#Rugby – FFR / Des matchs amicaux sous hautes vigilances sanitaires.

La fédération française de rugby vient de dévoiler la phase 6 de son protocole de reprise du rugby en lien avec le contexte sanitaire actuel, lié à la pandémie Covid19. Les matchs de préparation pourront bel et bien se dérouler, mais avec des mesures très drastiques encadrant l’accueil des joueurs et du public. L’accès aux vestiaires sera proscrit, tout comme les rassemblements le long des talenquères ou en pesage, tandis que le port du masque sera obligatoire en tribune, ou encore la notion du respect de groupe social et bien entendu une jauge de 5000 spectateurs . Le rugby reprend ses droit dès ce week-end, avec par exemple, un Massy-Rumilly ou encore un Beaune/Dijon, mais les conditions du fait de la persistance et de la résurgence de l’épidémie coronavirus, seront bien loin de celles connues les années précédentes. Retrouvez ci dessous l’intégralité du protocole que devront suivre les spectateurs, les joueurs et les organisateurs.

ELEMENTS D’AIDE A LA REDACTION OU L’EVALUATION, DE PROTOCOLES SANITAIRES EN LIEN AVEC LA PREPARATION DES EVENEMENTS SPORTIFS EN PRESENCE DE PUBLIQUE

Ce document rappelle, en lien avec les avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP), les principales mesures à mettre en œuvre afin de limiter la propagation de la Covid-19 dans le cadre de manifestations à caractère sportif accueillant du public, en configuration assise.

Lors de la rédaction ou de l’évaluation de ces protocoles, une vérification doit être effectuée concernant l’évolution des recommandations émanant du Ministère des Solidarités et de la Santé et du HCSP mais aussi de l’évolution législative régissant ces manifestations.

Ces recommandations ne se substitues pas et ne doivent pas interférer à la réglementation liée à la sécurité des établissements recevant du public ou à la sureté, mais proposent des organisations et mesures supplémentaires visant à limité la propagation virale au sein de la population

1. Contexte législatif

Il est rappelé que qu’à ce jour en référence au Décret no 2020-911 du 27 juillet 2020 modifiant le décret no 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire et dans ceux où il a été prorogé NOR : SSAZ2019979D les rassemblements supérieurs à 5000 personnes restent interdits

Les manifestations regroupant moins de 5000 personnes peuvent également être interdites par le Préfet en particulier en fonction de la situation épidémiologique nationale ou locale

En date du 30/07/2020 et en vertu du V de l’article 3 et à partir du 15 aout, des dérogations peuvent néanmoins être accordées à titre exceptionnel par le Préfet de département.

«Toutefois, à compter du 15 août 2020, le préfet de département peut accorder à titre exceptionnel des dérogations, après analyse des facteurs de risques et notamment:

«1o De la situation sanitaire générale et de celle des territoires concernés;

«2o Des mesures mises en œuvre par l’organisateur afin de garantir le respect des dispositions de l’article 1er;

«3o Des dispositions spécifiquement prises par l’organisateur afin de prévenir les risques de propagation du virus propres à l’évènement concerné au-delà de 5 000 personnes.

«Les dérogations peuvent porter sur un type ou une série d’évènements lorsqu’ils se déroulent dans un même lieu, sous la responsabilité d’un même organisateur et dans le respect des mêmes mesures et dispositions sanitaires. Il peut y être mis fin à tout moment lorsque les conditions de leur octroi ne sont plus réunies.»

Chapitre 4 : Sports

Article 42 : I. – Dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire, les établissements recevant du public relevant des types suivants définis par le règlement pris en application de l’article R. 123-12 du code de la construction et de l’habitation ne peuvent accueillir du public que dans le respect des dispositions du présent titre :

Coronavirus (COVID-19)

1

1° Etablissements de type X : Etablissements sportifs couverts ;

2° Etablissements de type PA : Etablissements de plein air.

II. – Les stades et les hippodromes ne peuvent accueillir de public que dans le respect des conditions suivantes :

1° Lorsque les personnes accueillies ont une place assise ;

2° Une distance minimale d’un siège est laissée entre les sièges occupés par chaque personne ou chaque groupe de moins de dix personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble ;

3° L’accès aux espaces permettant des regroupements est interdit, sauf s’ils sont aménagés de manière à garantir le respect des dispositions de l’article 1er.

