#Rugby – Nationale / M.Bonello (Massy) : «Le but est d’être dans les 6 premiers mais de ne pas s’enflammer!»

Focus sur le début de saison du Rugby Massy Essonne avec l’un des coachs du club, Mathieu Bonello. Pour l’originaire de Gaillac après deux défaites (à Tarbes et Chambery), le RCME a définitivement lancé sa saison lors de la réception d’Aubenas (42-10) et doit confirmer ce week-end face à un Stade Niçois toujours invaincu. Dans le club de l’ Essonne, ou la formation est une institution, on avance dans la sérénité mais sans faire de vague, avec la. ferme ambition d’être en playoffs au printemps.

Matthieu, tu es le plus tarnais des coaches de Massy. Comment se passe ce début de saison dans l’Essonne ? On va dire qu’il y a eu un démarrage un peu diesel ? 
Oui, nous avons eu un démarrage un peu compliqué. Nous ne sommes pas surpris, nous avons eu une intersaison très, très difficile liée au contexte sanitaire sur l’Île-de-France. Donc, beaucoup de cas mais aussi de joueurs que nous avons été obligés d’écarter parce qu’ils étaient cas contacts. Ca n’a vraiment pas été facile de s’entraîner pendant tout l’été et rajoutez à ça beaucoup de blessures donc nous avons eu pas mal de péripéties qui nous ont amenés à ne pas être prêts au début du championnat. Maintenant, j’espère que pour nous au moins, la période sera derrière mais, vu le contexte sanitaire qui se détériore, je ne sais pas trop où ça va aller. 
On a quand même vu une montée en puissance de Massy. Une première défaite assez large à Trélut face à Tarbes dans un contexte que l’on connaît, quand ça reçoit en Bigorre, c’est assez hostile. Ensuite, une défaite d’une courte tête face à Chambéry et après, la cavalcade massicoise qui s’est remise en branle avec un score assez large face à Aubenas ?
Je crois que tu l’as bien résumé. Nous sommes vraiment, vraiment passés à côté du premier match, nous ne sommes pas arrivés totalement prêts dans cette rencontre. Malgré cela, on aurait dû avoir plus d’investissement mais on ne l’a pas fait et, quand tu ne t’investis pas à Tarbes, forcément, c’est difficile. Donc, sur les trois premiers matches, le premier est vraiment décevant, le 2e est plus encourageant et vraiment plus de notre calibre et de notre niveau, ça se joue à pas grand-chose. Pour Aubenas, c’était notre premier match à la maison, ça nous a fait du bien de retrouver le stade après le Covid et toute cette période où nous n’avions pas joué depuis Mars et tant mieux si nous avons bien gagné. 
Pour faire un petit trait d’humour, le RC Massy Essonne n’a pas trop le pied montagnard, que ce soit dans les Pyrénées ou dans les Alpes ? 
On s’est très, très mal déplace, l’équipe n’a pas bien géré ce rendez-vous là. Nous étions tous très déçus au sein du club et nous, les entraîneurs, les premiers de la performance que nous avions pu faire malgré un nombre d’absents important. Mais, on ne doit pas se cacher derrière ça donc nous aurions dû faire mieux mais c’est tout à l’honneur de Tarbes d’avoir fait un gros match face à nous. 
On sait qu’à Massy, vous n’êtes pas un club qui communique beaucoup, qui fait de grandes déclarations. Mais, rassure-moi, l’objectif est bel et bien d’être dans les six premiers et de décrocher les play-off ?
Oui, l’objectif est d’être dans les six premiers. Aujourd’hui, c’est un club qui est très stable, qui est géré d’une façon au top, qui ne se prend pas pour d’autres. On fait notre petit bonhomme de chemin et en tous cas, les côtés administratif et sportif sont totalement en osmose et on avance petit à petit. On sait pas trop où l’on va avec cette nouvelle division avec aussi le contexte sanitaire en Ile-de-France donc le but est d’être dans les six premiers mais de ne pas s’enflammer et je crois que tout le monde à Massy est dans cette philosophie-là. 
Dans cette nouvelle division, il y a des choses qui t’ont surpris ? Peut-être les scores qui sont très, très serrés dans les 3/4 des matches ? 
