#Football – N2 Nantes vs Colomiers / P.Maurel (USC) « La victoire fait du bien »

Première réussie pour l’US Colomiers. Les hommes de Patrice Maurel ont su prendre le meilleur en déplacement au stade de la Beaujoire. Un succès de bonne augure pour la suite, même si le coach Haut-Garonnais estime qu’il reste encore du travail…

Patrice Maurel et les siens au renouer avec la compétition avec succès – Crédit USC

Victoire 1-0 contre les Canaris, à la Beaujoire qui plus est, on peut dire que vous commencez bien la saison …

La victoire fait du bien et elle est importante pour commencer la saison. Elle débloque le compteur. La saison est longue donc il n’y a pas lieu de s’enflammer, mais je pense que c’est bien de prendre les trois points et de pouvoir travailler dessus car nous avons encore beaucoup de points à améliorer.

En terme de contenu de match, que retenez-vous ?

Déjà je n’oublie pas qu’on était à la Beaujoire chez eux avec quelques pros dans l’équipe. Jusqu’au but, nous avons fait de belles choses. Deux trois situations où nous devons faire mieux dans le dernier geste, nous aurions dû marquer et puis on marque sur un exploit individuel de Cardinali. Après, je pense que c’était le stress de la longue période sans match, mais après avoir marqué nous avons reculé, fait quelques faites techniques un peu bêtes et nous avons remis un peu Nantes dans le coup.

Est-ce que ça s’est amélioré au retour des vestiaires ?

Nous ne sommes pas très bien rentrés en deuxième mi-temps. Le second acte a été, je trouve, un peu plus confus de la part des deux équipes. C’est propre à un premier match aussi. Après, nous nous sommes accrochés sur le dernier quart d’heure où il a fallu serrer les rangs. Ce qui est positif, c’est que ça a été avec énormément de jeunes joueurs. Beaucoup de joueurs ont découvert le niveau aujourd’hui. Par contre point négatif, nous avons quelques pépins mais je vois, même sur les niveaux supérieurs, quand Paris a démarré il y a eu de la casse. C’est un peu toutes les équipes pareil. Maintenant il faut que tout le monde soit important et au rendez-vous lorsque l’on fait appel à eux. Ça a été le cas aujourd’hui et avec des jeunes qui sont rentrés et ont amené un plus. La route est longue, mais celui-là est fait. Il en reste 29.

Reste-t-il encore beaucoup de choses à corriger lorsque vous voyez cette rencontre, ou pour vous ça reste un match de début de saison donc vous ne tenez pas rigueur du contenu ?

Nous tenons rigueur des points que nous devons améliorer car nous en aurons toujours dans la régularité. Mais la régularité s’obtient aussi avec l’enchaînement des matchs. Le problème de cette période c’est qu’on nous impose un calendrier fout. Par exemple la semaine prochaine, nous aurons trois matchs à jouer après six mois d’arrêt et même si c’est insensé. Il faudra tout de même répondre présent car ça fait neuf points à accrocher. Nous devrons faire preuve de valeurs collectives, s’accrocher et passer au dessus des douleurs. Il est évident que les joueurs auront mal, mais il faut essayer de lancer au mieux ce championnat.

Un succès en début de championnat avant d’enchaîner une semaine intense est donc des plus importants…

Ah oui la victoire est importante. Ça permet aux joueurs de regoûter rapidement à la victoire et de rentrer de l’expérience. Maintenant il faut enchaîner, se remettre en question. Nous sommes en N2, la place est à la concentration mais après il faut aussi savourer cette victoire.

En l’emportant 1-0, vous dites avoir du resserrer les rangs en fin de match. C’est de bonne augure car preuve de solidité derrière

Oui je pense que c’est un ensemble qui a été solide. Le gardien a fait quelques arrêts importants et les fait très bien. L’esprit collectif a été très bien. Nous n’avons pas concédé beaucoup d’occasion. Nous aurions pu marquer un peu plus pour avoir plus de sérénité. Après ça sera notre lot dans les semaines à venir. Ce sont les premiers matchs, à nous de nous accrocher pour marquer un but de plus que l’adversaire et continuer à côté de travailler pour construire la saison.

Place maintenant au trio de matchs : Canet, Mont-de-Marsan puis Bourges 18. Deux déplacements, mais celui de Bourges pourrait ne pas se jouer comme l’équipe est touchée par la pandémie…

Après moi je me prépare à jouer et on s’adaptera si jamais nous n’aurons pas à jouer. Nous jouerons et puis si ce n’est pas le cas, on nous le dira. D’après les règlements, tant qu’il reste 13 joueurs debout, nous jouons.

Retour au travail ce lundi, comment allez-vous préparer ces trois rencontres resserrées ?

Nous nous sommes préparés de base en connaissant le calendrier. Lundi, ça sera la cinquième semaine d’entraînement. En début de semaine nous allons récupérer, panser les plaies. Après nous allons préparer la rencontre à Canet avant d’enchaîner sur une semaine particulière avec peu d’entraînements et surtout des matchs. C’est une semaine avec un mélange de récupération et de préparation aux trois différents matchs qui nous attendent. D’abord il faut prendre le premier Canet et après nous verrons pour le reste.

Parlons donc de Canet, ils ont perdu ce week-end à Béziers 2-1. Ne craignez-vous pas qu’ils soient revanchards pour leur première à domicile ?

Moi je crains toutes ces équipes car je connais ce championnat. C’est l’avantage d’y être depuis un moment. On ne peut pas prendre une équipe à la légère. Canet, je sais très bien qu’ils sont très costauds. Ils ont fait un recrutement. Ils ont perdu leur premier match, donc chez eux ils auront très envie de montrer de belles choses. Après, Nantes voulait montrer de belles choses comme toutes les équipes. C’est une bonne équipe, je considère que nous aussi. Ça sera à nous de livrer la plus belle prestation possible pour ramener des points.

Pour livrer ces belles prestations, vous devrez sûrement travailler la rigueur défensive comme sur le match de Nantes vous avez raté quelques occasions franches…

Non ce n’est pas rigueur. C’est aussi des habitudes de situations et certains principes : l’habitude de mener 1-0 ce n’est pas pour ça que l’on s’arrête de jouer et que l’on recule. Il y a psychologiquement des choses à remettre en ordre. Le footballeur c’est aussi une machine. Il est habitué à jouer tous les week-ends et puis d’un coup ça s’est arrêté pendant six mois. Il faut donc tout remettre en route et aussi comprendre. Notre objectif est d’amener les joueurs à progresser le plus vite possible.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s