Les dispositions du présent II ne s’appliquent pas aux pratiquants et aux personnes nécessaires à l’organisation de la pratique d’activités physiques et sportive

2. Avis du Avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) en lien avec la problématique d’accueil du public lors des évènements sportifs et permettant l’évaluation ou la rédaction des protocoles sanitaires.

2.1. Lettre réponse du HCSP du 21 juillet 2020 concernant la possibilité ou non d’organiser des événements au-delà de 5 000 personnes après le 31 août 2020 selon que les événements sont organisés à l’intérieur ou à l’extérieur

Avis : Au total, le HCSP considère qu’une évaluation des risques devrait être menée au cas par cas3, en fonction de chaque type d’événement et de ses conditions d’organisation.

De plus, sans préjuger de ce que sera la situation début septembre en métropole, au vu de l’évolution actuelle de la situation épidémiologique et du moindre respect des mesures barrières par la population, le HCSP souligne que l’organisation de tels évènements, regroupant plus de 5 000 personnes et/ou attirant un public debout, présente des risques importants d’une amplification de la transmission de la Covid-19 associée à l’évènement (avec un impact potentiel sur le système de santé) ainsi que des difficultés notables pour les autorités de santé et les organisateurs de l’évènement à prévenir et contrôler de tels risques.

Le HCSP rappelle qu’il déconseille tout rassemblement intérieur ou extérieur pour lesquels le respect des mesures préconisées ne peut être garanti.

2.2. Avis du 17 juin 2020 relatif aux conditions d’accueil d’évènements de grande ampleur (rassemblements comptant jusqu’à 5 000 personnes) garantissant une sécurité sanitaire satisfaisante du public, des intervenants et des équipes participant à l’organisation, à la fois vis-à-vis de la Covid-19 et vis-à-vis de la chaleur (https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/AvisRapportsDomaine?clefr=861),

Cet avis prend en compte les évènements de grande ampleur, avec placement libre ou favorisant la libre circulation des personnes en intérieur ou en extérieur, planifiés et contrôlés par un organisateur

Il met en évidence les situations communes rendant difficile la distanciation physique dans ce type d’évènements :

– Des accès de nombreuses personnes par transports publics ou par véhicules personnels. Ceci

intègre des parkings ouverts ou couverts ;

Coronavirus (COVID-19)

2

– Des files d’attente aux accès et au niveau des billetteries/ accueils ;

– Des flux de déplacements permanents (salons, foires, festivals, parcs d’attraction, etc.) et/ou plus ponctuels (conférences, feu d’artifices, concerts, congrès, etc.) ;

– Des déplacements et des positions assises en certains lieux (exemple des congrès ou salons professionnels et de salles ou espaces de conférences) ;

– Des points de rassemblements très fréquentés : toilettes, cafétérias, buvettes, infirmerie, distribution de repas, boutiques de vente, etc. ;

– D’éventuels mouvements de foule, plus ou moins imprévisibles ;

– Diverses contraintes de sécurité envers les risques autres que ceux liés à la pandémie de

Covid-19, etc.

Il préconise, afin d’autoriser les évènements, une analyse de risque en lien avec les possibilités de prévention.

« Ces évènements ne pourraient être autorisés qu’après une évaluation des risques par les autorités de santé locales et les organisateurs de l’évènement, en se fondant sur les considérations suivantes: o Le contexte épidémiologique dans lequel l’évènement a lieu (mise en place de mesures

sanitaires et sociales locales pour contrôler la propagation du virus SARS-CoV-2, qui

reflètent l’intensité de la transmission virale dans cette zone géographique) ;

o Le contexte épidémiologique national voire international si l’événement attire un

nombre significatif de personnes provenant de l’ensemble du territoire ou d’autres pays ; o L’évaluation des facteurs de risque associés à l’évènement (appréciation de la

contribution de l’évènement à la propagation du virus SARS-CoV-2 et de la capacité des

services de santé à y répondre)

o La capacité de l’application des mesures de prévention et de contrôle (capacité de mise

en œuvre d’actions pouvant réduire les risques associés à cet évènement). »

Dans cet avis sont lister les recommandations en particulier organisationnelles qui sont repris dans la partie « Principales mesures à décliner dans les protocoles sanitaires en lien avec la préparation des évènements sportifs en présence de publique ».

