros bloc qui arrive derrière et je me pète 4 à 5 joueurs sur ce match. Je mets des joueurs frais et je me pète des joueurs, le sort n’était pas avec nous. Je ne vais pas me cacher derrière tout ça mais ça fait aussi partie des choses qui font que ce match n’a pas non plus été remporté. 

 

Avec peut-être un petit pêché d’orgueil sur la dernière touche et une combinaison assez osée. Peut-être qu’il aurait mieux valu faire comme au foot,  » plat du pied, sécurité  » ? 

 

Oui, sûrement mais je ne suis pas sûr que l’arbitre aurait récompensé un ballon porté dans les 22m. Nous n’avions pas gagné son cœur de la 20e à la fin du match, son cœur ne battait pas nous et je ne vois pas comment il aurait pu nous récompenser sur un ballon porté et c’est pour cela que nous avons tenté cette combinaison-là. Pour les joueurs qui devaient la faire, ce n’était peut-être pas le moment opportun mais je pense que si on avait dû gagner ce match, il fallait aller se le chercher sur un essai clair et net. Il ne fallait pas non plus attendre trois temps de jeu et que l’arbitre lève le bras pour la pénalité nous donnant la chance de faire match nul. Ça a été un choix, à Suresnes, cette combine nous a permis d’avoir le point de bonus mais ce coup-ci, ça n’est pas passé. 

 

En parlant de ballon porté, il y eu un temps de jeu magnifique juste avant où vous faites reculer les Berjalliens de 20m. Ça va être l’un des ingrédients de ce déplacement à Bourgoin à conserver pour le remettre en place face à Bourg-en-Bresse ? Car le week-end prochain, il y a de nouveau une croisée des chemins pour le Sporting Club Albigeois ? 

 

Oui, il y a celui-là mais ce que je retiens, ce sont les ballons portés que nous avons pris contre Bourgoin et qu’on a rendus. Ça, je le retiens plus que celui que nous avons lancé. Après, bien sûr que, quand nous avons un ballon porté, il faut y mettre tout le cœur que nous avons en nous pour pouvoir avancer et mettre l’équipe adverse à mal mais la clé du match contre Bourg ne sera pas que celle-là, il y a beaucoup d’aspects que nous devons améliorer. 

 

La discipline ? 

 

La discipline mais qui viendra avec l’intensité que l’on y mettra : plus on met d’intensité, plus on avance et plus on est souvent récompensé. Quand tu recules, l’arbitre récompense l’équipe qui avance donc, il va falloir que l’on fasse monter le taux d’agressivité, de discipline et de combativité pour espérer faire quelque chose contre cette équipe de Bourg. 

 

Cliquez ici pour commander

Bourg-en-Bresse arrive en leader incontesté de la Nationale avec 10 points d’avance sur le Sporting Club Albigeois. Là, il y a vraiment un impératif de victoire, de un pour garder la piaule inviolée et de deux, pour revenir dans le jeu ? 

 

Bien sûr, c’est important pour nous de rencontrer cette équipe-là. C’est l’équipe qui souhaite monter en Pro D2, qui a un gros effectif, qui a aujourd’hui un très beau jeu, qui s’est permise de faire tourner beaucoup d’effectif chez eux. Ils ont peut-être perdu un point de bonus en faisant ce choix-là mais ce choix est clair : ils ont préféré assurer une victoire contre Dijon pour, par contre, pour venir chercher une victoire chez nous en étant leader aujourd’hui. A nous de nous remonter sur le choix de cette équipe et j’espère qu’ils se rendront compte à la fin de ce match qu’ils ont eu peur. 

 

On dit souvent que Bourg est une équipe très  » clinique « , qui se nourrit des scories et des erreurs des autres. L’indiscipline qu’il y a eu à Bourgoin sera rédhibitoire face à Bourg ? 

 

C’est une équipe qui joue les contres à merveille, qui a un peu un jeu comme Toulouse, avec certainement des joueurs de qualité moindre par rapport à Toulouse, mais la philosophie est la même à savoir ne pas jouer dans leur camp, te mettre sous pression et laisser jouer les coups. Et, si tu n’es pas propre et hyper en éveil sur des matchs comme ça, si tu as le malheur de leur donner des ballons, ils vont contre-attaquer à fond et par contre, derrière, ils sont capables de tenir avec de la vitesse et des séquences de 10 / 12 temps de jeu. Ils te mettent et sous pression et à la faute donc, à nous d’être propres, de conserver le ballon et de pousser cette équipe à la faute. C’est une équipe qui a la faculté de pouvoir tenir le ballon sur de grandes séquences et ça, aujourd’hui, c’est difficile à gérer donc, à nous de faire le boulot. 

 

Quels vont être le mot d’ordre et l’état d’esprit durant cette semaine d’entraînement au Stadium Municipal pour affronter ce leader bressan ? 

 

On va bien sûr essayer d’appuyer sur la discipline parce-que c’est quelque chose qui nous a encore fait mal ce week-end. Ensuite, ça va être travailler de notre mieux et avec un maximum de sérieux pour pouvoir être prêts et concentrés à jouer cette équipe-là. Le mot d’ordre le jour du match sera  » c’est une finale « , si on veut aller en Pro D2, c’est une finale donc c’est la gagner. 

 

En clair, il n’y a pas d’alternative : gagner, gagner, gagner ? 

 

Évidemment, c’est un match qu’il faut que l’on remporte et il va falloir mettre les ingrédients pour le faire. On connaît tous les ingrédients donc, maintenant, il faut se concentrer, se préparer, se les mettre dans le viseur et se préparer à faire un grand match dimanche. 

https://esalbi.com

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://youtu.be/rxI5CutLQjE

Le replay du match Albi Vs Nice #J14 #Nationale en cliquant ci dessus .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s