#Football – D2F / Objectif #J3 : La présentation de la journée de #D2F

Après l’Hebdo de la #D2F, le #MagSport lance sa nouvelle rubrique « Objectif #J ». L’occasion pour les suiveurs du football féminin de se lancer dans un nouveau week-end sportif avec les dernières informations et les principaux enjeux de la journée de championnat.

Duels de cadors

Dans le groupe A, le match des favoris a lieu dès la 3ème journée. Nantes accueille Metz à la Jaunelière, dimanche à 15h00. Les joueuses de Tanguy Fétiveau auront l’ambition de frapper un grand coup face à un adversaire ambitieux. Les Lorgeré, Le Moguedec, Béché et Ribeyra devront garder le même niveau de performance entrevue depuis la prépa car de leur côté, les Messines et leur capitaine Justine Rougemont ne veulent pas s’en laisser compter. Match important pour les Grenats puisqu’une défaite laisserait échapper leur principal rival à 5 points après seulement trois journées.
Nantes – Metz : Dimanche 27 Septembre : 15h00

Actuellement en tête avec deux victoires en deux matchs, Albi, Saint-Etienne et Rodez s’apprêtent à ferrailler ce week-end. Tout d’abord, une confrontation directe entre leaders provisoires puisqu’Albi reçoit Saint-Etienne, dimanche à 15h00 à Rigaud. Un match qui se déroulera dans un contexte particulier puisque les Vertes ont balayé la troupe du président Espié pendant la prépa (0-9) mais également particulière car de nombreuses joueuses de l’ASSE retrouveront leur ancien club (Lambert, Viollaz, Condon, Pantelic, Khoury et Bornes). Un match à plusieurs enjeux : déterminer le nouveau leader du groupe B, laver l’affront côté Albi, affirmer sa supériorité côté Sainté.
Albi – Saint-Etienne : Dimanche 27 Septembre : 15h00

Toujours en Occitanie, le RAF reçoit l’amitieuse équipe de l’OGC Nice. Les Rafettes qui ont idéalement lancé leur saison en prenant aisément le dessus face à deux outsiders, Thonon et Montauban, tenteront de confirmer face à l’équipe de Matthieu Esposito. Des Niçoises surprises par la valeureuse équipe d’Yzeure lors de la dernière journée et qui auront à coeur de se rattraper notamment pour l’ancienne ruthénoise, Anais Chareyron qui va retrouver ses anciennes coéquipières. Une rencontre prometteuse en Aveyron.
Rodez – Nice : Dimanche 27 Septembre : 15h00

Défaite interdite

La température va monter pour les duels du haut de tableau alors que la tension commencera à se faire sentir pour quelques clubs dont le démarrage est poussif. Des confrontations directes sont également à prévoir pour les retardataires.

Dans le groupe A, Brest accueille Vendenheim en match avancé de la J3. Leur point commun ? Le nombre de point : 0. Aucun point après deux journées et une rencontre déjà importante. Brest, fort d’un recrutement ambitieux n’arrive pas à trouver la formule gagnante et tentera de lancer enfin sa saison face aux Fédinoises. Du côté des Alsaciennes, le contexte est différent puisque l’effectif a été peu modifié à l’intersaison. Pour preuve, l’ensemble du XI concocté par Nicolas Both lors du derby face à Strasbourg, était au club la saison précédente. Des problématiques différentes pour les deux clubs dont seul le résultat comptera à l’issue de cette rencontre car le perdant prendrait un nouveau coup sur la tête.
Brest – Vendenheim : Samedi 26 Septembre : 20h00

Dans le groupe B, les quatre équipes du fond de la classe se rencontrent. Mérignac reçoit Le Puy et Thonon se déplace à Nîmes.

Pour le premier, duel de promu entre Mérignac qui n’a disputé qu’un seul match et une lourde défaite contre Nice (1-5) et Le Puy qui a livré deux belles prestations face à Albi et Marseille mais qui se sont également soldées par deux défaites. Dans un championnat où chaque rencontre sera cruciale, cette confrontation directe entre candidat au maintien s’annonce explosive.
Mérignac – Le Puy : Dimanche 27 Septembre : 13h00

Pour le second, les filles de Dejan Belic qui peinent à trouver une assise défensive digne de leur ambition se rendent dans le Gard pour affronter les Nîmoises. Une équipe nîmoise qui n’a connu que le goût amer de la défaite depuis la reprise et qui fait preuve d’une impuissance offensive criante. Cette rencontre verra s’affronter la plus mauvaise attaque face à la plus mauvaise défense. Ambiance. L’occasion pour Nîmes de réaliser un premier joli coup face à un adversaire ambitieux. Pour le TEGG, il est encore possible de rattraper son retard sur les leaders mais il ne va pas falloir traîner… Motif d’espoir, Thonon pourra compter sur le retour de Solanet, exclue à Rodez pour remettre de l’ordre dans la maison savoyarde.
Nîmes – Thonon : Samedi 26 Septembre : 15h30

R.B

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s