2.3. Avis du 24 avril 2020. Préconisations du Haut Conseil de la santé publique relatives à l’adaptation des mesures barrières et de distanciation sociale à mettre en œuvre en population générale, hors champs sanitaire et médico- social, pour la maîtrise de la diffusion du SARS-CoV-2. https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/AvisRapportsDomaine?clefr=806

Avis de référence, il répertorie toutes les mesures à prendre ou recommandations techniques en lien avec les différentes situations ou activités que l’on peut retrouver dans ce type d’évènements.

La distanciation physique hors activité physique

La limitation en nombre de personnes en espaces collectifs

Les mesures barrières

Coronavirus (COVID-19)

3

L’hygiène des mains (HDM)

Les masques grand public

La prise en charge du linge et le nettoyage/désinfection des locaux

Les mesures d’élimination des déchets

Les mesures de gestion des effluents

Les mesures spécifiques de nettoyage/désinfection des espaces publics

Les mesures d’aération et de modification des systèmes de ventilation

Le nettoyage/désinfection des locaux avant réouverture des établissements recevant du

public (ERP)

Les mesures dans les petites et grandes surfaces commerciales et marchés

Les mesures spécifiques pour le milieu professionnel

Les mesures spécifiques pour la restauration collective

Les mesures spécifiques pour lieux accueillants des personnes infectées par le SARS-CoV-

2

Les mesures spécifiques pour les personnes à forme grave de Covid-19 recevant des

visites à domicile

3. Principales mesures à décliner dans les protocoles sanitaires en lien avec la préparation des évènements sportifs en présence de publique (reprenant les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique).

Mesures sanitaires communes à appliquer en toutes circonstances ;

Distance physique d’un mètre entre les personnes ou groupes de personnes d’un même foyer ou ayant réservé ensemble (notion de groupe social) (article 1 du décret, avis HCSP du 18 juin 2020),

Port d’un masque de protection par toute personne à partir de l’âge de onze ans pour les évènements se déroulant à l’intérieur dans des espaces clos ou à l’extérieur en cas de risque de rupture de la distanciation physique

Respect des gestes barrières et hygiène régulière des mains.

Les personnes vulnérables à risque de forme grave de Covid-19 telles que définies par le HCSP

dans ses différents avis doivent se tenir à l’écart et porter un masque à usage médical.

Mesures générales en lien avec l’organisation des évènements :

Que l’organisateur de l’évènement :

Désigne un référent Covid-19

Promeuve l’utilisation de l’application stop Covid auprès du personnel, athlètes et des spectateurs

Prévoie, au-delà des mesures générales dues à la sécurité une zone d’isolement en cas d’apparition de

signes liés à la Covid-19

Formalise, pour l’évènement concerné, des règles de prévention adaptées contre la transmission du

virus SARS-CoV-2 en respectant les recommandations du HCSP du 24 avril 2020 relatives aux mesures

barrières et en prenant en considération la notion de groupe social

Définisse l’organisation locale pratique permettant de respecter les mesures de prévention

o Adapter les mesures de prévention aux caractéristiques des espaces extérieurs ou intérieurs en tenant compte des notions de densité de population, de flux de personnes, d’espaces et de volume des locaux ;

Coronavirus (COVID-19)

4

o Revoir la disposition des espaces et les réorganiser pour garantir la distance physique d’au moins un mètre entre les visiteurs ou groupes de visiteurs jusqu’à un maximum de 10 personnes (groupe de personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble). Pour le placement libre, il sera demandé aux visiteurs ou groupes de visiteurs de laisser un siège vide entre chacun d’entre eux pour respecter la distanciation physique.

o Adapter les organisations et les animations pour limiter les interactions entre le personnel, les spectateurs et les athlètes.

Organise les zones ou lieux de regroupements du public par un marquage au sol. Tout doit être mis en œuvre pour que soit respectée la distanciation physique en particulier pour les spectacles, (suppression de l’entracte, sauf aménagements) et les attractions ;

Adapte les vestiaires, les coulisses et les autres lieux de travail non ouverts au public aux règles de distanciation physique par tout moyen : marquage au sol, séparation des flux de circulation des employés.

Communication et information du public

Que les mesures prises soient affichées à l’entrée des espaces extérieurs ou intérieurs pour informer les visiteurs et le personnel.

Que les consignes de sécurité sanitaire du lieu soient rappelées tout au long de l’évènement (pour des espaces recevant des visiteurs étrangers, ces annonces doivent être faites en plusieurs langues), que la sortie se fasse en bon ordre en respectant les règles de distanciation physique avec le rappel au public qu’il doit suivre les indications des employés.