Oui, les scores sont très serrés mais on savait quand même que les équipes de cette division qui ont été retenues sont toutes des grosses équipes de Fédérale. Donc, forcément, le niveau s’est élevé et tous les matches sont bataillés, il n’y a plus trop de matches que les équipes lâchent. Et puis, c’est surtout que nous n’avons pas eu de rugby pendant 6 mois donc, pour les mecs aujourd’hui, un match de rugby, ça n’est que du bonheur et ils ne lâchent rien. Est-ce que ça va se décanter avec le temps ? Je le pense aussi parce qu’avec 14 clubs, c’est un rythme de Top 14 donc, il y aura des gros blocs et forcément, il y aura de la casse. On verra si ça se décante dans les semaines qui arrivent avec des résultats peut-être un peu moins serrés sur certaines rencontres ou pas. Mais en tous cas, c’est de bon augure pour le niveau et c’est tant mieux. 
On sait qu’à Massy, on ne va pas se le cacher, vous êtes l’un des meilleurs clubs formateurs de France, chaque année, il y a une belle cuvée qui sort. Qui sont les bons crus de cette année ? 
Les bons crus (rires). Tu sais, aujourd’hui, nous avons 4 joueurs qui sont partis en Top 14 dont un qui jouait avec nous, Micka Guillard. Il a beaucoup joué avec nous, il est parti à Lyon, deux jeunes sont partis au Stade Français et un autre au Racing, des jeunes qui devaient monter avec nous et qui étaient encore en âge espoirs. C’est tant mieux pour leurs carrières mais c’est vrai qu’on se fait piller pas mal de jeunes donc, on en ressort d’autres et j’espère que cette année, ils arriveront à tirer leur épingle du jeu. En tous cas, Massy est orienté sur la formation et c’est super pour le rugby. 
Quel va être le mot d’ordre pour ce week-end ? 
Nous avons une réception compliquée avec Nice qui est vraiment un gros morceau, qui est invaincu, qui a fait match nul contre Albi alors qu’on voit l’armada qu’a le SCA, qui est allé chercher des points à Tarbes, qui a mis 20 points à Chambéry. Je trouve que c’est une belle équipe, ils ont vraiment recruté fort, des joueurs de niveaux au-dessus, Pro D2 et Top 14 et ça se ressent. Nous, nous avons une grosse rencontre à jouer à la maison et continuer dans la dynamique que nous avons remise positive. On espère en tous cas pouvoir continuer dans cette dynamique-là. 
On va te poser une question plus locale, sur ton club et de cœur et formateur, Gaillac. Tu as un regard sur Gaillac et qu’est-ce que tu leur souhaites pour cette saison ? De monter en Fédérale 1 ? 
Je sais que pendant l’intersaison, ils ont eu la possibilité de peut-être monter en Fédérale 1. Ils ne l’ont pas validé, ils sont restés en Fédérale 2, ils préfèrent monter sur le terrain ou, comme on dit chez nous, sur le pré. Moi, en tous cas, j’espère qu’ils y arriveront, je leur souhaite une belle saison et de monter en Fédérale 1 parce-que le club a aussi une école de rugby très fournie et je sais que les valeurs du rugby sont fortes là-bas. Donc, j’ai espoir qu’ils fassent une belle saison, qu’ils se qualifient et qu’ils montent en Fédérale 1, ça sera top pour la ville, pour le club et pour tout le monde. En tous cas, je suis avec attention leurs résultats ainsi que les autres clubs qui sont Lavaur et Castres qui ont compté pour moi et dans ma carrière et je souhaite aux trois clubs de faire la meilleure saison possible. 
Et puis, quatre clubs tarnais en Fédérale 1, ça serait top ? 
Oui, ça serait le top. Nous avons un bon vivier de jeunes mais c’est vrai qu’il y a aussi beaucoup de clubs donc, parfois, ce n’est pas facile. Mais ça serait top et je pense que nous avons la place pour avoir ces clubs-là et je serai ravi pour le département du Tarn qui m’est cher. 

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://hearthis.at/radio.albiges/magsport-2-octobre-2020/

Retrouvez l’intégralité de l’itw de Matthieu Bonello, lors de l’émission « Le #MagSport – RadioAlbiges  » du 2 octobre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s