#Football – N2 / N.Guibal (Sète) « Il faudra travailler sur ces erreurs d’inattention »

C’est un peu un faux départ que vient de signer le FC Sète ce week-end en s’inclinant contre un autre promu, Saint Brieuc 2 buts à 1. Pour le coach Héraultais, ce revers n’est pourtant pas une fatalité en soit. S’il révèle encore qu’il reste du travail, il inspire aussi confiance à Nicolas Guibal pour la suite des événements.

Coach Guibal est conscient du travail qu’il reste à accomplir pour les siens – Crédit FCS34

Défaite contre un concurrent direct au maintien pour entamer ce championnat de National. Qu’est-ce qui vous a fait défaut durant cette rencontre ?

Sur la fin, il n’a pas manqué grand chose. Nous avons eu complètement la main mise sur la deuxième mi-temps. Nous partions d’un peu loin. La première mi-temps était certes de bonne facture, mais avec beaucoup de déchets techniques. Nous sommes approchés quelques fois mais pas assez de leurs buts durant le premier acte. Il y a toute de même eu quelques situations où le gardien adverse fait de beaux arrêts. Tout de même, j’appelle davantage cela des situations que des occasions. Sur deux grosses erreurs d’inattention, dont une clairement évitable car nous en avions parlé avant le match des corners ou centre au second poteau, nous encaissons donc le premier but. Derrière, nous voulons dégager le ballon, nous ne le dégageons pas, c’est une erreur individuelle qui nous coûte assez cher. Cette année, à un tel niveau, il faut se dire que des choses qui passaient en N2 vont être payées cash en National. Il faudra travailler sur ces erreurs d’inattention qui peuvent nous mettre derrière en difficulté pour gagner un match. Quand tu es mené 2-0 à l’extérieur c’est toujours compliqué de revenir.

Pour vous les carottes étaient cuites à la mi-temps ?

Non. Nous réduisons le score à l’heure de jeu donc tous les espoirs étaient encore permis. Les garçons ont bien réagis en deuxième mi-temps après un premier acte un peu décevant par rapport au score. Dans le contenu cette première mi-temps était correcte par rapport à ce que nous avions demandé. Il a manqué des dernières passes qui auraient pu nous amener plus rapidement et facilement sur le but. Je reste néanmoins confiant pour la suite, même si je sais qu’il reste encore beaucoup de travail.

Durant votre préparation les soucis de blessures et maladies ne vous ont pas fait de cadeaux. Ces dernières semaines avec de tels soucis n’ont-elles pas pénalisées cette reprise officielle ?

Je n’aime pas trop me cacher par rapport à ça. Nous avons un effectif de 22 joueurs susceptibles à tout moment d’être présents. Effectivement, les deux-trois dernières semaines ont été un peu tronquées, mais sur la fin de la deuxième mi-temps nous avons fini beaucoup plus fort que Saint Brieuc puisque nous avons constamment récupéré le ballon pour prendre d’assaut leur cage. Ils ont profité de notre déséquilibre par moment pour nous prendre en compte bien sûr, mais je trouvais qu’ils souffraient beaucoup plus que nous. Quand on fait un match de football, c’est sûr, on aime avoir toutes nos armes et notamment les joueurs qui vont finir le travail de ceux qui l’ont commencé. Nous récupérons petit à petit notre groupe. Mais ce n’est pas une raison. Si nous nous déplaçons avec des blessés et des suspendus, les joueurs doivent être à même de les remplacer et d’aller chercher les points qu’il nous faut aller chercher.

Au vu de cette rencontre, quels secteurs seront prioritaires à travailler lors des entraînements selon vous pour relever la barre la semaine prochaine ?

Je dirais la concentration, les coups de pied arrêtés, notre projection vers l’avant avec moins de déchets techniques voir les premiers appels des attaquants. Il y a pas mal de pain sur la planche pour cette semaine. Nous ne travaillerons bien entendu pas tout. Mais nous essayerons de sensibiliser les joueurs là-dessus à travers d’analyses vidéos que nous mettrons en place.

Retour à Louis Michel ce week-end en plus pour la réception de Lyon-Duchère ! L’affiche ne sera-t-elle pas un peu particulière ?

Oui ça sera certainement un match particulier comme c’est le retour du FC Sète au stade Louis Michel pour une rencontre de National, qui plus est face à une équipe habituée aux joutes de ce niveau depuis quelques années. Ça restera un match très important, mais très difficile aussi. C’est une équipe taillée avec un budget pour jouer les premiers rôles cette année. Je ne me cache pas non plus derrière un budget, la preuve, l’année dernière nous étions le dixième budget ce qui ne nous a pas empêché de finir avec onze points d’avance. Cette année en championnat, tous les matchs seront difficiles avec des adversaires très coriaces et des joueurs d’expérience en face. Comme je disais, ce qui passe en N2 ne passe pas forcément à ce niveau-là car en face il y a des joueurs d’expérience et capables de vous punir à n’importe quel moment.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s