Qu’une charte de bonnes pratiques de maîtrise du risque de contamination soit définie et diffusée.

Que les billets et les tickets de caisse soient dématérialisés si possible et que les réservations

électroniques (avec paiements) soient encouragées.

Accueil des visiteurs dans les espaces extérieurs et intérieurs

D’équiper de masques grand public (norme Afnor catégorie 1) les salariés au contact avec le public.

D’équiper les comptoirs de billetterie, les guichets accessibles au public ou à de nombreux visiteurs (accueil, boutique…) avec des écrans de séparation (ex. vitre, etc.) chaque fois que cela est possible. À défaut, les salariés ou bénévoles peuvent être équipés de visières en complément (et non en

remplacement) des masques.

De faire respecter la distanciation physique dès les abords de l’établissement. Les éventuelles attentes

devant les accès doivent être organisées avec respect de la distanciation physique et de façon à ne pas

gêner les circulations piétonnes et à ne pas provoquer de regroupement.

D’accepter le contrôle des billets par d’autres moyens que le scanner (ex. soit par un simple contrôle

visuel, soit en demandant aux spectateurs de déchirer eux-mêmes leur billet sous le contrôle du personnel de salle, etc.).

Comportement et circulation des visiteurs

Que l’organisateur rappelle en amont, et durant la manifestation par tout moyen adapté, au public, que les personnes se sachant symptomatiques ou ayant eu des contacts avec une personne positive Covid-19 ou suspectée d’être infectée ou ayant voyagé dans une région signalée comme à haut risque dans les 14 jours précédents, ne viennent pas à l’évènement ;

Que l’organisateur rappelle en amont, et durant la manifestation par tout moyen adapté, au public, que les personnes présentant des symptômes de Covid-19 au moment de l’évènement le signalent au personnel, se mettent à l’écart dans un espace approprié prévu à l’avance et rejoignent leur domicile pour appeler leur médecin traitant.

Que, l’entrée et la sortie des espaces se fassent par des issues séparées et clairement indiquées et qu’un plan de circulation minimisant les possibilités de croisement des flux des personnes soit élaboré. Pour ce faire, une circulation en sens unique et un marquage au sol peuvent être mis en place pour séparer les flux.

Coronavirus (COVID-19)

5

Que les personnes réalisent une hygiène des mains correcte et fréquente, au minimum en entrant et en sortant des espaces extérieurs ou intérieurs. Pour cela les organisateurs doivent mettre à disposition des distributeurs de produits hydro-alcooliques dans des endroits facilement accessibles et au minimum à l’entrée et à la sortie, en veillant à leur approvisionnement.

Que les visiteurs, dans l’attente de l’évolution de l’épidémie portent systématiquement, dans les espaces intérieurs et extérieurs, un masque grand public conforme (norme Afnor catégorie 1 ou 2), propre, et correctement mis, à l’exception des enfants pour lesquels le port du masque ne peut être imposé compte tenu de leur acceptabilité et tolérance. Toute personne sans masque ne sera pas autorisée à entrer dans le lieu du rassemblement.

D’organiser les espaces et les circulations pour éviter tout regroupement. Les visiteurs qui ne font pas partie d’un même groupe de réservation doivent être distants d’au moins 1 mètre des autres. Pour ce faire, il est recommandé qu’un marquage au sol soit mis en place chaque fois que nécessaire (ex. files d’attente de la billetterie, toilettes, restaurant, manèges, etc.).

De maintenir ouvertes un maximum de portes et accès, afin d’éviter les manipulations, si cela est compatible avec les conditions de sécurité en vigueur dans la structure et les recommandations faites dans cet avis en matière de ventilation.

De réserver les ascenseurs aux personnes qui éprouvent des difficultés à monter les escaliers. Pour les petits ascenseurs (moins de 4 m2), une seule personne doit y monter à la fois sauf dans le cas où les personnes concernées feraient partie du même groupe de réservation, ou s’il s’agit d’une personne nécessitant l’assistance d’un tiers.

D’avertir les visiteurs que la sortie doit se faire dans le respect de la distanciation physique (ex. dans les espaces intérieurs de spectacles, en configuration assise, rangée par rangée ou tout autre fonctionnement adapté à la configuration des lieux). L’organisation de la sortie est annoncée en début de séance et rappelée en fin de séance.

