#Football – Coupe de France / Face à Giroussens, un duel de n°5 à l’avantage de St Juery

Samedi avait lieu le deuxième tour de Coupe de France entre Giroussens et Saint Juery. Les locaux ont très rapidement subi la loi de leurs voisins Tarnais mais n’ont jamais perdu courage pour finalement s’incliner 4 buts à 2 et laisser Saint Juery passer au tour suivant.

Un premier coup franc qui a mis K.O. Giroussens – Crédit Nico Photo / Le Mag Sport

Si la pluie semblait dans un premier temps être de la partie pour cette dernière rencontre du mois d’août, il n’en fut rien. C’est plutôt une pluie de buts, et de cartons, que nous ont offerts les 23 acteurs du rectangle vert ce samedi. S’étant déjà jaugées la saison dernières, ces deux formations se connaissent quelques peu. Entre-temps, les visiteurs ont fait de leur côté un pas de géant pour se préparer à endosser leurs maillots de promus en Régional 2, Saint Graal qui leur a échappé une ou deux fois les saisons précédentes. Dès le coup d’envoi, les hommes de François Julien ont su prendre le jeu à leur compte. Transmissions rapides, pressing sur chaque balle perdue, le ton est donné et les Bleus semblent perdre quelque peu de leur éclat devant leurs supporters. Aurélien Calbou, le capitaine Saint-Juéry qualifié de « métronome » dans les rangs adverses, montre alors rapidement la voie à ses coéquipiers. Sur un coup franc légèrement excentré sur la droite à l’entrée de la surface de réparation, le numéro cinq visiteur place une frappe parfaite dans la lucarne du portier adverse, Thomas Leymarie, qui ne peut qu’admirer ce premier but encaissé dès la cinquième minute de jeu. Cette ouverture du score si somptueuse et soudaine semblera décider du sort du match.

Les locaux sont sonné et n’arrivent décidément pas à rentrer dans le match. Pire, ils laissent de trop jolies ballons à leurs adversaires dans le premier quart d’heure de jeu. En face, chaque ballon est une arme redoutable. Rapidité de mouvement et de passe, jeu en une touche de balle, Saint Juery profite d’un début de match tambours battants pour se mettre rapidement à l’abri sur deux coups salvateurs du rapide et efficace Jean Laurent Mouty Sinan. 3-0, le match semble presque fini, mais Giroussens a de la ressource et sonne petit à petit la révolte. Malheureusement, l’engouement des deux formations prendra le pas sur le jeu durant le reste de ce premier acte. Tacle, ou semelle, un peu trop appuyé, l’arbitre doit régulièrement stopper un jeu qui manque finalement de rythme. Il est même tout prêt de définitivement éliminer Giroussens du game après un tacle trop appuyé du numéro cinq local, Samuel Assalit. Son coach, JD Boisseau se reconnait bien lotit que son joueur prenne seulement « un jaune orangé » sur cette phase de jeu. Mais finalement c’est à onze que les Bleus vont finir cette première mi-temps et en réduisant la marque ! Sur une action un peu billard, le pied de Brian Grosjean ne tremble pas et ce dernier redonne espoir aux siens à quelques secondes du repos. Au moment de regagner plus ou moins les vestiaires (du côté de Giroussens on préfère s’isoler au plein air), ce sont deux coachs remontés qui ont quelques mots pour leurs joueurs…

Espoir naissant, mais retour fuyant

Au retour des vestiaires, les deux adversaires semblent bien décidés à prendre le jeu à leur compte. Finis les déchets techniques et les ballons un peu trop grossiers, les paroles de coachs ont touché la corde sensible, à défaut d’avoir épargné les tympans des joueurs. Mais les faits de matchs sont encore et toujours présents. Les supporters locaux retiennent alors leur souffle. Le sort semble définitivement leur en vouloir ! Après seulement quelques minutes de jeu, le capitaine Saint-Juériens dispose d’une nouvelle offrande à l’entrée de la surface de réparation. Il le sait, c’est la balle du match qu’il a au bout du pied. Il se concentre, s’élance, et place une frappe presque aussi belle que la première… mais bute cette fois sur un Thomas Leymarie revanchard. Le portier Giroussinais sort un arrêt qui fait vibrer le « kop » local et insuffle un élan de révolte parmi les siens. Quelques minutes plus tard, c’est le miraculé Assalit qui se rachète de son jaune orangé du premier acte en seulement deux minutes. Il permet aux siens de recoller au score à l’heure de jeu en prenant ses responsabilités sur penalty avant de prouver ses qualités de tacle quelques secondes plus tard. En dernier défenseur héroïque, il sauve à son tour une nouvelle balle de match d’un tacle glissé technique, rapide, efficace et bien sûr sans faute. Les cartes semblent petit à petit dans les mains des locaux. Les supporters se mettent à penser que la barraka est pour eux ce soir et qu’ils vont nous signer une remontada digne d’une fameuse soirée d’hiver au Nou Camp. Il leur reste alors une demi-heure dans le temps réglementaire pour revenir définitivement au score.

