#Football – D2F / A.Koutoupot (Albi) : «Nous n’avons vraiment pas fait un très bon match.!»

Nous avons fait un point sur le déplacement de l’ASPTT Football de l’Albigeois en terre niçoise et cette défaite 3 à 1 qui vient endiguer un brin, la dynamique Albigeoise. Pour l’ancienne capitaine rouge et jaune, l’ASPTT FA a livré son plus mauvais match de la saison, malgré quelques circonstances atténuantes, dont la spectaculaire blessure de Valentine Kirbach à la tête, provoquant 30 minutes d’arrêt du match . Entretien avec une des cadres du vestiaire du club albigeois, qui entame sa 3eme saison dans le Tarn et qui espère malgré sa suspension (3 cartons jaunes en 6 matchs), voir ses coéquipières réenclencher la marche avant pour la réception de l’Olympique de Marseille le 1er novembre 2020.

 

Crédit photo Vincent Cere

 

Arnelia, j’imagine que tu voyais une autre issue pour ce match à Nice. Vous y étiez allées avec plein d’envie et plein d’ambitions, malheureusement, il a manqué quelques détails ? 

 

Oui, comme tu viens de le dire, nous étions parties avec plein d’envie et plein d’ambitions, on partait vraiment pour aller chercher ces trois points. Ça a été un match compliqué face quand même à une belle équipe de Nice, franchement. Mais, la défaite est quand même en grande partie de notre faute, nous n’avons vraiment pas fait un très bon match. Je pense que, jusqu’à maintenant, c’est le moins bon match en termes de qualité et d’engagement, surtout en termes d’engagement. On s’est quand même fait rentrer dedans, on s’est fait bouger et, malheureusement, la réaction que nous avons eue était un peu trop tard parce-que nous étions déjà menées 3-1. Donc, on va dire un match à digérer et vite passer à autre chose pour la réception de Marseille. 

 

Un des points positifs de ce match est que vous êtes quand même rentrées pied au plancher dans la rencontre. Dès la 4e minute, Laura Arriberouge ouvre le score. Ça devient une des marques de fabrique de l’ASPTT de bien rentrer dans ces matches et de bousculer l’adversaire ? 

 

C’est ce que j’allais dire, c’est vrai que notre point fort est de vite rentrer dans les matches et d’arriver à marquer assez rapidement. C’est ce qui est arrivé ce week-end donc, on commence très bien, on s’est dit  » bon, là, on a vraiment très bien commencé  » et puis, je ne sais pas, au final, on a commencé à se laisser marcher dessus au niveau des duels. Quand tu perds pas mal de duels, à peu près 50%, à force, ça pousse, ça pousse et malheureusement, elles égalisent vite derrière. Il y a penalty, ça frappe la tête et ensuite la main de Val mais bon, ça touche la main, elle ne peut rien faire de plus et le pénalty est logique. Derrière, on n’a pas su re-rebondir et on s’est quand même laissé un petit peu acculer sans forcément de réaction. 

 

Et puis, il y a un tournant de match, la blessure de Valentine Kirbach. La pauvre n’a pas été en veine dans ce match, elle est sur l’origine d’un pénalty puis elle se blesse gravement au cuir chevelu et à la tête. J’imagine aussi que, quand vous voyez l’une de vos coéquipières partir avec les pompiers, ça doit quand même mettre un coup sur la cafetière au groupe de copines que vous êtes ? 

 

Oui, ça met un coup, ça fait mal, on ne va pas dire le contraire. On a quand même essayé de se remobiliser derrière mais ça restait dans un coin de nos têtes, sachant que le match a quand même été arrêté bien, bien longtemps. Je ne sais pas combien de temps exactement mais je dirai au moins une bonne demi-heure, le temps d’attendre les pompiers donc, on n’est pas remise tout de suite, tout de suite dedans. Ça nous a quand même touchées, on ne va pas dire le contraire. 

 

Comment fait-on, quand la rencontre est arrêtée une demi d’heure, pour d’abord rester psychologiquement dans le match et même physiquement, pour que les muscles ne se refroidissent pas et qu’il n’y ait pas de blessure à la reprise ? 