Dans le cas de placement libre, les visiteurs doivent être encouragés à laisser des sièges vides entre visiteurs ou groupes de personnes venant ensemble.

Dans certains espaces intérieurs, quand cela est possible, et que l’attraction s’y prête, il peut être choisi d’utiliser des espaces nus sans fauteuils, et de disposer des chaises et/ou des coussins par terre (lavables à 60°C ou nettoyage à la vapeur) qui détermineront les places occupées par chacun. Chaque coussin ou chaise devra être espacé du voisin d’1 mètre au moins, sauf pour les groupes de personnes venant ensemble.

D’installer des poubelles en différents lieux facilement accessibles pour que les visiteurs puissent jeter leurs déchets, en particulier les masques à usage unique à la sortie.

Gestion de l’environnement des espaces extérieurs et intérieurs

De réaliser un nettoyage pour une remise en propreté selon les méthodes habituelles, sans mesure de désinfection supplémentaire si les espaces étaient complètement fermés pendant le confinement.

De décliner un plan de service de nettoyage périodique avec suivi, assurant le nettoyage désinfectant

systématique de toutes les surfaces des mobiliers, matériels et ustensiles sujets aux contacts corporels et susceptibles de pouvoir être contaminées, :

o Dans les lieux communs pour les portes, poignées, interrupteurs, robinets, et équipements de travail communs ou collectifs (machines à café, distributeurs, photocopieurs…).

o Parties fréquemment touchées par les personnes dans les attractions. Pour des équipements difficiles à nettoyer, comme les jeux (piscines à boules, etc.) devraient être supprimés. Les attractions de réalité virtuelle et en 3D devraient être suspendues à moins qu’il soit possible pour les objets utilisés d’être nettoyés entre chaque utilisations.

o Dans les studios, régies et salles de travails techniques: commandes des équipements, appareils,

o Outils et accessoires manipulés tels que les valises, conteneurs et boites utilisés pour le transport des équipements,

Coronavirus (COVID-19)

6

Protection administratifs, etc.)

o Une attention particulière doit être accordée aux toilettes, en prévoyant un nettoyage désinfectant de celles-ci (avec mise à disposition de savon, de serviettes à usage unique et d’une poubelle à vider régulièrement),

o Les urinoirs doivent être espacés de plus d’1 mètre ; à défaut un sur deux doit être condamné.

o D’effectuer une aération des espaces clos en dehors de la présence des visiteurs,

o De s’assurer du bon fonctionnement et de l’entretien de la ventilation mécanique (VMC).

o De ne pas utiliser de ventilateur, si le flux d’air est dirigé vers les personnes.

o Les systèmes collectifs de brumisation à flux descendant peuvent être mis en activité dans les

espaces ouverts et semi clos (avis du HCSP du 20 mai 2020). L’utilisation de climatiseurs est possible, en évitant de générer des flux d’air vers les personnes, sans recyclage de l’air, et en recherchant le filtre le plus performant sur le plan sanitaire.

o De mettre à disposition des solutions pratiques de nettoyage (distributeurs de produits hydro-alcooliques, lingettes, robinet automatique, savon, serviette en papier, etc.) et d’élimination de déchets (ex. poubelles et sacs-poubelle).

o De stocker et éliminer les déchets et des protections jetables usagées dans des sacs fermés hermétiquement. La production de déchets pourra être minimisée par le recours à des solutions d’équipements et de protections personnelles lavables et réutilisables (masques, visières).

des professionnels de l’évènement (artistes, athlètes, techniciens, bénévoles,

De ne pas venir travailler en cas de symptômes pouvant évoquer la Covid-19 ou lors de contacts avec une personne porteuse duSARS-CoV-2ou suspectée d’être infectée ou si le professionnel a voyagé dans une région signalée comme à haut risque dans les 14 jours précédents;

De s’isoler et rejoindre son domicile en cas de survenue de symptômes sur le lieu de travail et prévenir son médecin traitant.

De former le personnel/artistes/techniciens aux risques et aux nouvelles règles d’exploitation du lieu.

De s’abstenir de toute forme de contact physique direct (poignée demain, embrassade…), et maintenir

en toutes circonstances une distance supérieure à 1 mètre entre les personnes/athlètes/artistes/techniciens. Cette consigne est applicable pour les postes de travail, lors

des déplacements et pour les places de réunion.

