#Football – R2 / S.Prunier (Grisolles) « On rentre dans le vif du sujet en championnat »

Après une saison compliquée à Portet, Sébastien Prunier a trouvé un nouveau banc, cette fois-ci en Régional 2. A Grisolles, le coach espère bien retrouver un cadre dans lequel il s’épanouit pour rendre le meilleur de ses troupes sur le terrain.

Le sérieux de l’entraînement est de mise à Grisolles – Crédit Grisolles

Vous reprenez donc les rennes d’un nouveau club. Quels seront vos objectif pour cette première dans le club Tarn-et-Garonnais ?

Dans un premier temps je souhaite apprendre à connaître le groupe. Au fur et à mesure des matchs et de l’avancée de la saison, nous pourrons vraiment définir un objectif à partir de décembre. Avant, nous souhaitons jouer le top 5 et après la trêve hivernale nous verrons si nous jouerons le maintien, la montée ou rien du tout. A voir selon ce qu’il se passera également avec le covid.

Qu’est-ce qui vous a motivé pour relever le défi de Grisolles ?

Après une année difficile à Portet, où j’ai beaucoup appris car ce n’était pas facile de travailler sérieusement. Mais l’objectif maintien a été assuré. Je voulais retrouver un club que je connaissais où je savais que l’esprit familial serait présent ainsi que l’esprit de compétition. Quand le président William Bortolussi m’a appelé, j’ai de suite accepté le challenge.

Parlons un peu de la prépa. A quelques jours du premier match officiel êtes-vous plutôt satisfaits ou voyez-vous encore pas mal de travail à fournir ?

Nous avons anticiper au moins de juin en travaillant pendant 15 jours. Ça a permis aux nouveaux de bien s’intégrer. Les joueurs ont bien travaillé individuellement le programme qui leur a été donné. Depuis la reprise, la prépa se passe très bien. Nous n’avons qu’un blessé depuis le début. Les deux matchs amicaux contre Saint-Orens et Toulouse Métropole II m’ont apporté beaucoup de choses positives. Malheureusement aujourd’hui, nous devions jouer contre l’équipe trois de Colomiers, mais il y a un cas donc la rencontre est annulée. J’aurais préféré un match de préparation supplémentaire avant d’attaquer la Coupe de France. Mais dans l’ensemble, la prépa se passe très bien.

Cette saison vous serez-vous donc en poule D de Régional 2 (voir ici). Cette poule est assez atypique avec quasiment la moitié des participants qui sont des équipes réserves. Que pensez-vous de cette poule ?

C’est moi qui ai voulu changer de poule. Une poule avec des équipes réserves, ça risque d’être plus intéressant au niveau du jeu. Ces équipes dépendent de leur équipe fanion donc oui un jour elles peuvent être renforcée et la fois suivante pas du tout. C’est à nous de nous adapter et de prendre les matchs en imposant notre façon de jouer. Pour moi c’est plus intéressant de jouer contre des équipes réserves qui ont déjà une culture tactique et qui proposent du jeu.

Autre particularité, la présence accrue de promus : Boulogne, Balma II, Muret II, Saint Gaudens, Pouvourville. Affronter autant de promus ne présente-t-il pas un avantage quand de votre côté l’effectif a déjà fait un peu sa bosse en R2 ?

Oui ça peut être un avantage par rapport aux rigueurs qu’impose ce championnat de R2. C’est un peu plus physique et tactique que la R3. Ça va forcément nous donner un avantage à domicile déjà et à l’extérieur sur les temps forts d’un match. Après des équipes comme Balma ou Muret, ils auront de l’expérience avec des joueurs qui vont redescendre d’au-dessus. Eux seront bien plus capables de s’adapter que d’autres équipes.

Des favoris se dégagent-ils selon vous ?

Après, dégager un favori maintenant après ce qu’il s’est passé, c’est compliqué. Nous avons subis presque cinq mois d’inactivité ! L’équipe qui prendra le meilleur départ aura un avantage par rapport aux autres. Nous verrons, pour l’instant je ne peux pas dégager de favori.

Ce week-end c’est donc le début des hostilités avec le premier tour de Coupe de France. Est-ce vraiment un enjeu important à vos yeux ?

Pour moi c’est important. Il n’y a que cette Coupe de France, pas de Coupe Occitanie. Ça peut permettre de reboucher les trous jusqu’à au moins fin octobre. Après, nous pouvons toujours les remplacer par des matchs de préparation mais ce n’est pas pareil. Les joueurs ne sont pas motivés alors que lors d’une compétition officielle, on sent les joueurs concernés. Ça nous permet de garder du rythme pour le championnat. La Coupe de France est donc un objectif. Le club voudrait au moins passer les deux premiers tours en sachant que ça sera compliqué.

Oui c’est vrai que le tirage n’a pas forcément été clément avec vous …

Le premier match nous nous déplaçons à Confluences (R3) et si nous gagnons , logiquement nous devrions nous déplacer à Montauban, un gros calibre de R2. Nous rentrons vite dans le sujet. Nous verrons de quoi est capable le groupe après cette première rencontre samedi et si on passe la semaine suivante face à un gros morceau pour la montée en R1

Le 5 septembre, place donc au championnat avec la réception de Tarbes II. Le club s’est pas mal renforcé durant l’été. Cela annonce-t-il un match compliqué ?

Jouer à domicile, pour nous ça sera un avantage. Pendant les matchs de prépa j’avais anticipé pour jouer des équipes réserves. Ce sont des équipes qui sont assez jeunes, courent beaucoup et ont une culture tactique. On sait à quoi s’attendre. C’est intéressant car on rentre dans le vif du sujet en championnat avec peut-être un concurrent direct pour la montée, sous réserve des résultats de l’équipe fanion.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s