#Rugby – Nationale / G.Pecheux (Aubenas) : «On verra bien ce que donne les résultats mais il faut jouer, il faut prendre du plaisir!»

Le 3/4 centre du RC Aubenas Vals, Gurvan Pêcheux qui vient défier le Sporting Club Albigeois, ce dimanche, pour la reprise de la Nationale, nous a accordé un entretien en amont de ce second départ de la saison. . L’ex joueur de Grasse, qui a grandit à l’ombre du Stadium Municipal ou son père était éducateur au centre de formation du club Tarnais, va appréhender ce match avec des souvenirs plein les yeux . Pour celui qui a aussi côtoyé le stade Maurice Rigaud au sein de l’US Albi , durant une jeunesse qui était plutôt footeuse, cette reprise est la fin d’un long tunnel sans compétition de 2 mois. Quelques péripéties contextuelles et sanitaires après un match amical de pré saison estival face aux Albigeois, ou il avait donné à notre consultant Didier Revellat ses sentiments sur ce nouveau championnat. Nous avons recueillis les espérances de Gurvan Pecheux, à quelques heures du comeback de l’élite fédérale. Un match à suivre sur les réseaux sociaux du Sporting Club Albigeois des 14h45 ce dimanche 10 janvier 2021.

 

 

On s’était laissé à la fin de l’été dans cette préparation, à un moment où on pensait qu’on allait repartir dans une saison normale. J’imagine que ton état d’esprit a beaucoup bougé avec, entre-temps, un championnat qui a pu se dérouler quand il a pu et quand il n’y a pas eu de crise du Covid, un confinement, une reprise de l’entraînement mais sans compétition et au bout du bout, au début de cette année 2021, enfin la reprise de cette Nationale ? 

 

Oui, carrément. Nous avions hâte de reprendre le championnat en Septembre, nous avons pu faire quelques matchs, 5 ou 6 avant une nouvelle coupure. On s’est arrêté pendant un mois, il y a eu une nouvelle mise en route et là, un nouveau championnat qui démarre. Donc, on espère que ça va reprendre et que maintenant, ça ne s’arrêtera plus. 

 

On va essayer de voir le verre à moitié plein : l’un des avantages, c’est que là, au moins, tu es sûr de jouer tous les matchs comme si c’était le dernier ? Tu dois te dire  » on ne sait pas s’il va y avoir reconfinement  » donc, ça doit être une motivation supplémentaire ? 

 

C’est ça et c’est ce que nous ont dit les coachs. Ils nous ont dit  » on ne sait pas de quoi l’avenir sera fait  » donc, il faut prendre les matchs les uns après les autres, prendre un maximum de plaisir, se donner à fond et on verra comment ça évolue. 

 

On va revenir un peu sur le début de saison d’Aubenas. Etes-vous au-delà des attentes que vous vous étiez fixées durant la préparation estivale ou est-ce que vous êtes dans les clous ? 

 

Niveau comptable, je pense que nous sommes dans les clous mais sur les prestations en elles-mêmes, je pense que c’est un peu mitigé. Il y a eu des hauts et des bas comme par exemple la victoire à Narbonne. 

 

C’était quand même un gros coup ? 

 

Ça, c’était un gros coup, je pense que pas grand monde s’y attendait. Mais nous y sommes allés avec des ambitions parce qu’on sortait d’un déplacement à Massy qui avait été catastrophique, où on y était vraiment allé en victime et où on avait pris 40 points. Donc, on s’était dit  » certes, le prochain déplacement, c’est Narbonne mais il faut qu’on y aille avec l’envie et qu’on donne tout  » et ça a marché, résultat, on gagne à Narbonne. La semaine d’après, on reçoit Nice et on prend 40 ou 50 points à domicile. Donc, on a des hauts, des bas, des matchs avec, des matchs vraiment sans, c’est un peu mitigé sur le plan du rugby. 

 

Quel est l’état d’esprit pour reprendre cette seconde saison dans la saison ? 

 

C’est mon avis personnel, mais je pense que c’est l’avis du groupe, je crois que c’est surtout reprendre du plaisir et rejouer ensemble, là, il faut que l’on joue. On verra bien ce que donne les résultats mais il faut jouer, il faut prendre du plaisir. 

