#Football – N2 / E.Rech (Aubagne) « Je me dis que j’ai un peu des regrets »

Première sortie plus qu’honorable pour Aubagne en National 2. Fraîchement promus, les hommes d’Eric Rech ont su tenir tête à Andrézieux sur leur propre terre pour finalement ramener le point du match nul 1-1. De bonne augure à condition de confirmer à domicile.

C’était un gros morceau qui vous attendez pour votre entame en National 2. Malgré cela, vous ne vous êtes pas débinés en ramenant un point de ce déplacement à Andrézieux. Que retenez-vous de cette rencontre ?

Nous ne sommes pas bien rentrés dans la rencontre. L’absence de compétition officielle depuis mars n’a pas du aider. Après nous sommes reçus par Andrézieux, sur un terrain magnifique, dans des installations de même niveau. Ça peut un peu bloquer l’enthousiasme des joueurs.

Vous pensez que vos joueurs se sont sentis surclassés ?

Oui un petit peu. Ils avaient besoin de trouver leurs marques. Quand nous sommes arrivés à Andrézieux, nous avons perdu notre latéral gauche à l’échauffement. Heureusement nous étions 17, j’avais un peu pressenti un tel pépin. Notre arrière gauche remplaçant a pu prendre le rôle de titulaire pendant le match. Ça nous a un peu désorganisé. Moi ce qui me gênait un peu, c’est de devoir reconstruire une défense. La défense qui a commencé les matchs amicaux contre Grasse et Fréjus au mois de juillet était composée de quatre joueurs de l’année dernière et au final nous nous sommes retrouvés avec un seul ce week-end, le capitaine ! Il a fallu tout recomposer en pratiquement dix jours. Cette blessure nous a également un peu perturber. Tout ça mit bout à bout, nous avons un peu souffert pendant les 20 premières minutes. Ils ont marqué un penalty, notre gardien de but fait deux arrêts décisifs. Nous étions menés 1-0 logiquement.

Comment avez-vous réussi à renverser la vapeur ?

Petit à petit nous sommes revenus dans le match tout simplement. Nous avons commencé à prendre nos marques, être dangereux dans le match et leur créer des problèmes sur le plan défensif. Nous égalisons juste avant la mi-temps sur penalty. J’ai senti une équipe d’Andrézieux un peu émoussée physiquement du coup nous avons commencé à prendre le jeu à notre compte. Nous leur laissons le ballon lors des vingt premières minutes du second acte et de notre côté, nous avons été très dangereux en contres. Si nous avions été réalistes et efficaces, sans aucune prétention, la deuxième mi-temps est chanceuse pour eux. Nous frappons plusieurs fois les poteaux, nous dominons dans les un contre un dans la surface. Nous manquons d’efficacité dans les 10-20 derniers mètres. C’est ce qui est un peu regrettable par rapport à ce que j’avais émis comme impression avant le match. Aujourd’hui, je me dis que j’ai un peu des regrets même si ça reste un bon résultat pour une première journée. Il ne faut pas être gourmand. Je prépare déjà l’AS Monaco avec de grandes intentions car ça serait bien que nous puissions rentabiliser ce point gagné à l’extérieur.

Regret car la victoire aurait été à votre portée, mais vous avez tout de même la satisfaction d’un bon résultat face à un prétendant annoncé à la montée…

Ah oui. Franchement sur la deuxième mi-temps ils n’ont qu’une occasion, une tête qu’ils mettent à côté. Mais nous en deuxième mi-temps, si nous sommes un peu réalistes… Après nous tombons sur un gardien adverse qui fait un bon match aussi. Je reste entièrement satisfait du groupe. C’est un groupe où l’on a une très belle ambiance. Je pense que quand nos titulaires blessés vont revenir, nous devrions faire un championnat correct de façon à rester dans les sept/huit/neuf, que l’on soit par là. Ça va être une gestion d’effectif. Si elle est bien faite on devrait réussir à être dans ces places-là. Je dis ça aujourd’hui au mois d’août donc on verra déjà au mois de janvier. Pour le moment je suis satisfait du match d’hier.

Par rapport à vos soucis de défense, qu’est-ce que ça augure pour la suite ?

Il va nous falloir recruter au moins un voir deux joueurs sur le plan défensif si nous pouvons. Après nous avons tout de même des joueurs au club. Des joueurs en instance de revenir après blessure. Il nous manque deux-trois joueurs dans l’équipe pour pouvoir gérer l’effectif. Je fais entièrement confiance au groupe. Ils sont méritants ces joueurs. Quand je suis arrivés, certains étaient au club mais n’étaient pas des titulaires. Quand on a prit le groupe, ils ont commencé à prendre petit à petit leur place. Ce qui nous a permis de finir deuxième deux saisons d’affilée et de monter la deuxième année. Ces joueurs cadres sont toujours là, ils ont progressé et sont contents d’être à Aubagne. Ils ont eu la chance de monter de niveau, chose qu’ils n’auraient peut-être pas fait en partant. Aujourd’hui, à l’image du match d’Andrézieux, ils sont en train tout doucement de s’adapter tout doucement au niveau de la N2 et de se positionner comme des joueurs capables de rivaliser avec les meilleures équipes. Il faudra confirmer chez nous après. J’espère que les matchs à la maison feront la différence à commencer par samedi contre Monaco.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s