#Football – D2F / Une section féminine historique stoppe sa professionnalisation

C’est la fin du professionnalisme pour les filles de l’AS Nancy Lorraine. Historique du football féminin avec sa création au début des années 70, la section féminine de Nancy voit son projet être bouleversé.

Pourtant, depuis une dizaine d’années, la section féminine avait pris un nouvel élan avec l’accès en D2F et le recrutement de nombreuses internationales comme Christine Manie, Marlyse Ngo Ndoumbouk, Francine Zouga ou Céline Deville. Des investissements qui ont permis au club lorrain d’enchaîner les excellents résultats en D2. Régulièrement classé dans le quintet de tête de sa poule de D2 depuis sa montée en 2013, le projet nancéien va être radicalement modifié.

Stop au professionnalisme ! Place aux jeunes ?

Alors que de nombreuses sections féminines adossées à des clubs professionnels s’arment pour jouer les premiers rôles en D2F en témoigne le recrutement florissant du FC Nantes ou la montée du RC Strasbourg, la dynamique est contraire du côté de Nancy. Fini les contrats à plusieurs milliers d’euros connu lors des précédentes saisons pour attirer les internationales, fini les contrats tout simplement, fini également les dédommagements kilométriques pour les joueuses. En d’autres termes, l’ASNL arrête d’investir dans sa section féminine.

Laurine Hannequin, relèvera-t-elle l’épineux défi Nancéien la saison prochaine ?

La place va devoir être faite aux jeunes pousses de l’ASNL ou aux filles de la région. En atteste les départs déjà actés mais non officialisés de cadres de l’équipe pour la saison prochaine. Avec un financement revu largement à la baisse, la jeunesse nancéienne va devoir endosser une grande responsabilité et prendre le pouvoir malgré leur 4ème place en U19 National, synonyme de rétrogradation en U18 Ligues. Cependant, la ligue Grand-Est est remplie de jeunes joueuses talentueuses dans les clubs comme Nancy, le FC Metz, l’ESAP Metz, Strasbourg, Reims ou encore Vendenheim. Ce sera donc à Laurine Hannequin (capitaine de l’Equipe de France U17 et championne du monde l’an passé) de guider ses coéquipières Léa Munier, Lisa Bekhada ou Morgane Mathieu dans la lutte pour le maintien en D2F. En espérant que le club puisse compter sur ses filles prometteuses la saison prochaine à l’ASNL et qu’elles ne déserteront pas le navire nancéien …

R.B

Un commentaire sur “#Football – D2F / Une section féminine historique stoppe sa professionnalisation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s