#Cyclisme – Davide Rebellin, mi-cambodgien, mi-occitan en 2021.

Alors qu’il ne semble pas être atteint par la limite d’âge le sémillant  coureur italien, Davide Rebellin va attaquer sa 29ème saison professionnelle  à bientôt 50 ans.

(crédit photo L’Equipe).
Samy Aurignac, cheville ouvrière de la venue du transalpin.

C’est sous les couleurs de l’équipe Cambodia Cycling Académy dont le service course est basé à Alès (30), que l’ancien triple vainqueur de la Flèche Wallonne (2004,2007,2009) Liège-Bastogne-Liège en 2004, Amstel Gold Race en 2004 ou encore la Classique de San Sébastian a décidé de poursuivre une carrière qui ressemble à celle de Jeannie Longo chez les dames. 
Cette écurie fondée par le coureur gardois Samy Aurignac est enregistrée  auprès de la Fédération de Cyclisme du Cambodge dans la division professionnelle continentale asiatique.
Davide Rebellin et Samy Aurignac se connaissent depuis leurs aventures sportives au sein de l’équipe algérienne SOVAC-Natura 4Ever en 2018. Aussi lorsque le nom de Rebellin est apparu comme un coureur libre de tout engagement et malgré son âge, Samy Aurignac n’a pas hésité un instant pour enrôler celui qui est le recordman de participations au Tour de Lombardie avec 16 engagements.
Un excellent coup de pub pour cette jeune formation cycliste, mais pas que… En 2020, il se classe encore 8ème du Tour de la Sibiù en Roumanie, en 2019 il termine 16ème du championnat d’Italie et en 2017 il termine 2éme  du classement général du Tour de la communauté d’Oran, raflant au passage la 3ème étape !
Son palmarès marqué par des succès dans les classiques ardennaises ou italiennes, compte plusieurs succès sur des courses par étapes comme le Tour Méditerrannéen 1999 et 2001, Paris Nice 2008, Tirreno Adriatico 2001, Brixia Tour en 2006 et 2007, le Tour du Haut Var 1999.
Une carrière qui s’étire sur cinq décennies.
En 1993 sous sa première tunique professionnelle. Photo: © Willem Dingemanse


La longévité de la carrière de Davide Rebellin laisse sans voix. Il a débuté chez les professionnels en 1992 au sein de la formation italienne  MG-GB Boys Maglificio aux côtés de coureurs comme Franco Ballerini, Andreï Tchmil, Mario Cipollini, Fabio Baldato. Il connaîtra ses premières victoires de courses classiques sous le maillot de la Française des Jeux avec le Grand Prix de Zurich et la classique San Sebastian en 1997, puis partagera le leadership au sein de la Polti avec le limousin Luc Leblanc. 
Ensuite, il rejoint le cyclisme allemand au sein de la Gerolsteiner (2002-2008) dans laquelle il connaîtra sa meilleure saison en 2004. Au terme de sa dernière saison au sein du maillot bleu ciel des eaux minérales allemande, il décroche une médaille d’argent au Jeux Olympiques de Pékin.
En 2009, on pense alors que sa carrière est sur la fin, il rejoint la modeste équipe transalpine Serramenti- Androni Sidermec et remporte la Flèche Wallonne à presque 38 ans.
La Flèche Wallonne à 38 ans. (crédit photo RDS.ca)
Mais cette année-là, on apprend qu’il est cité dans une affaire de dopage, il perd sa médaille olympique pour usage d’EPO-CERA,  et en 2010, il est suspendu pour 2 ans. Dès l’annonce de cette suspension, il fait connaître dans la presse italienne son intention de recourir à nouveau au plus haut niveau. Comme les ennuis n’arrivent jamais seuls, le fisc italien le soupçonne d’avoir dissimulé 7 M€ de revenus en étant domicilié fictivement à Monaco entre 2003 et 2008. 
En 2015, le Tribunal de Padoue l’acquitte des accusations de dopage et de fraude fiscale… mais ne récupère pas sa médaille olympique.

Un globe-trotteur du cyclisme, passionné.
En 2011, sous les couleurs de l’équipe italienne Miche-Guerciotti, il renoue avec la compétition. Il  remporte le Tour des Vallées Varésines , 13 ans après son premier succès dans cette épreuve et vient terminer 2ème de la Route du Sud.
A la Route du Sud en 2011.
Puis sa carrière se poursuit en Pologne au sein de la CCC de 2012 à 2016. Il courra pour une formation koweïtienne, puis algérienne retrouvera la formation croate Méridiana Kamen en qu’il avait connu en 2012 après sa traversée du désert et ses ennuis, profitant au passage de remporter le Tour du Gévaudan.
En 2021, David Rebellin qui n’a plus rien à prouver sur le vélo portera le maillot de l’équipe Cambodia Cycling Academy….sans percevoir de rémunérations salariales… le plaisir et la passion guideront seulement c’est athlète unique qui a été récipiendaire de l’Ordre national du Mérite Italien.
Le Borgne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s