#Rugby – Nationale / La conf Presse (Nice Vs Albi): «J’attends les joueurs sur l’état d’esprit, sur l’envie de jouer et de prendre du plaisir.»

Retrouvez l’intégralité de la conférence de presse du manager du Sporting Club Albigeois Arnaud Mela et de son adjoint Jérémy Wanin, en amont du choc face à Nice. Pour ce Match d’ouverture dans les Alpes-Maritimes , les deux techniciens jaunes et noirs attendent de leur joueur un état d’esprit conquérant et un plaisir de rejouer ensemble retrouvé. Mais Arnaud Mela et son coach ne sont pas dupes, la bataille sera féroce ce samedi au stade des arboras. Un match à suivre en direct sur « Le #MagSport – RadioAlbiges  » des 16h45 .

Arnaud, première conférence de presse à deux jours d’un match en Nationale, une nouvelle division avec un obstacle au tournant tous les week-ends. J’imagine que ça a déjà dû modifier la préparation et surtout, la détermination ? 

 

AM : Modifier l’organisation … C’est surtout que nous n’avons pas eu le choix, on a un peu été pris de court par les petits soucis de Covid que nous avons eu il y 15 jours et du coup, il nous manquait un peu de temps. On aurait bien accepté 7 ou 8 jours de plus de travail. Mais, on ne va se pas cacher derrière ça, on a un gros bloc qui commence et, en tous cas, on a fait le maximum pour être prêt pour ce premier match. Nous n’avons qu’un seul match amical dans les jambes, j’espère qu’on ne pêchera pas au niveau du rythme en fin de match. Mais le travail a été fait, les joueurs sont prêts et on a senti aussi ce matin pas mal de détermination mais aussi des joueurs un peu excités parce-que cela fait plus de sept mois qu’ils n’ont pas joué un vrai match. Je pense qu’il leur tarde aussi de jouer cette rencontre à Nice. 

 

Pour une fois, le destin a bien fait les choses puisque Nice est un peu dans le même cas qu’Albi donc, ça nivelle les valeurs ? 

 

AM : Ils ont quand même réussi à faire un second match. On verra mais il faut qu’on appréhende le trajet, qu’on se réhabitue à tout cela. Ils reçoivent donc ils seront un peu plus frais que nous mais on ne va pas faire les pleureuses. Nous sommes prêts à aller faire un gros match là-bas, on sait que nous serons attendus, notre discipline sera sûrement très importante sur ce premier match à l’extérieur. Mais, le premier objectif est surtout que l’on prenne du plaisir sur le pré. 

 

Où sont les certitudes que vous avez après six mois avec très peu de confrontations ? 

 

AM : Les certitudes que l’on a, c’est que l’on n’a pas énormément changé le groupe. Sur le XV de départ, c’est une équipe qui se connaît quasiment depuis au minimum deux ans. C’est la certitude que l’on a, le fait que les joueurs connaissent le projet de jeu et qu’on ne sera pas beaucoup surpris là-dessus, on sera à peu près organisé sur le terrain. Je ne suis pas trop inquiet à ce niveau-là, ce qui m’inquiète un peu plus, c’est le rythme et de voir si on est capable de tenir pendant 80 minutes. 

 

Fini les déplacements sur un jour, vous repartez maintenant sur deux jours du fait de la répartition géographique de cette poule. C’est aussi pour une meilleure sérénité des joueurs ? 

 

AM : Il faut que l’on reprenne cette habitude-là. C’est quand même un confort aussi et, même si on le fera sûrement une fois ou deux dans la saison, on ne peut pas faire le trajet et jouer un match de haut-niveau en suivant, c’est quasiment impossible. Il faut avoir ce temps de repos, cette remise en route le matin avant le jour du match, avoir aussi un petit confort, c’est important pour avoir des joueurs frais et bien. Il peut y avoir un peu de massage le soir, ils n’ont pas les fourmis du voyage donc, ça permet aussi de prendre soin d’eux. Si on veut prétendre à aller en Pro D2, c’est une habitude qu’il faudra prendre donc, c’est bien que l’on commence comme ça. 

 

Jérémy, quelle est ton analyse sur ce championnat de Nationale ? Il n’y aura pas de temps faible ? 

 

JW : Non, il n’y aura pas de temps faible, on l’a déjà vu de par le calendrier avec l’enchaînement de blocs de 4 ou 5 matches. C’est un calendrier qui est dense mais c’est aussi ce qu’on souhaitait donc, nous en sommes très contents. C’est quand même très excitant pour les joueurs de se lancer dans cette aventure après ce temps d’arrêt du rugby. Nous sommes quand même super contents de jouer ce premier match, ce qui n’était pas chose faite, et on va enfin pouvoir jouer un match de rugby de championnat. Donc, tous les ingrédients sont réunis pour faire un bon match de rugby à Nice samedi soir

 

Avec une pression différente de l’année précédente parce-que là, même s’il y a l’inconnu du niveau de certains clubs, il y en a quand même d’autres qui ont le niveau pour prétendre vous jouer sérieux ? 

 

JW : Oui, on sait que le niveau voire même élevé pour la plupart des équipes et c’est aussi ce qui rend le challenge super intéressant par rapport aux deux saisons que l’on vient de passer. Maintenant, on se projette vraiment sur ce nouveau championnat, nous sommes vraiment impatients de le commencer et de voir à la fin de ce premier bloc où on en sera. Ce sont des choses qui arrivent dès samedi et nous sommes très contents de pouvoir participer à cette rencontre. 

