#Rugby / Nationale 1-Pro D3 : Vers un écueil financier fatal ?

Jeudi 28 mai 2020, lors d’une rencontre entre la LNR et la FFR, les deux instances du rugby français sont tombées d’accord sur le volet technique pour une future Nationale 1 / Pro D3 (format de la compétition, passerelle inter divisions, etc). Mais dans le sport moderne, la part prépondérante du prisme financier peut souvent venir percuter les enjeux sportifs. Ce mardi 2 Juin 2020, Ligue Nationale de Rugby et France Rugby vont à nouveau se rencontrer pour déterminer le financement de cette nouvelle division passerelle entre fédérale1 et Pro D2 . Les masques risquent de tomber, entraînant de facto une nouvelle distension entre rugby amateur et professionnel. Focus sur 48h qui pourraient définir les contours de l’ovalie de demain.

Bernard Laporte, le président de France Rugby, tente depuis le début de la crise du Coronavirus de former un maul regroupant amateurs et professionnels pour faire face aux dangers et mutations qui risquent d’assaillir le rugby hexagonal. Mais face à lui se dressent la LNR et Paul Goze dont le corporatisme professionnel est l’ADN. Après avoir essuyé plusieurs refus pour l’accession en Pro D2 d’Albi, Massy, ou encore Bourg, le nouveau numéro 2 du rugby mondial a tenté de maintenir le lien entre divisions amateurs et professionnelles via la création d’une ProD3/Nationale 1 regroupant 12 clubs. Pour se faire, au vu des besoins financier en termes de structurations et de déplacements, la FFR et son président souhaitaient mettre en place une aide pécuniaire, co-supportée par la LNR. Selon nos sources malgré, une lettre envoyée à Bernard Laporte par de nombreux clubs pouvant y participer, (demandant une aide de 250 000 euros par entité soit 3 millions au total), les deux instances devaient entamé une discussion sur un montant de 1,2 millions (Soit 100 000 pour chaque club).

Mais selon de nombreuses indiscrétions, le cartel des clubs professionnels, réuni dans leur conclave hebdomadaire, a de nouveau refusé de faire le trait d’union entre rugby pro et amateur. Les 30 clubs de Top 14 et de Pro D2 ont donc fait savoir à Paul Goze et Emmanuel Eschalier qu’ils refusaient de participer à ce cofinancement de l’ordre de 600 000 euros. En outre, la LNR verrait cette Pro D3 comme un concurrent potentiel quant au diffuseur pouvant être intéressé par ce championnat naissant. En effet, un bruit monte au sein de l’ovalie française: Eurosport ferait les yeux de chimère à cette future Nationale 1 et de facto abandonnerait ou se désengagerait partiellement de la Pro D2, faisant perdre une manne et une visibilité certaine à l’antichambre du Top 14.

Pour preuve, les négociations entre Canal + (le détenteur des droits TV) et Eurosport sont, comme le stipule le Midi Olympique de ce 1 juin 2020, au point mort depuis le début de la crise sanitaire. Ce risque de perdre une aura indéniable aurait-il motivé cette réaction grégaire du rugby professionnel ? Probable… Mais d’autres voix pensent tout bonnement que le grand vizir de la LNR (Emmanuel Eschalier) et son Sultan (Paul Goze) orchestrent une grande manœuvre de flingage politique de Bernard Laporte, motif bien moins vertueux que la couche de vernis consistant à dire que « les liguards » défendent les intérêts du professionnalisme.

Comment réagiront Bernard Laporte et ses lieutenants ce mardi face à cette tentative de « Debranchage » de la FFR? L’ex ministre des sports acceptera-t-il de perdre sur tous les fronts (Pas de montée en Pro D2, pas de nationale 1)? Cela serait surprenant, et on peut s’attendre à 48h de mêlées relevées dans l’ovalie française. Car ,en n’aidant pas à la création d’une nouvelle compétition intermédiaire entre Pro D2 et Fédérale 1, tout en refusant l’accession de deux clubs cette saison, la LNR tente de circonscrire le monde amateur dans un vase clos.

Dans une période où les mots d’unité nationale, de retour à certaines valeurs ou encore de solidarité sont jetés comme de la poudre aux yeux aux suiveurs, joueurs et clubs, cette position isolationniste de l’instance du rugby pro apparaît comme un dangereux anachronisme. Le monde amateur/Semi Pro deviendra-t-il une variable d’ajustement ou une sorte de zoo d’un rugby que les élites jugent révolu? Si cela advenait, cela serait une catastrophe sociologique et éthique pour un sport qui a fait son chemin dans l’union, l’entraide et la fraternité. Les réactions ne se font pas attendre, comme celle de Frédéric Michalak (Voir si dessous), quintessence de ce brassage des rugbys, qui de par son statut d’ex star professionnelle et d’ex international, n’a pas hésité, une fois la retraite arrivée à faire don de son expérience à l’ovalie amateur, via un engagement fort au Blagnac Rugby (Fédérale1).

Quoiqu’il advienne, certains conflits d’intérêts ou abus de position dominante, mêlés à une soupe politique infecte, sont en train de liquider ce qui faisait le ciment de ce sport : l’amitié, la camaraderie et le sens de l’intérêt commun et ce, même dans l’adversité .

Roxana Maracineanu et le ministère des sports viendront-ils siffler la fin d’une récréation qui tourne au pugilat ? Beaucoup l’espèrent secrètement. Car, sans passerelle entre amateurisme et professionnalisme, le rugby français pourrait vivre de ces divorces qui finissent en drames humains.

Si sur l’autel d’une pandémie, le rugby professionnel profitait du contexte pour créer des frontières infranchissables, ce sport que nous aimons tous passerait d’une liqueur savoureuse dont les amateurs de rugby se délectent à une amère potion mortifère….

La lettre ouverte de Frédéric Michalak

Article rédigé par Loïc Colombié

2 commentaires sur “#Rugby / Nationale 1-Pro D3 : Vers un écueil financier fatal ?

  1. Le rugby professionnel dans sa structure actuelle court à sa perte et cette attitude d’obstruction vis à vis du rugby amateur est une atteinte à l’équité sportive.
    Tout le sport et le rugby se doivent d’être exemplaires dans ce contexte particulier

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s