#Rugby – Nationale / M.André (Albi) : «Avant de marquer les esprits, il faut marquer des points!»

Matthieu André à quelques jours du retour de la Nationale sur le pré du Stadium, nous a livré ses sentiments mêlés entre impatience, délivrance et envie de bien faire. Pour ce retour dans leur antre, les coéquipiers du capitaine jaune et noir seront orphelin de leur public, mais ne boudent pas leur joie d’humer à nouveau l’odeur de la compétition . Pour le seconde ligne au plus de 200 matches sous la tunique tarnaise, il ne faudra pas mettre la charrue avant les bœufs et faire preuve d’implication. Dans ce comeback, face à des Ardéchois du RC Aubenas Vals en quête d’un bon coup à l’extérieur, les albigeois auront un joli plat de résistance en entrée. Une rencontre à suivre en direct web tv sur les réseaux sociaux du Sporting Club Albigeois .

Crédit photo pierre bras

Matthieu pour toi, déjà, ça doit être une délivrance de retrouver la compétition ? 

 

C’est tout à fait ça. C’est un grand plaisir parce-que notre métier est de faire de la compétition, de jouer des matchs et on en a été privé pendant plusieurs mois. C’est très compliqué à vivre donc nous allons vivre ça comme une délivrance, on a surtout hâte de fouler cette pelouse du Stadium dimanche après-midi

 

En plus, il y a eu un petit apéritif avant les fêtes avec une belle prestation face à Blagnac, un match de bon calibre qui a quand même permis de vous jauger ? 

 

Oui, nous avons eu l’opportunité de jouer ce match amical, ça a été un prémisse. Au-delà d’une organisation et d’une stratégie, ça a déjà été le plaisir de jouer un match de rugby ce qui a été très, très important et qui nous a fait beaucoup de bien à la tête. 

 

Ça n’a pas été dur de rester sous pression et d’arriver à rester encore focus sur l’objectif malgré le fait qu’il n’y ait pas de match et que le rugby ait été quasiment entre parenthèses pendant deux mois ? 

 

Si, ça a été affreux de ne faire que s’entraîner, de ne pas jouer le week-end, on préparait des choses qu’on ne pouvait pas mettre en application. Et puis, c’est quelque chose qu’aucun joueur de rugby n’avait connu, c’était très compliqué mais heureusement, on va sortir de tout cela. 

 

Quand il y a eu des moments de doute et un peu de relâchement, quel a été le levier qui t’a, à toi personnellement, permis de rester accrocher à cet objectif commun de monter en Pro D2 ? 

 

Ça a été le plaisir de jouer au rugby même si ce n’était qu’à l’entraînement. Nous avons quand même eu beaucoup de chance car, pendant cette période, le temps était avec nous et ça, c’était très bien. C’était simplement le plaisir de jouer au rugby avec les copains et maintenant, il faut que l’on passe à la compétition. 

 

On va parler de cette équipe d’Aubenas que vous avez rencontrée lors du seul match de préparation au mois d’Août, ils vous avaient un peu chatouillé en mêlée. J’imagine que cette semaine, vous avez dû beaucoup bosser sur ce secteur ? 

 

Bien sûr, nous avons travaillé ce secteur ainsi que plein d’autres car ils ne sont pas que bons dans ce secteur-là. C’est une belle équipe, qui joue très bien, qui est très, très costaud et qui gagne beaucoup de duels donc, nous avons préparé ça très sérieusement car, en plus, nous avons perdu cette habitude de compétition. C’est très, très important de bien le préparer, avec sérieux car c’est un gros match qui nous attend dimanche. 

 

Le SCA a réalisé un début de championnat où il y a eu des hauts et des bas lors des 4 premiers matchs mais un classement au britannique qui était quand même assez honorable. Maintenant, il y a deux matchs à domicile pour lancer la saison et le Sporting a une mission : celle de marquer les esprits ? 

 

Avant de marquer les esprits, il faut marquer des points et comptablement, il faut absolument que l’on rattrape ce retard sur le prochain bloc de 4 matchs puisque sur 4 rencontres, nous avons 3 réceptions. Il est important d’engranger un maximum de points pour recoller à ce peloton de tête. 

 

Actuellement, on ne pense qu’à Aubenas et pas à Nice ? 

 

D’abord Aubenas, ça fait trop longtemps qu’on n’a pas joué pour penser au match d’après. On va d’abord se retrouver sur un match de compétition et après, on passera à la suite. 

 

Quel est le mot d’ordre ? 

 

De l’implication. 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec Électronique Service Albi.

https://esalbi.com

Un match à suivre sur les réseaux sociaux du Sporting Club Albigeois des 14h45 ce dimanche 10 janvier 2021.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s