#Rugby – Espoirs / M.Abejean (Albi) : «On est quand même très content de la manière dont on attaque 2021!»

Le coach des 3/4 des espoirs du Sporting Club Albigeois, Mickael Abejan, après une victoire (26 -12) contre Carcassonne avec bonus offensif nous a livré son analyse et sa satisfaction . Malgré les 5 points dans l’escarcelle jaune et noire, le technicien albigeois émet quelques bémols sur le manque de pragmatisme de ses joueurs .

Mickael, une victoire obtenue dans les toutes dernières minutes ? 

 

Oui, ça a été un match de reprise relativement compliqué. On peut se mettre à l’abri plus tôt, il y a eu pas mal de faits de jeu et de faits de match, ce qui nous a facilité le travail, c’est d’avoir été en supériorité numérique durant toute la seconde mi-temps. Les garçons ont prouvé dans l’état d’esprit, ils ont mis beaucoup de vaillance et de tempérament. Un petit bémol quand même, nous avons eu beaucoup de munitions et je pense qu’il faudra être beaucoup plus pragmatique si on veut réaliser la même chose face à des équipes un peu plus costaudes de la poule. Aujourd’hui, on va retenir les 5 points face à un adversaire direct pour le maintien. C’est un grand, grand pas, une grande bouffée d’oxygène qui va permettre de travailler plus sereinement, on va féliciter les garçons et le groupe. Maintenant, la route est encore longue, on va avoir un déplacement à Valence qui va être capital dans trois semaines et on ne pourra pas se satisfaire de notre prestation d’aujourd’hui. Il faudra monter le curseur mais ça reste un résultat très, très positif qui vient valider la semaine de travail et la bonne tenue des garçons pendant les fêtes qui ont rechargé les batteries mais qui n’ont pas trop déconné sur la bringue et qui se sont tenus sur le programme physique d’Adrien. Donc, avec Flo, Romain et tout le staff, on est quand même très content de la manière dont on attaque 2021. 

 

Pour revenir sur le match, vous dominez clairement la première mi-temps territorialement mais, à part l’essai marqué sur groupé pénétrant, vous n’arrivez pas à convertir les points ? 

 

Oui, parce qu’on manque un peu de patience. On arrive à tenir le ballon mais on s’en sépare trop rapidement à mon goût, c’est à dire qu’on doit être plus patient dans ces zones de marque, être capable de tenir le ballon quand on est dans leurs 30 mètres et de les mettre à mal. C’est vrai que nous, on fait souvent la passe à tout prix ou la passe à coup sûr et on ne bénéficie pas de multiplications de temps de jeu ou autres. On peut bien sûr se mettre à l’abri beaucoup plus tôt pendant le match et ça va clairement être l’un de nos axes de travail pour les semaines à venir. 

 

Il ne restait même pas deux minutes de jeu à 14-12 pour finalement finir à 28-12 grâce notamment à Ethan Carraud, le  » facteur X  » comme je l’ai surnommé auprès de Flo Fourcade. Il marque déjà un essai au ras de la mêlée avant de délivrer un petit coup de pied par-dessus après avoir percé. Il a clairement animé cette fin de rencontre ? 

 

Oui, Ethan fait clairement une rentrée de qualité. Sur la fin d’année dernière, il était un peu moins en odeur de sainteté, il s’était un petit peu égaré, j’espère, et on l’espère, qu’il a mis les choses à l’endroit dans sa tête. On reste bien évidemment convaincu du pouvoir et de la qualité de ce garçon ainsi que de sa capacité à amener beaucoup de qualité dans le groupe. Aujourd’hui, il nous a prouvé encore une fois qu’il mettait toute son énergie et sa rigueur dans son rugby et qu’il pouvait être un joueur clé, un  » facteur X  » comme vous l’avez souligné. Maintenant, il faudra qu’il soit capable de réitérer ce sérieux et ces performances dès les semaines d’entraînement et qu’il mette vraiment toute son énergie dans son rugby. Mais, nous avons bien évidemment senti qu’il avait les dents longues, que le rugby lui avait manqué et il a exposé à tout le monde l’étendue de son talent et de ce qu’il était capable de faire. Mais, encore une fois, il faudra réitérer ce que l’on a vu aujourd’hui sur le long terme. 

 

Il faut aussi souligner le bon travail qui a été fait par ses copains tout au long du match et qui a permis de le mettre dans de bonnes conditions par la suite ? 

 

Bien évidemment, c’est toujours difficile sur des victoires comme ça de sortir un garçon du lot. Les avants ont fait un travail formidable pour que derrière, toujours pareil, on ait des munitions. Mais, une fois de plus, il faudra que l’on soit un peu plus  » tueur « , on ne peut pas se satisfaire d’avoir 20 occasions pour mettre trois essais.  C’est trop limitant et, quand on va basculer sur des équipes d’un autre calibre comme Béziers ou Oyonnax, on sait qu’on aura moins de ballons en conquête donc, sur les 4 / 5 ballons que l’on aura, il faudra que l’on soit capable d’être vraiment beaucoup plus pragmatique. Aujourd’hui, nous avons matière à travailler et ce match nous permet et permet de montrer aux garçons tout ce qu’il nous reste à bosser en termes de confort, de courses et autres. Mais, encore une fois, c’est toujours plus facile d’aborder une semaine de travail en cultivant cette dynamique de victoire. Ça va nous faire beaucoup de bien dans les têtes et nous allons travailler sereinement sur ce mois de Janvier.  

Propos recueillis par Didier Revellat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s