Malheureusement pour eux, l’expérience des gros rendez-vous de Ligue n’est pas dans leur camp mais bien du côté des visiteurs. Faisant le dos rond, Saint Juery se refera petit à petit la cerise cloisonnant peu à peu ses lignes arrières pour la plus grande frustration des Bleus. Les minutes filent et le scénario de la première mi-temps se répète. Fautes à répétitions, et un arbitre qui met un peu trop souvent la main à la poche. Ce qui devait arrivait arriva et Giroussens est réduit à dix après l’expulsion de Julien Le Borgne à dix minutes de la fin. Au bord du terrain, les supporters locaux grondent de frustration. Ils le savent leurs protégés ont prit un pénultième coup de massue sur la tête. Le dernier des derniers sera donné par une nouvelle fois par le « métronome » de Saint Juery. Il profite d’un nouveau coup franc pour montrer les prouesses de son pied droit et sceller le score final à 4 buts à 2. Giroussens est éliminé et peut nourrir quelques regrets tant au regard du début de match que d’un point de vue comptable avec une dizaine de cartons jaunes dans la besace à une semaine de la reprise du championnat.

Nicolas Portillo

Réactions des coachs :

JD.Boisseau (Giroussens) : « De cette élimination je retiens les cartons jaunes et le carton rouge et après la très bonne deuxième mi-temps que l’on fait. Nous avons su remettre les choses et jouer eu deuxième mi-temps. Ce que nous n’avons pas fait en première mi-temps. La première mi-temps était manquée. J’avais bien prévenu que sur les coups de pieds arrêtés, ils étaient très forts. Ils avaient un métronome de toute façon. Il l’a prouvé puisqu’il a marqué deux buts sur coup franc. Mon équipe est jeune encore, elle doit apprendre. La victoire est méritée pour St Juery. Ils nous ont montré beaucoup d’atouts dans leurs actions offensives. Nous, nous loupons notre première mi-temps. C’est ce qui fait que nous sommes éliminés. Sur le 3-2, il manquait peu de choses, mais derrière, nous avons le carton rouge qui nous fait passer à dix et le coup franc qui nous punit de toute façon. Sur le 3-2, nous avions les moyens de revenir. Nous l’avions montrés sur nos attaques, nos actions et avons montré nos capacités devant. Ça n’a pas payé mais il aurait falluq que l’on soit à 11 contre 11 contre une équipe comme St Juery. J’ai félicité mes joueurs pour la deuxième mi-temps. Niveau arbitrage il a été moyen d’un côté comme de l’autre. »

F.Julien (St Juery) : « Nous savions que ça serait un match compliqué par rapport à ce que proposait Giroussens. Nous savions que ça allait être engagé. C’est une équipe qui ne lâche pas. Pour nous ici c’était vraiment un piège. Je trouve qu’on a bien démarré notre match en étant bien en place. Nous mettons trois buts et pouvons même en mettre un quatrième. Après, petit à petit, nous avons commencé à reculer, à faire des fautes dans notre camp et dans l’état d’esprit, on râlait un peu trop contre l’arbitre. J’ai recadré mes joueurs à la mi-temps. Il n’était pas normal que nous prenions deux jaunes et qu’eux n’en prennent qu’un. Je pense que c’était dû au fait que mes joueurs n’arrêtaient pas d’être derrière l’arbitre. A la mi-temps nous avons surtout causer par rapport à ça et sur l’était d’esprit à ne plus rien dire. Ça a payé car c’est eux qui ont cumulé les fautes, nous de notre côté n’avons plus rien dit, et eux sont sortis du match. Nous prenons des buts sur deux erreurs. Ce sont des choses qu’il va nous falloir corriger. Dans l’ensemble c’est plutôt positif. Ce n’est pas facile de gagner ici donc je suis très content. C’était un vrai match de Coupe. Je suis content de l’état d’esprit de mon équipe, nous mettons de jolis buts et ça donne confiance pour la suite et le championnat. »

Feuille de match

Samedi 29 Août 2020 – Deuxième Tour de Coupe de France

Stade André Massoutier – Giroussens

Giroussens – Saint Juery 2-4 (MT 1-3)

Arbitre : Romain Marty

Buts : Grosjean, Assalit pour Giroussens / Calbou x2, Mouty Sinan x2 pour St Juery

Giroussens : Leymarie, François, Salvan, Grosjean, Assalit, Gonzalez, Gontier, Le Borgne, Costes, Faisan, Gayraud, Labrd, Lauret, Rossbach. Coach : Jean Daniel Boisseau

St Juery : Jonquet, Van Genderen, Galinier, Jourde, Calbou, Ribeiro, Raynaud, Dissane, Vaconsin, Mouty Sinan, Grimal, Baazsz, Gouacide, Viala. Coach : François Julien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s