 

Pour recommencer, il y a une équipe qui s’annonce qui est Albi. Un peu comme Narbonne, c’est une équipe qui a de grosses ambitions mais qui n’a pas eu un début de championnat aussi aisé qu’ils l’auraient aimé. Ça peut-être un bis repetita du hold-up que vous avez fait à Narbonne ? 

 

On verra bien (rires). On sait très bien qu’Albi fait partie des grosses écuries de ce championnat donc on s’attend à un très gros match au Stadium. Ça ne peut être que bénéfique, on reprend avec une très grosse équipe donc ça va nous remettre dans le bain directement. On sait que là, il n’y aura pas de surprise, on sait à quoi s’attendre. Faire un coup, je ne sais pas mais déjà tout donner et on verra le résultat à la fin du match. 

 

Pour l’anecdote, tu ne vas pas arriver à Albi et au Stadium en terre inconnue, c’est un endroit que tu connais bien. Tu peux nous expliquer le pourquoi de la petite histoire ? 

 

Oui, c’est un endroit que je connais vraiment bien car mon père a entraîné à Albi pendant 5 ou 6 ans dans les catégories juniors, tout ce qui était Crabos, Reichel et un peu espoirs. Moi, je jouais au foot à côté à Albi et à chaque fin d’entraînement, je venais sur le terrain de rugby, je tapais des drops et des pénalités, je tapais dans le ballon. Donc oui, c’est un terrain que je connais parfaitement. 

 

Tu as déjà des repères pour ce week-end, tu connais les trous de taupe du Stadium même si je pense qu’il n’y en a pas beaucoup ? 

 

On peut dire ça comme ça (rires). 

 

On va aussi parler de ton parcours, tu es passé par Grasse. On dit souvent que Dugradus est un public bouillant, malheureusement, on n’a pas pu en faire écho pour l’instant en Nationale puisqu’il y a eu ce confinement et le contexte sanitaire. Mais quand tu étais à Grasse, c’était aussi un club avec un gros ADN et une grosse ferveur, on peut dire un supplément d’âme ? 

 

 Il est sûr que le supplément d’âme dont tu parles est un plus pour l’équipe et c’était pareil quand j’étais à Grasse. On n’avait certes pas des résultats resplendissants avec l’équipe mais quand tu joues et que tu as du public qui est derrière toi, un public un peu  » fou  » comme on dit, et tu le vois à Aubenas, c’est certain que ça te transcende. 

 

En parlant de Dugradus et d’Aubenas, il y a eu en Fédérale 1 Elite, l’année avant que tu n’arrives, une partie de manivelles homérique entre Albi et Aubenas sur un litige par rapport à un joueur d’Albi qui était rentré alors qu’il y avait carton jaune et ça faisait un joueur en trop. Cela a causé un imbroglio sans fin, est-ce que tu as entendu parler de cette galéjade, de ce folklore qu’il y avait à l’époque entre Aubenas et Albi ? 

 

J’en ai entendu parler dès la première année où je suis arrivé. Je ne sais plus vraiment comment on en est arrivé à parler de ça mais oui, j’en ai entendu parler. Du coup, le match s’était rejoué et, de ce que j’avais compris, pas trop, trop à l’avantage d’Aubenas. Niveau résultat, c’était un peu compliqué. 

 

Le premier match qui avait été gagné aux forceps par le Sporting Club Albigeois avait été assez homérique avec pas mal de cartons. Ça avait été un match de  » braves  » comme on dit ? 

 

De toute façon, quand tu viens à Aubenas, tu es au courant que ça va être comme ça (rires). 

 

Pour terminer, on va te demander en deux, trois mots quelle va être la ligne conductrice du RCAV dimanche, au Stadium Municipal d’Albi ? 

 

Comme je l’ai dit, prendre du plaisir, donner tout, donner au maximum pour préparer la suite du championnat. Nous avons trois gros déplacements, Albi, Chambéry et Suresnes, et une réception de Massy donc, il faut que l’on donne le maximum sur ces 4 matchs-là pour essayer d’engranger le maximum de points et de confiance pour la suite du championnat. 

 

Et, je suppose, porter haut les couleurs de l’Ardèche ? 

 

Exactement, c’est ça. 

https://esalbi.com

Article rédigé par Loïc Colombié

Un match à suivre sur les réseaux sociaux du Sporting Club Albigeois des 14h45 ce dimanche 10 janvier 2021.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s