#Foot – R1 / Y.Boscus (Onet) « Tout le monde bataille dans le bon sens »

Avant la coupure pandémie que subit le football amateur, l’équipe d’Onet a su trouver un bon rythme de croisière et surprendre plus d’un adversaire notamment par sa redoutable efficacité face au but. Les Aveyronnais emmenés par Yoan Boscus vont bientôt devoir confirmer lorsqu’ils pourront rechausser les crampons.

La crise sanitaire a obligé le football amateur à une coupure. Avant cet arrêt, Onet a été plutôt performant et très efficace. Quel premier bilan tirez-vous de ce premier quart de championnat ?

C’est un bilan positif. Nous sommes performants sur nos matchs. Dans le contenu c’est également intéressant. Nous arrivons à respecter un peu notre projet de jeu. C’est en adéquation avec les résultats. Nous sommes bien, l’état d’esprit est là et tout le monde bataille dans le bon sens.

En comparaison, la saison dernière a été bien plus compliquée avec un maintien sur le fil. Cette saison, vous êtes prolifiques devant le but et vous vous êtes plusieurs fois accaparés du fauteuil de leader. Qu’est-ce qui a changé et a pu insuffler ce renouveau dans l’équipe ?

En réalité, il n’y a pas eu une grande métamorphose. Je crois beaucoup aux dynamiques. La première chose, c’est sûrement cette dynamique positive qui nous porte un peu. L’année dernière, nous n’avons pas eu la chance de l’avoir. Cette année nous l’avons et tant mieux. Les joueurs n’ont pas changé, c’est le même groupe. L’année dernière, nous avons eu beaucoup de blessés, ce qui n’est pas le cas cette année et rend la chose plus facile. Une chose a réellement changé : nous avons décidé d’élargir le groupe au niveau de l’entraînement. Ça permet d’amener une concurrence supplémentaire qui tire le groupe vers le haut. L’année dernière, nous faisions le même travail et n’avons pas été forcément récompensés. Ça peut paraître absurde de dire que l’on faisait du bon travail alors que nous étions avant-derniers. Les joueurs se donnaient à fond et faisaient la même chose que ce qu’ils font cette saison.

On peut un peu dire que ce bon début de championnat vient récompenser tout le travail fourni lors des dernières saisons et notamment les efforts de la saison dernière qui ont certes été ingrats mais payent cette année…

Il y a ça aussi. C’est un groupe qui évolue depuis un petit moment ensemble. C’est un groupe qui est arrivé à maturité. Ils sont jeunes, ça fait un petit moment qu’ils galèrent ensembles et ils sont là pour tirer les enseignements des saisons précédentes. Cette fois, il y a un petit alignement des planètes. Ça les met en confiance. C’est un projet de jeu qui est réellement étalé depuis deux voir trois saisons. Les principes sont bons et ça nous permet de gagner en confiance et en efficacité.

En parlant de débuts efficaces, votre équipe deux fait également parler d’elle en Régional 3 avec quatre succès en cinq rencontres. Tout roule en ce moment à Onet…

C’est une période favorable pour nous après on n’a pas fait un tiers du championnat. Que ça dure mais il ne faut pas s’enflammer et garder la tête froide. Savoir qu’on a galéré les années précédentes sera peut-être une de nos forces. Là nous sommes biens, mais nous n’avons pas le droit de poser un genou à terre ou de se reposer. On sait que ça va vite dans le bon sens, mais comme on l’a vu les saisons précédentes, ça peut aller vite dans l’autre sens. Il faut être sérieux. Ce début de saison nous permet juste de voir que nous avons la possibilité d’exister différemment que par le maintien. C’est la seule chose que l’on peut tirer de ce premier petit bilan. On peut exister de la meilleure des façons, par contre, nous n’avons pas trop le droit de nous reposer.

Mi-janvier tendrait vers une reprise si les planètes s’alignent bien. Quels seront les objectifs pour l’équipe fanion et sa réserve ?

En ayant passé quelques saisons difficiles avec l’équipe une, notre objectif demeure le maintien c’est clair et le plus vite possible. A nous d’essayer de garder cette dynamique le plus longtemps possible. Il n’y a pas d’autres objectifs. Nous essayerons de nous classer si nous obtenons le maintien assez rapidement. Pour l’équipe deux, ça fait un petit moment que l’on essaye de la faire monter. Nous avons le droit de rêver un petit peu, mais pour l’équipe une, nous ambitionnerons de la faire monter, si un jour l’équipe deux se trouve en R2. Ça serait sur le coup la meilleure des façons, pour réduire l’écart de niveau entre l’équipe une et l’équipe deux. C’est là que l’équipe une sera performante. Cette année, si nous avons la capacité de le faire, notre but est de faire monter cette équipe deux.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s