 

On était déjà obligé d’attendre puisqu’on ne savait pas combien de temps ça allait prendre. On n’allait pas recommencer à s’échauffer pendant une demi-heure, ça ne valait pas le coup, c’était totalement inutile alors que tu joues derrière. Donc, nous avons été obligées d’attendre, on est aussi pas mal resté autour d’elle, de beaucoup discuter entre nous pour rester dans le match. essayer de se motiver donc, pas mal de discours motivationnel. Et 5 / 10 minutes avant que les pompiers n’arrivent, on s’est remise à s’échauffer sérieusement, à accélérer, à retoucher le ballon pour se remettre dedans vite, vite, vite. 

 

En clair, il y a eu deux matches dans le match ? 

 

Voilà, c’est ça. 

 

On va maintenant parler de la prochaine étape qui est la réception de l’OM. Déjà, sur le papier, ça fait joli, ça fait match de gala et là, il y aura vraiment une volonté de laisser Rigaud invaincu depuis cette victoire contre Montauban et de rester sur cette dynamique ? Parce-que depuis le début de la saison, à l’inverse de la saison dernière qui avait été une saison galère, on sent quand même qu’il y a des sourires qui sont revenus à l’ASPTT ? 

 

Oui, nous avons quand même hâte de recevoir cette équipe de Marseille. Ce qui est bien à domicile, c’est la force que nous avons parce-que le public nous porte aussi, ça fait du bien. Et, comme le groupe vit bien, notre envie est de montrer des choses cette année, de montrer que l’on est là et que l’on a quelque chose à faire. Donc, hâte de recevoir l’Olympique de Marseille, malheureusement pour moi, je ne serai pas de la partie parce-que je suis suspendue. 

 

Tu collectionnes les cartons ? 

 

Exactement (rires). Je suis quand même bien, bien déçue de ne pas pouvoir participer à ce match mais ce n’est pas pour autant que je ne serai pas là dans les tribunes, en train de crier et d’encourager mes coéquipières pour prendre ces trois points à domicile. 

 

On va jeter un coup d’œil dans le rétro. Cela fait trois saisons que tu es à l’ASPTT, quel bilan tires-tu de ces trois années en rouge et jaune, en terre albigeoise ? 

 

Déjà, une bonne intégration dès l’arrivée. Ensuite, contente parce-que je pense que je me suis quand même imposée dans ce groupe chaque année. Je bosse pour, les conditions sont aussi pas mal quand même donc, ça aide, plus l’entourage et le club. Je suis quand même satisfaite d’être là pour une 3e saison, de toujours espérer faire une bonne saison sérieuse et de finir mieux que la saison dernière et encore mieux que la saison d’avant. 

 

Si l’ASPTT était dans les six premières places à l’issue de la saison, dans la première moitié de tableau, tu serais satisfaite ou tu vises un peu plus haut ? 

 

Dans la première moitié de tableau oui, bien sûre que je serai satisfaite. Nous faisions quand même partie des 4 premières places, là, actuellement, nous sommes 5es. Je pense que la 4e place est jouable donc, on va dire que c’est un petit objectif un peu plus personnel pour viser encore plus haut, les 4 premières place et pourquoi pas le podium parce qu’on les qualités. Le groupe vit bien, il bosse vraiment, vraiment bien, pour avoir sa place dans le groupe chaque week-end, c’est une bataille la semaine à l’entraînement. Il faut que l’on continue comme ça et je pense qu’il y a vraiment quelque chose à faire avec ce groupe, en espérant bien sûr que l’on soit épargné par les blessures et autres, même si ce n’est pas possible sur toute une saison. Mais il faut que l’on continue à bosser comme ça et moi, je crois vraiment aux 4 premières places. 

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://hearthis.at/radio.albiges/magsport-20-octobre-2020/

https://hearthis.at/radio.albiges/magsport-20-octobre-2020/

Retrouvez l’intégralité de l’itw de Maurice Buzy Pucheu lors de l’émission « Le #MagSport – RadioAlbiges » du 20 octobre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s