#Foot – N1 / N.Guibal (FC Sète) « En face, il y a une belle artillerie »

Ce vendredi débute la phase retour du championnat de National 1. Le FC Sète se prépare pour une confrontations aux lourdes conséquences pour le perdant sur la pelouse du SC Lyonnais, lanterne rouge. Les troupes du coach Nicolas Guibal s’attendent à une rencontre des plus compliquées face à un adversaire qui leur a posé plus d’un soucis au début du championnat. Coup d’envoie 18h

Nicolas Guibal espère relancer une séries de victoires salvatrices

Cette phase retour de championnat va débuter ce soir sur la pelouse de Lyon après quatre dernières rencontres délicates. Comment avez-vous préparé cette rencontre ?

Pour nous l’important sur ce match, c’est de tenir Lyon à distance au niveau de la place de relégable. Nous avons envie d’aller chercher des points là-bas pour nous tranquilliser et pouvoir avancer un petit peu. On s’aperçoit que tout est serré au classement et ça peut très bien basculer d’un côté comme de l’autre. Nous avons fini la phase aller contre Avranches où nous n’avons pas réussi à prendre le maximum de points et de se rapprocher de notre objectif de 20 points à la fin de la phase aller (ndlr 17 points au total). Nous allons à Lyon en étant prudents aussi. Cette équipe nous avait énormément malmené lors de la première mi-temps sur le match aller. C’était même l’une des meilleures équipes sur cette période à Sète. Nous perdions 1-0 à la mi-temps et ça aurait pu être plus cher s’ils avaient été plus réalistes. Nous avons fait le taff sur la deuxième mi-temps (victoire de Sète 3-1). Ça m’a permis de voir que cette place de lanterne rouge n’est pas méritée pour cette équipe. Ils viennent de changer de coach, ils ont gagné à Bourg-Peronnas donc on s’attend à un match très compliqué. En face, il y a une belle artillerie. Cette équipe était taillée pour jouer les premiers rôles.

Selon vous Lyon la Duchère n’est pas censée jouer le maintien …

Non. Pour moi, cette équipe avait montré des choses intéressantes et c’est l’une des rares équipes qui nous avaient malmenés au Stade Louis Michel, en tout cas sur la première mi-temps. Nous y allons en étant ambitieux, mais tout de même prudents.

De votre côté, les derniers résultats n’ont pas forcément été au rendez-vous avec quatre matchs sans victoire. Quels outils mettrez-vous en place pour relancer la machine à points comme vous l’aviez fait en novembre ?

L’objectif est d’arriver à enclencher des séries mais surtout en étant plus prolifiques à l’extérieur. Excepté un match nul au Mans et une victoire à Villefranche, on s’aperçoit qu’on a du mal à ramener quelque chose de nos déplacements. C’est un point important où nous devrons progresser. C’est bien de faire de beaux résultats à la maison, même si lors des deux dernières rencontres on fait deux nuls. Mais lorsque l’on ne prend pas les points à la maison et qu’on n’en prend pas à l’extérieur, on régresse vite au classement. L’objectif sur cette deuxième phase est de prendre plus de points loin de nos terres. Nous ne gagnerons pas tout nos matchs à domicile, c’est certain.

Et ce même si le stade Louis Michel semble s’assimiler à un temple imprenable…

Oui depuis maintenant un an et demi, nous sommes invaincus à la maison. Mais ce sont des choses qui peuvent très vite tomber. D’où l’importance d’avoir une réaction à l’extérieur, ça nous permettra d’avancer et d’arriver au capital point qui nous permettra de nous maintenir. Après, c’est un championnat très compliqué avec de très belles équipes. Les équipes sont de qualité avec de beaux joueurs et des moyens tout autre que les nôtres. A nous d’être méfiants et travailleurs en nous fixant des objectifs pour atteindre au plus vite les points nécessaires au maintien. Ça passera évidemment par un gros match à Lyon car sinon on peut très vite rentrer dans un doute qui ne sera pas bénéfique.

En parlant justement de Lyon, cette équipe qui vous a posé soucis au match aller. Quel sera le mot d’ordre en entrant sur le terrain ce soir ?

Nous irons en étant prudents pour essayer de planter quelques bonnes actions en contre et ramener quelque chose. Les joueurs sont avertis. Nous le savons, cette équipe de Lyon est très dangereuse, à nous d’être au maximum de notre forme pour les inquiéter et voir prendre des points. L’ambition est mesurée. Il faut très bien défendre et et se projeter quand nous aurons l’occasion de mettre le ballon au fond, il ne faudra pas le louper comme ce fut le cas contre Avranches.

Au moment d’attaquer cette phase retour, vous êtes treizièmes au classement. Cette place vous satisfait-elle ou faudra-t-il redoubler d’efforts pour grimper un peu plus dans la hiérarchie ?

Il y a encore beaucoup de travail. Bien entendu, il nous faudra élever notre niveau pour récupérer davantage de points et gommer nos erreurs d’inattentions qui ont pu nous coûter déjà quelques points. Je pense à Orléans ou Laval ou les scores sont assez fleuves : 2-0 et 4-1, mais ne reflètent pas la physionomie du match. Dominer n’est pas gagner en National. Il va nous falloir progresser sur les phases d’inattention et notamment les coups de pied arrêtés. Nous essayons de progresser à ce niveau-là. Le départ de Warren (Cady au Paris FC) ne nous a pas fait du bien. Il nous manque un petit quelque chose en attaque. Si nous arrivons à régler ce problème en recrutant quelqu’un nous apportera ce plus, ça pourrait être encourageant pour la suite.

C’est un peu l’objectif du club pour ce mercato hivernal ? Recruter un attaquant ?

Exactement. Le manager et la direction travaillent sur ça. J’espère avoir une bonne surprise dans les prochaines semaines.

Le club a-t-il déjà quelques pistes ?

On y travaille. Nous avons quelques contacts qui peuvent se finaliser mais tout va très vite. Nous restons méfiants. La direction et le manager travaillent beaucoup sur ce dossier.

En parlant de joueurs, dans quelques conditions sont les joueurs du FC Sète en ce début d’année 2021 ?

Le FC Sète est un groupe qui vit bien. Ils sont très concernés par l’objectif. Nous essayons d’en tirer le maximum. Les joueurs sont plutôt serein sur le maintien. Mais à ce niveau, même lorsqu’on réalise de bons matchs et qu’on perd, il ne faut pas se gargariser en se disant qu’on a une belle équipe et qu’on va se maintenir. Il faut justement aller chercher le plus haut possible et le plus loin possible au niveau des performances.

Le climat particulier de cette saison ne nuit-il pas également aux bonnes performances ?

Nous ne sommes pas les seuls dans ce cas. Nous sommes montés en National pour vivre des émotions avec des spectateurs. Effectivement, nous avons eu la chance de jouer dans de magnifiques stades qui étaient malheureusement vides. Lorsque le match commence, on fait abstraction de tout ça. On arrive à se motiver par rapport aux résultats, mais oui il n’y a personne derrière pour nous galvaniser. Nous défendons tout de même un maillot historique et il faut sans arrêt se remettre en question pour aller chercher le meilleur de nous-même lors de chaque rencontre.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s