#Football – D2F / Le second break : OGC Nice – Sarah Palacin

Pour ce second confinement, Le #MagSport continuera de vous informer sur chaque club de D2 Féminine. Bilan de la première partie du championnat, nouveaux objectifs, adaptation des clubs ou encore ressenti des joueuses seront les sujets majeurs des entretiens. Aujourd’hui, place à l’OGC Nice et à Sarah Palacin.

Sarah, on va commencer par un premier bilan. Comment tu juges le début de saison de Nice ?
Pour un début de saison, on est dans les objectifs du club. Au bout de 6 match on est 4e du championnat avec 4 victoires donc c’est très positif.

Vous étiez sur une dynamique de 3 victoires consécutives : Grenoble, Nîmes et Albi. Tu penses que vous aviez trouvé votre rythme, vos automatismes et une certaine efficacité collective ?
Oui, il est vrai que nous étions dans une très bonne dynamique avec ces 3 victoires consécutives. Le collectif avait bien pris, on avait trouvé notre rythme et collectivement l’équipe fonctionnait bien.

Lors de notre premier échange tu avais fixé deux objectifs. Un objectif personnel avec 15 buts et un collectif avec un classement dans la première partie de tableau. Pour le premier, tu es dans les clous avec 4 buts en 6 matchs, pour le second, c’est mieux qu’espérer. Est-ce que vous pouvez viser encore plus haut ?
Oui c’est vrai que lors de notre premier échange j’avais fixé 2 objectifs. Sur le plan personnel 4 buts en 6 match c’est un bon début mais au vu des matchs et de mes prestations cela n’est pas assez suffisant. J’aurais du faire mieux, on peut toujours mieux faire. Et pour l’objectif de classement, la 4eme place est un bel objectif pour le moment. Bien évidemment on veut toujours viser plus haut, après on a quelques regrets sur ces points perdus lors de ces premiers matchs.

Revenons sur tes performances personnelles. Quel avis tu portes sur ton début de saison, quel est ton ressenti suite à tes premières rencontres officielles avec l’OGC Nice ?
Pour mes premières rencontres avec l’OGC Nice, j’ai mis du temps à retrouver un rythme, cela faisait longtemps que je n’avais pas joué et enchainé des matchs. Plus les matchs passent et mieux je me sens que ce soit sur le plan personnel et également ce que je peux apporter à l’équipe. Les automatismes se créent et ma condition physique s’améliore. J’ai la chance d’avoir la confiance des filles et du coach.

Sarah Palacin, meilleure buteuse de l’OGC Nice

Vous êtes aujourd’hui 4ème du Groupe B. Quelles sont les raisons de la réussite niçoise et quelles sont les facteurs de ton efficacité personnelle ?
Les raisons de la réussite actuelle, de ce début de saison, je pense sont dans un premier temps lié à la qualité du groupe que ce soit sur le plan humain que sportif, on a un groupe qui a envie de travailler ensemble et qui s’améliore de jour en jour. On a la chance d’avoir une concurrence très saine entre nous et les joueuses se tirent vers le haut.

On est reparti pour un second confinement. Comment vous vous adaptez pour maintenir votre compétitivité ? On imagine que comme tout les clubs, vous avez un programme individuel mis est-ce que des choses sont mises en place pour garder une certaine unité dans le groupe, travailler sur le plan technique ou progresser tactiquement ?
Oui nous voila reparti sur un second confinement. On a bien évidement comme tous les clubs, je suppose, un programme individuel mis en place par le préparateur et également adapté en fonction des besoins. Pour garder cette unité de groupe on effectue des visios toute ensemble pour pouvoir échanger et rester concernées sur les objectifs de cette saison.

La période est difficile pour l’ensemble des sportifs et des sportives issus des championnats amateurs. Qu’est ce que tu mets en place pour bonifier cette période ?
Cette période nous permet également de soigner les petits pépins physiques qu’on pouvait avoir. Bonifier cette période est compliqué, on peut garder la forme mais pour bonifier on a besoin des entrainements et de se préparer toute ensemble donc il est difficile de bonifier.

Pour ta part, comment tu t’adaptes psychologiquement et physiquement pour garder un niveau de motivation important ?
Psychologiquement je vais très bien je sais que c’est simplement une période, on devrait rapidement retrouver la compétition, je l’espère. La motivation est toujours aussi importante et présente car nous vivons seulement le début de saison et que des échéances importantes arrivent pour nous. Je suis pressée et impatiente de retourner sur le terrain et d’atteindre tous les objectifs qu’on s’est fixés.

Qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour le reste de la saison ?
On peut nous souhaiter une reprise du championnat rapide et également le maximum de buts et bien évidemment qu’on finissent dans les 5 premières places et que le championnat ne soit plus arrêter.

Propos recueillis par Romain Brunot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s