De respecter le port du masque grand public ou la présence d’un écran notamment lorsque la distance

physique de 1 mètre ne peut être respectée ou garantie entre les individus (par ex. contrôle de

sécurité des visiteurs).

De mettre à disposition des masques grand public couvrant efficacement la bouche et le nez, et de

gants de protection individuelle (pour les opérations de nettoyage), ainsi que des distributeurs de

produits hydro-alcooliques pour la désinfection des mains sur les sites de travail.

De réaliser une hygiène des mains à l’entrée du lieu de travail, avant tout dispositif éventuel de contrôle d’accès (lecteur de badge) ou franchissement de porte intérieure. De manière plus générale, régulièrement à chaque changement de place / pièce / local de travail (y compris le retour à sa place habituelle de travail), préalablement et postérieurement à chaque manipulation d’un équipement partagé (ex. imprimante, distributeur, machine à café, etc.). L’hygiène des mains peut se réaliser à

l’aide d’eau et de savon ou par friction hydro-alcoolique.

De limiter autant que possible les échanges de documents sur papier, ainsi que l’utilisation d’outils

communs et d’équipements mutualisés de toutes natures.

Le nombre de personnes autorisées à accéder simultanément à un espace clos dans le lieu de

l’évènement sera contrôlé en fonction de la surface des locaux (ex. loge des artistes, salles de travail, régie, etc.) avec une affiche d’information visible à l’entrée des locaux.

Coronavirus (COVID-19)

7

De prévoir des emplacements séparés pour que les collaborateurs déposent individuellement les sacs, objets et effets personnels (vestiaire individuel) pour ne pas les laisser au pied d’un bureau ou lieu accessible à plusieurs personnes.

D’établir la composition des équipes, par opération ou vacation journalière par les employeurs afin de limiter le nombre des personnels en interaction dans la durée et dans l’espace de travail, et en réduisant le nombre de présences simultanées dans une pièce (notamment pour les réunions).

– De s’assurer quotidiennement de l’état de santé ressenti des professionnels (ex. absence de sensation de fièvre, courbatures, ni maux de tête, etc.) et de l’absence de contact récent avec une personne présentant un risque de contamination.

– De signaler tout questionnement relatif à un symptôme ou à un risque de propagation du virus au référent Covid-19 présent qui devra immédiatement en informer l’ensemble des personnes présentes.

– De limiter et contrôler si possible les accès pour les régies et cars-régies par un système de badges

visibles, avec une hygiène des mains obligatoire à l’entrée, un port obligatoire du masque grand public et la séparation des postes de travail par un écran de séparation (ex. vitre, etc.). Les consoles et pupitres seront nettoyés au début de la journée de travail par l’équipe de travail ou le personnel de ménage (traçage).

– D’attribuer individuellement aux collaborateurs des outils de travail avec un marquage personnalisé, ou à défaut les nettoyer après chaque utilisation.

– De répartir les périodes des pauses et repas des équipes dans le temps afin de limiter le nombre de personnes en proximité, et permettre le respect de la distance minimale dans les lieux de détente. Ces lieux seront régulièrement aérés et nettoyés, et on procèdera à un nettoyage désinfectant des surfaces et des équipements (ex. fours à micro-onde, machine à café, etc.) après chaque utilisation individuelle. L’usage des récipients et couverts personnels est une précaution supplémentaire.

– De retirer et remplacer les fontaines à eau commandées par appui continu sur un bouton-poussoir si possible par un modèle à déclenchement automatique, ou à défaut par la fourniture de bouteilles d’eau individuelles ; l’usage de gourdes individuelles pouvant être pré-remplies à domicile par les collaborateurs restant une solution préférable pour diminuer les déchets.

Commerces et restauration dans les espaces

– De se référer aux recommandations applicables pour le commerce de détail non alimentaire pour les boutiques ou librairies.

– De se référer aux recommandations du HCSP dans son avis du 19 mai 2020, applicables pour les débits de boissons ou restaurants commerciaux [13].

– De façon générale, si ces espaces sont autorisés à ouvrir, il est nécessaire de respecter toutes les recommandations sanitaires associées et de de prévoir une amplitude horaire d’ouverture permettant d’étaler la présence du public sur le site. Le fait de privilégier des boissons ou de la nourriture emballée facilitera l’application des mesures de précaution sanitaire.

Coronavirus (COVID-19)

8

La rédaction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s