#Football – D2F / Vendenheim vs Strasbourg : Le schock alsacien

Vendenheim, Strasbourg, seulement 10 kilomètres séparent ces deux équipes qui vont s’affronter pour la deuxième journée de D2 Féminine. Vendenheim, Strasbourg, deux histoires opposées avec un club historique et un puissant émergeant. Vendenheim, Strasbourg, une rivalité naissante qui pourrait s’assumer ouvertement dès ce Dimanche. Explication.

Vendenheim, l’Histoire et l’expérience

Dans le coin rouge, rares sont ceux qui ont connu le Football Club Féminin Vendenheim-Schwindratzheim, premier nom du club lors de sa création en 1974. Première saison et première place du Groupe B qui leur permet d’accéder aux phases finales de la première édition du Championnat de France de Football Féminin. Six saisons intenses, une stagnation au niveau régional puis une progression sûre pour le club fédinois qui accède à la D1 lors de la saison 2004. Au total, le FCV a évolué six saisons au plus haut niveau national depuis la refonte des championnats mais s’est surtout installé confortablement au niveau national depuis la saison 2003. Un vrai héritage à respecter pour les Hurbain, Fischer ou Kuhn.

Plus récemment, « Venden' » se positionne comme une valeur sûre de la D2. Une équipe jamais attendue mais qui répond toujours présente en témoigne leur classement lors des trois dernières saisons avec un abonnement à la 7ème place de la D2. Un club qui ne cède pas aux sirènes du professionnalisme mais qui résiste aux grandes écuries adossées à de puissantes structures financières grâce à des valeurs importantes. Cette saison en est le parfait exemple avec un groupe dans lequel elles retrouveront Metz, Brest, Orléans, Lens, Lille, Nancy, Nantes ou Strasbourg. Un vrai défi pour cette jeune équipe fedinoise qui a bien mal démarré lors de la première journée en se faisant étriller à La Roche 4-0. Elles ont donc une revanche à prendre.

© Giovani Pablo Photography

Vendenheim pouvait également se reposer sur une jeunesse dorée en témoigne leur statut de finaliste du Challenge National U19 en 2017. Une équipe menée, à l’époque, par Serge Costa, qui a ensuite pris la tête du RC Strasbourg et Madeline Roth, aujourd’hui convoquée en Equipe de France U20 et qui évolue désormais au … Racing Club de Strasbourg. Deux symboles mais la liste est longue puisque Sieber, Munoz, Dechilly, Evrard, Hickel, Issenhuth, Nell, Rochet, Steinbach, Claus, Perrotte, Stemmelen, Weber, Weislinger, Closset ou Schwartz ont porté les couleurs de Vendenheim et évoluent aujourd’hui sous le maillot Strasbourgeois … Les prémices d’une rivalité intense où le symbole de la perte du leadership régional ? Une chose est sûre, les filles de Nicolas Both auront à cœur de prouver, à leurs voisines Strasbourgeoises et à elles-mêmes, qu’elle est leur véritable niveau, leur véritable valeur.

Strasbourg, la puissance et l’expertise

Dans le coin bleu, on retrouve le Racing Club de Strasbourg. Le club phare alsacien, marqué par une forte identité régionale qui a connu des épisodes difficiles mais qui a toujours pu compter sur la liesse populaire. Retomber au niveau amateur mais qui tel le phénix, a retrouvé son standing national jusqu’à disputer la Ligue Europa en 2019.

Du côté des féminines, le RCSA a commencé par les fondations avec la création de la catégorie U7 en 2011 jusqu’à sa catégorie Séniors en 2017. 3 petites années et une accession en D2, époustouflant. Une ascension fulgurante qui repose sur un savoir-faire mais une réelle volonté de se structurer, de ne pas brûler les étapes. On peut évidemment parler de l’ascension en D2 mais l’équipe réserve est d’ores et déjà en R1 après une saison dominée de la tête et des épaules en R2.

Aujourd’hui, c’est Vincent Nogueira qui est à la tête de cette équipe et qui a construit un effectif composé principalement de jeunes joueuses de la région et des expérimentées rompues aux joutes nationales. L’humilité étant l’un des maître-mots de cette structure, l’objectif affiché de la saison restera le maintien mais le potentiel de ce groupe est grand. Un potentiel que les Strasbourgeoises auront à coeur de montrer pour leur entrée dans la compétition lors de ce derby. Puisque oui, ce match sera le premier pour le RCSA qui a vu sa rencontre, lors de la première journée face à Saint-Maur reportée.

© Giovani Pablo Photography

Dans quel état d’esprit les Strasbourgeoises aborderont ce derby, cette entrée dans la compétition, ces retrouvailles face à leur ancien club ? Quel accueil leur sera fait par leurs anciennes partenaires et nouvelles rivales ? L’exception culturelle fédinoise résistera-t-elle encore au professionnalisme Strasbourgeois ? Élément de réponse dès Dimanche.

La présentation est faite, vous n’avez plus qu’à vous rendre au Stade du Waldeck, ce dimanche à 15h00 pour un événement à coup sûr particulier pour l’ensemble des joueuses qui oscilleront entre rivalité régionale, ambition et nostalgie.

© Giovani Pablo Photography
R.B

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s