#Rugby – Fed1 / I.Debrach (Mâcon) : «Je suis plus qu’heureux de revenir à Mâcon pour ma fin de carrière.»

Ioan Debrach, l’ouvreur de l’AS Mâcon Rugby, a quitté cet été le pays bressan pour revenir sur les bords de Saône. A l’issue de la victoire à Beaune (12-18) , et en amont de celle face à Chateaurenard (34-0), le numero 10 des actuels seconds de la poule 2 nous a livré ses impressions. Une chose est sûre, il est ravi de retrouver la tunique des taureaux mâconnais.

Crédit photo AS Mâcon

Ioan, une réaction après une victoire dont je ne sais même pas si on peut dire qu’elle est facile ou difficile, (12 à 18 face au CS Beaune) mais, en tous cas, dont tu as été l’un des grands artisans. Comment tu analyses cette rencontre ? 

 

Une victoire difficile parce-que nous sommes fébriles jusqu’au bout. C’est une équipe dangereuse qui nous a franchis plusieurs fois, qui a réussi à nous mettre en difficulté, qui aurait pu marquer à plusieurs reprises donc, une victoire très difficile. On savait que c’était une équipe qui jouait bien au rugby, elle nous l’a prouvé mais après, je suis quand même content de notre prestation parce qu’au final, malgré la fébrilité, on a réussi à être solidaire jusqu’au bout et à l’emporter. On a perdu à la maison la semaine dernière donc on venait forcément avec une envie de revanche mais quand même aussi un petit peu de fébrilité. On a réussi à l’emporter et aujourd’hui, c’est quand même le principal. 

 

Beaune avait perdu à l’extérieur la semaine dernière, vous à domicile. On a eu le sentiment, en tous cas sur la première mi-temps, que le jeu était un peu verrouillé. Est-ce qu’il y avait la peur d’un côté comme de l’autre en se disant  » ne pas faire l’erreur de trop  » ? 

 

Oui, c’était aussi cela. On ne voulait pas trop s’exposer chez nous parce-que, contre Vienne, on avait pris pas mal de pénalités dans notre camp. Avec ces nouvelles règles, c’est parfois un petit peu difficile de mettre le curseur entre jouer au pied chez eux et jouer à la main pour arriver quand même à trouver des espaces. Donc, sur la première mi-temps, on s’est effectivement jaugés, en seconde période, il y a eu un peu de jeu également mais tout de même un peu de fébrilité puisqu’on ne va pas au bout sur quelques actions. Mais c’est pareil pour Beaune avec le franchissement de leur 2e ou 3e ligne qui peut venir plus que relancer le CSB dans cette partie. C’est une victoire qui va nous faire du bien et qui va nous permettre de bien préparer le week-end prochain à la maison puisque nous, pour l’instant, nous n’avons toujours pas ouvert le compteur à domicile. Donc, il va falloir que l’on change la donne samedi prochain contre Châto. 

 

Si je ne me trompe pas, c’était ton match de reprise ? 

 

J’ai joué le week-end dernier, je suis rentré à la mi-temps mais c’était le premier en tant que titulaire. Du coup, après le Covid et une petite blessure, ça fait quand même du bien. 

 

Je ne vais pas te mentir, quand j’ai vu que tu revenais pour Beaune, j’ai fait  » oh non, zut « . J’imagine que toi, de ton côté, à contrario, c’était plutôt  » ouf, enfin ! « . Tu as presque eu 8 mois d’arrêt, entre l’arrêt de la saison Covid et ta blessure à la main. Quelle sensation cela fait de revenir à plein temps ? 

 

C’est un enfant à Noël devant le sapin qui n’a qu’un envie, ouvrir les cadeaux. On a fait une reprise mais je me suis blessé 10 jours après cette dernière donc, on revient dans une période un peu compliquée. J’ai essayé de rester au contact des mecs, de rester le plus possible avec eux mais c’est toujours délicat quand on n’est pas avec eux. C’est un grand soulagement, pour l’instant, ça tient, je me suis fait plaisir et, malgré les imperfections, je suis content d’être sur le terrain et de pouvoir participer à cette victoire. Pour l’instant, ça n’est que du plaisir. 

 

Tu étais à l’ASM entre 2014 et 2018, tu es parti à Bourg et cette année, tu reviens à Mâcon. Tu quittes Bourg qui avait un projet Pro D2 pour Mâcon qui a un projet Nationale. Qu’est-ce qui a motivé ton choix ? 

 

Il y a déjà l’entraîneur Guillaume Aguilar, que je connais très bien, avec qui j’ai joué des années et qui, dès l’instant où je suis parti à Bourg m’a dit  » je t’entraînerai  » donc, il a tenu parole ce con (rires). Après, j’aime beaucoup l’infrastructure, je suis parti de Bourg en bons termes, j’ai quand même 33 ans et eux, ils avaient envie de jouer de la Pro D2. Ils n’avaient d’ailleurs pas recruté de 10 mais, à cause d’une blessure, ils en ont recruté un autre mais je ne faisais plus partie de leurs  » caractéristiques « . Mais je suis parti en bons termes et je suis plus qu’heureux de revenir à Mâcon pour ma fin de carrière. 

 

Dans un sens, tu as rejoint la famille. Une famille qui s’est grandement renouvelée parce-que Mâcon a beaucoup, beaucoup de nouveaux joueurs, il y a toute une mécanique à remettre en place. Tu as 33 ans, tu es un peu l’ancien et justement, quel est ton regard de  » nouvel ancien  » sur ce groupe mâconnais ? 

 

Quand tu vois ce groupe mâconnais de l’extérieur, tu vois beaucoup de qualités et il faut que l’on arrive à se focaliser un peu plus sur la qualité et le rôle de chaque joueur sur le terrain. Mais si individuellement, on arrive à se concentrer et à être vraiment à 100% dans son rôle, je pense qu’on peut faire de belles choses tous ensemble sur le terrain. Il va falloir amener un petit peu de rigueur et moi, sur le terrain, ça va être d’amener un petit peu d’alternance et calmer les mecs quand ça part un peu dans tous les sens, essayer d’amener un peu de sérénité. J’espère que ça va marcher. 

 

Qu’est-ce que vous allez retenir de positif et de négatif pour votre prochain match qui sera contre Châteaurenard ? 

 

Il faut que l’on retienne le fait d’arriver à valider nos sorties de camp, on a vu que, quand on sortait bien du camp, nous n’étions pas trop en danger. Et puis faire, encore un petit peu moins de fautes et peut-être être plus efficaces quand on tient le ballon. 

 

Est-ce que Mâcon a lancé sa saison en battant le CS Beaune à Beaune ? 

 

Je l’espère

Propos recueillis par Stephanie Maufoux

https://hearthis.at/radio.albiges/magsport-20-octobre-2020/

Retrouvez l’intégralité de l’itw de Ioan Debrach lors de l émission « Le #MagSport – RadioAlbiges « du 20 octobre 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s