#Football – Coupe de France / L’année des grands frissons ?

En cette saison de football si particulière avec l’annulation des Coupes Régionales, la Coupe de France pourrait bien nous révéler quelques frissons supplémentaires que les années précédentes. Ce qui n’est pas pour déplaire aux mordus de foot que nous sommes !

Hier la Ligue dévoilait les compositions des premiers et deuxièmes tour de Coupe de France pour l’édition 2020-21. Cette 104è édition de la plus vieille compétition de football Français sera sans nul doute à part. Preuve en est, ses prémisses ont déjà débuté lorsque la finale de la précédente édition n’a pas encore donné son vainqueur (finale ce vendredi entre le PSG et l’AS Saint Etienne). Compétition faisant frissonner tout mordu de ballon rond dans l’Hexagone, la Coupe de France pourrait bien conquérir d’autant plus de fidèles au sein du football amateur cette saison. Permettant aux équipes inscrites de lancer leur saison, cette compétition est parfois un peu négligée par certaines formations encore en quête de repaires et d’automatismes avant de débuter la saison. Cette saison pourrait promettre des choses différentes. Tout est réuni pour en tout cas. Chaque district a pu constater une recrudescence d’inscriptions pour disputer cette compétition. Bien évidemment, nul doute que des formations comme Labastide Lévis, pensionnaire de D4 fassent une épopée fantasque jusqu’en finale, mais leurs adversaires devront prendre gare, le petit poucet Tarnais ira avec le couteau entre les dents à Labrespy ! Que ça soit lors des reprises d’entraînement en National 3, ou en district, les coachs l’ont constaté : leurs joueurs ont faim. Ils ont faim de ballons, de sensations et de ferveur autour d’un match de football. Rien de plus logique presque cinq mois après leur dernière rencontre officielle. Cette nouvelle édition de Coupe de France est ainsi idéalement placée pour satisfaire petits et grands et surtout rassasier pour un temps l’appétit des joueurs mais pas que. Avec l’inscription dés le premier tour des formations de Régional 1, ce début de compétition nous permet d’ores et déjà de trépigner d’impatience à l’idée de suivre ces rencontres les 22 et 23 août prochains. On y trouve tout ce que l’on aime : rencontres des extrêmes (Olympique de Martial (D5) – Luc Primaube (R2) ou Montpezat Us (D4) – Rousson (R1), rivalités géographiques historiques Albi (R3) – Castres (R3), et bien sûr des premiers chocs au sommet Cazères (R1) – Pibrac (R1). Et que serait la Coupe de France sans les fameux exploits des petits poucets, alors oui à un mois de ce premier tour, l’enthousiasme est de mise tant en coulisse que sur les prés verts.

Nicolas Portillo

Les tableaux complets des tirages en Occitanie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s