#Football – D1 / Dechilly (Strasbourg) : « Être au début de l’aventure peut rendre l’histoire plus belle »

Pauline Dechilly, c’est l’un des plus grands potentiels du football féminin. Première titularisation en D2 à l’âge de 15 ans à Vendenheim, titulaire en D1 à 17 ans avec le FC Metz, championne de France de D2 avec les Messines la saison suivante puis des sélections avec l’Equipe de France depuis les U16 avec notamment le titre de championne d’Europe U19. Après une saison difficile, elle se relance en s’engageant avec le Racing Club de Strasbourg, promu en D2. Rencontre

Pauline, tu viens de résilier ton contrat avec le Dijon. Qu’est ce qui t’a poussé à prendre cette décision ?
Le manque de temps de jeu et le manque de réelles réponses à mes questions. Je n’ai jamais eu ma chance en championnat. Le seul match que j’ai joué cette saison était un match de Coupe de France contre Vesoul.

Dijon a réalisé une saison moyenne mais le principal a été atteint avec un second maintien. A titre individuel, tu as fait une seule apparition en Coupe de France. Que s’est-il passé cette année ?
J’ai été pas mal blessée à la cuisse. Des douleurs sont apparues lors de la préparation estivale à partir de fin juillet sur une quinzaine de jours. Je m’entraînais deux jours, je m’arrêtais trois jours, je m’entraînais trois jours, je m’arrêtais cinq jours. C’était une sensation bizarre, mais ça allait mieux.  Le 10 septembre, je me sentais assez fatiguée, j’avais les jambes lourdes et sur un exercice, une frappe, en fin de séance, j’ai pas eu le temps de faire le mouvement, que ça a lâché. J’ai passé des examens qui ont révélé une déchirure de 5 cm, c’était une période assez difficile. J’ai mis un peu plus de huit semaines à revenir. J’ai repris début novembre. Puis en janvier, deux jours après ce fameux match de Coupe de France, j’ai senti que ce n’était pas fluide dans ma cuisse. Les médecins et kinés ont distingué de la fibrose au niveau de la cicatrice que j’ai pu avoir sur ma grosse blessure de septembre. Cette gêne m’a écarté des terrains un mois. Comme je l’ai expliqué précédemment, je n’ai jamais eu ma chance non plus. En résumé, je dirais que c’est un mélange de manque de temps de jeu et d’entente avec le coach.

« Cette expérience aura eu pour but de me faire grandir »

Néanmoins, tu garderas de bons souvenirs du DFCO ou cette saison a vraiment était galère ?
Je pense qu’une aventure est faite de bonnes et de moins bonnes choses. On a toujours des surprises et il faut savoir y faire face. Je ne vais pas mentir en disant que malgré la saison que j’ai vécu, tout était parfait. Ça serait mentir. Mais cette expérience aura eu pour but de me faire grandir et de savoir ce que je souhaite et ne souhaite pas / plus. Je garde néanmoins de bons souvenirs avec certaines personnes que j’ai pu rencontrer au cours de l’année.

Pauline Dechilly sous le maillot de l’Equipe de France

Tu viens de t’engager avec le Racing Club de Strasbourg pour la saison prochaine. Qu’est ce qui t’as attiré dans le projet alsacien ? Quels vont être les objectifs du RCSA pour cette première année en D2 ?
Je peux maintenant le confirmer, j’ai bien signé à Strasbourg. Tout d’abord le discours de François Keller m’a convaincu par son projet collectif qui est dans un premier temps de se maintenir et de monter en D1 à moyen terme. Ensuite, d’un point de vue individuel, c’est le fait que le club souhaite me relancer après la saison difficile que j’ai pu traverser, qui m’a donné envie de m’engager avec le RCSA. C’est super important pour moi. Le discours du nouveau coach Vincent Nogueira et sa philosophie de jeu m’a plu aussi puis être au début de l’aventure peut parfois rendre l’histoire plus belle.
Revenir proche de ma famille a joué, bien évidemment. Je crois que c’est important pour passer une bonne saison.
Les objectifs sont très simples : se maintenir pour que le club puisse passer des paliers dans les années à venir et faire grandir sa section féminine. A l’image de celle des garçons qui continue de se développer.

« Je veux juste me faire plaisir sur un terrain de foot »

Pour cette prochaine saison, quels seront tes objectifs ? Tu as goûté à l’Equipe de France, j’imagine que c’est encore dans un coin de ta tête.
En effet, j’ai de très beaux souvenirs en sélection jeunes. J’ai beaucoup voyagé et rencontré de belles personnes. Honnêtement, je ne suis pas quelqu’un qui me prend la tête, je vis un peu au jour le jour… Je veux juste me faire plaisir sur un terrain de foot, ni plus, ni moins. Je pense que c’est la chose la plus importante, d’être bien dans ses baskets ! 

Tu as le profil de latérale moderne, tu apportes beaucoup offensivement et tu es dotée d’une belle qualité technique. Pour toi, sur quel point il te reste une marge de progression ?
Je dois encore progresser dans beaucoup de domaines, mais principalement dans l’impact physique. Faire un gros travail individuel au niveau musculaire pour gagner en explosivité et être plus solide. 

Pour terminer, au #MagSport, on connait bien l’une de tes anciennes coéquipières au FC Metz, Joanna Viollaz et elle a une question pour toi : « Est-ce que tu as un rituel d’avant-match mais surtout, est-ce que ton rituel d’après-match est toujours le même (Team Vapiano) ? »
Hahaha, non je n’ai pas spécialement de rituel d’avant match. J’écoute de la musique, mais pas une en particulier. Le rituel d’après-match était bien présent à Metz oui. Mais à Dijon, il n’y a pas de Vapiano, donc non…

On ne peut pas te laisser partir sans en savoir plus… Expliques nous la Team Vapiano et le rituel d’après-match !
J’allais souvent au Vapiano avec quelques filles de l’équipe. On aimait bien et ça nous permettait de se retrouver dans un contexte hors football.

Propos recueillis par Romain Brunot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s