#Rugby – Nationale / Les clubs tombent d’accord sur un format de reprise.

Réunis ce mardi matin en visioconférence, les clubs de Nationale seraient arrivés à un consensus sur le format de reprise du championnat. Selon nos sources, la « solution Suresnoise » l’aurait emportée sur la « proposition Blagnacaise », et la FFR va donc étudier la mise en œuvre de celle-ci, dans le but de la valider en Assemblée Générale, le 12 décembre 2020. La poule unique subsistera donc, mais la phase aller non terminée sera aménagée. Décryptage

Crédit photo Helene Brasseur

Pas de vote ce matin, mais des échanges fructueux ont eu lieu lors de la consultation FFR entre clubs de Nationale, ce mardi 17 novembre 2020. L’objet de cette réunion, comment faire reprendre le championnat, dans l’optique d’un retour sur les prés, le 10 janvier 2020. Deux écoles se sont confrontées, lors de ces échanges , entre les tenants du maintien d’une poule unique à 14, et ceux d’un nouveau format articulé autour de 2 poules de 7. Portée par Blagnac et son président Benoit Trey, la proposition de la double poule géographique (tenant compte ou non des matchs aller), n’a pas su trouver un auditoire assez large pour être retenue. Pourtant soutenu par Dax, Massy et Albi, en outre de Blagnac, ce format qui permettait de libérer des dates et se laisser des plages de replis, a subit plusieurs écueils, dont notamment celui d’intégrer les matchs déjà joués via des péréquations. En sus, ce changement de format laissait craindre à certains clubs , un enterrement durable de la poule unique à 14, dont quasi tous étaient satisfaits.

Benoit Trey le président des Caouecs du Blagnac Rugby

A l’inverse, la solution dite « Suresnes » consistant à geler les 7 matchs non disputés entre le 1er novembre et le 22 décembre 2020 (J7 à J13), et procéder début janvier à un rattrapage des matchs reportés, lors des 6 premières journées, a conquis une large majorité des clubs. Porté par Mathieu Blin le directeur général du RC Suresnes et activement soutenue par Chambéry, Dijon, Bourg, Cognac, Narbonne et Nice, cette solution qui permet de maintenir la phase retour dans son format initial, après rééquilibrage des matchs aller reportés, a conquît tant les instances qu’une majorité de clubs. Elle permet de plus, de garder 5 dates de replis/repos jusqu’au 31 mai 2021 (3 matchs de rééquilibrage pour les plus en retard comme Bourgoin + 13 matches retours, sur 21 semaines). L’idée émanant des Hauts de Seine, de réajuster les rencontres non-disputées sur les 6 premières journées, est apparue comme la plus juste aux clubs de Nationale, préservant tant l’équité que l’enjeu sportif, a l’inverse des péréquations qui auraient créés des écarts rédhibitoires et non révélateurs de la valeur intrinsèque des équipes.

Mathieu Blin le directeur général du RC Suresnes

En outre cette solution, permettrait en cas de déroulement normal de la phase retour, de préserver des playoffs printaniers , tout autant rémunérateurs pour les clubs (sauf si huis clos) , que galvanisant pour les supporters et les joueurs. Mais le sort des playoffs serait encore en suspens. Une chose est sûre, la fédération française de rugby, compte bien promouvoir deux équipes en Pro D2, soit via des phases finales ou par l’accession des 2 premiers à l’issue du championnat. Concernant les 2 relégations en fédérale 1, elles seraient aussi maintenues, à moins que l’antichambre de la Nationale n’ait pas la capacité de reprendre ou de générer des accédants. A l’heure où nous écrivons ces lignes, le sort de la fédérale 1 n’était pas encore connu et la FFR envisage toutes les hypothèses, allant de l’annulation des playoffs comme en Fed2 et 3 (donc des montées), a l’organisation d’un barrage entre les 4 premiers.

La chaîne L’equipe rediffusera-t-elle à nouveau du rugby à XV ?

Autre débat qui a émaillé les échanges entre clubs de nationale ce mardi :la médiatisation. Car en cas de reprise à huis clos, de nombreux clubs souhaitent donner une visibilité à leurs rencontres, de manière à préserver le lien avec les supporters et le partenaires. Problématique, la chaîne L’equipe, dispose de droits tv qu’elle n’utilise pas actuellement, et bloque donc les clubs dans leur volonté d’auto-retransmission des rencontres. Selon nos sources la FFR va donc prendre attache avec la chaîne de Billancourt, pour faire le point. Deux optiques, soit la chaîne L’equipe reprend ses retransmissions, soit la FFR se tournera très certainement vers une plateforme streaming interne, permettant aux clubs de disposer de visibilité. La chaîne L’equipe qui diffusait pour une somme modique les matchs de fédérale depuis 4 ans, ira-t-elle au bout de son contrat courant jusqu’en 2021, où laissera-t-elle les coudées franches à Marcoussis ? La question fait débat, et l’absence de réponses claires de la part du média sportif français de référence, commence à grandement courroucer le petit monde de là Nationale. Du côté du média TV sportif numéro 1 en France, on préfère actuellement jeter son dévolu sur le rugby à XIII, beaucoup moins concurrentiel que le XV. Car à sa décharge, la chaîne L’equipe a vu cette saison, son créneau habituel et dévolu au Rugby à XV (le vendredi à 21h) être percuté par le Top 14 et Canal +. A Blagnac, Benoit Trey avait proposé une fenêtre le dimanche à 18h, mais cette idée semble être resté lettre morte.

Une chose est sûre, les présidents de l’antichambre de la Pro D2, s’accrochent et montent au front pour défendre les intérêts de cette division naissante. Quant à la FFR, on va d’ores et déjà, faire étudier la nouvelle proposition de reprise du championnat à la commission des règlements et des compétitions. L’objectif est clair : que le « Bébé  » soit bordé le 12 décembre 2020, lors de l’assemblée générale de France Rugby, ultime fenêtre de tirs pour modifier les formats de compétitions. La 3eme division du rugby français est donc toujours en ordre de marche, mais avec ce nouveau confinement et cette suspension provisoire des rencontres (du 1er novembre au 22 décembre 2020), elle voit émerger l’attente grandissante de ces acteurs, d’une pérennisation modèle sportif économique et médiatique de la nationale. Suite au prochain episode.

Article rédigé par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s