 

Ce premier match a tout du guet-apens ? Il y a une équipe qui se construit, qui mûrit, qui a de l’ambition, un contexte méditerranéen que l’on connaît avec un public tout le temps enfiévré. Pour une première, c’est quand même vraiment un beau défi ? 

 

JW : Oui, l’affiche est belle avec Nice qui a des ambitions et un gros recrutement à l’inter-saison. On a entendu parler de leur recrutement, on voit qu’ils ont des joueurs de grande qualité. Ils sont aussi un peu dans la continuité parce-que les entraîneurs n’ont pas changé, ils ont fait une belle saison l’année dernière. Face à Albi qui était prétendant à la pro D2 et qui est sur la même dynamique avec un renforcement de joueurs-clé sur le recrutement qui vont certainement apporter une plus-value au groupe, l’affiche a tout pour être belle. Maintenant, vivement le coup d’envoi à 17h

 

Arnaud, tu as un œil sur l’effectif du Stade Niçois qui s’est vraiment armé de manière XXL ? 

 

AM : Ils ont beaucoup de joueurs du niveau au-dessus et ils ont en plus réussi à se renforcer et à recruter sur toutes les lignes. Donc, sur le plan individuel, ils ont vraiment des joueurs qui sont très forts et du niveau au-dessus. Dans ce sport, il est important d’avoir des joueurs du dessus mais le plus important, c’est qu’ils arrivent à jouer ensemble et collectivement donc, j’espère que l’on gagnera un peu de temps sur eux là-dessus alors qu’eux pêcheront sur ce côté.

 

Sur les réseaux sociaux, on voit des gens dire que Dax, Narbonne, Albi sont des vieux bastions et que c’est le rugby du passé tandis que Nice, Dijon sont des métropoles et le rugby du futur. Qu’est-ce que tu en penses ? 

 

AM : J’ai maintenant un peu l’habitude et l’expérience de ces clubs qui sont en zones rugbystiques ou ancestrales que tout le monde va essayer de mettre un peu au-dessus. C’est le pré qui fera la différence, à nous d’être bons et de scorer. Après, si Dax, au bout de 8 matches, est invaincu, tout le monde oubliera ce qu’il a dit pour dire que Dax méritait d’être au-dessus. C’est souvent la victoire qui fait parler les gens, en bien ou en mal, mais le principal est de gagner des matches. 

 

Où en est-on au niveau de l’infirmerie ? Jérémy Russel est toujours en réathlétisation mais après ? 

 

AM : Jérémy va reprendre, il s’est entraîné avec nous cette semaine, Martin aussi va rattaquer lundi. On a une incertitude sur Gary Lo qui s’est fait un pépin à l’entraînement mercredi. On a aussi Tucs Vasuinubu qui a eu un pépin mardi, je ne sais pas mais c’est peut-être le contrecoup de l’été physique que l’on a fait. On ne sait pas trop mais on a eu deux, trois pépins dans la semaine et, pour les deux derniers, ça devrait revenir d’ici 10 à 15 jours. 

 

Le souci de paupière de Lucas Guillaume est réglé ? 

 

AM : Oui, c’est quasiment fait, il lui reste encore deux ou trois trucs à régler mais je pense qu’on pourra compter sur lui d’ici 3 semaines. On a encore du monde, on n’est pas non plus sous pression donc on va laisser du temps aux gens tant qu’ils ne seront pas à 100%. 

 

Une question commune : sur quels secteurs attendez-vous vos joueurs  et sur quelles certitudes ? 

 

AM : Moi, je les attends déjà sur l’état d’esprit, sur l’envie de jouer et de prendre du plaisir. On vit de ça mais surtout, c’est notre passion et si, sur le premier match à l’extérieur depuis 7 mois, un match où on n’a pas trop de pression, on n’a pas envie de se faire des passes et de jouer au rugby, je serai très déçu là-dessus. Ensuite, c’est l’engagement que l’on va y mettre parce-que, s’il n’y a pas d’engagement, il n’y a pas de rugby. Et surtout, c’est conserver le ballon parce qu’on l’a bien vu dans tous les matches que l’on a vu à la télé, aujourd’hui, si tu n’as pas envie de libérer les bonnes balles sur 3, 4, 5 temps de jeu, tu n’es pas souvent récompensé et, à la fin, tu perds. Donc ça, c’est une bonne base. 

 

JW : Pour compléter le discours d’Arnaud, on attend aussi les joueurs sur l’aspect de la discipline. On sait qu’il y a de nouvelles interprétations de la règle, notamment sur le jeu au sol en particulier et sur lesquelles on a travaillé. Ca va être un paramètre important, particulièrement à l’extérieur, sur des matches qui se joueront certainement de la 60e à la 80e pour la victoire. Donc, c’est un deuxième paramètre, au-delà de l’état d’esprit, où l’on attend notre groupe ce week-end. 

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://hearthis.at/radio.albiges/magsport-11-septembre-2020/

Retrouvez l’intégralité de la conférence de presse lors de l’émission « Le #MagSport – RadioAlbiges  » spécial Nice Vs Albi du 11 septembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s