#Football – R1 / S.Pahu (Tarbes PF) « Je veux un projet solide »

Après deux descentes consécutives et une grosse restructuration, le Tarbes PF faisait son retour au sein de l’élite du football régional Occitan. Malgré quelques bons points révélateurs, le coach Bigourdan, Stéphane Pahu demeure dans l’attente de meilleurs possibilités pour les prochaines saisons.

30982101-29466007
Stéphane Pahu espère pouvoir mener à bien un projet compétitif avec le TPF – Crédit TPF

Le TPF effectuait son retour en Régional 1 après deux descentes consécutives. Quel bilan tirez-vous de cette première saison à ce niveau ?

Je dirais un bilan un peu mitigé. Nous étions surtout intéressés pour arrêter cette spirale de la descente. C’était le premier objectif. Nous étions dans une saison de transition avec un changement de président. Nous voulions jouer la première partie du tableau, voir le haut. Mais nous nous sommes aperçus que ça serait un peu dur avec notre groupe.

Le groupe manquait-il d’expérience pour cela ?

Ce qui nous a beaucoup handicapé, ce sont les blessés. Nous avons eu beaucoup de blessés tout au long de la saison et ça nous a empêché de travailler dans la continuité et la stabilité. Tous les joueurs blessés étaient des cadres et ont été indisponibles pendant un bon moment. De là, nous n’avons pas pu nous entraîner correctement et jouer comme il se doit. C’est une saison moyenne. Dans un premier temps, il y a bien sûr la satisfaction d’avoir stopper la spirale des descentes. Maintenant, si nous voulons remonter en National 3, nous savons qu’il nous faut y mettre d’autres moyens. Il va nous falloir renforcer le groupe, le régénérer et faire un recrutement solide.

Pour vous le club devrait donc avoir des ambitions plus élevées pour la prochaine saison ?

Honnêtement nous sommes en train d’y travailler depuis début mai. Si nous voulons remonter en N3 et pérenniser le club à ce niveau voir plus haut, il nous faut savoir les moyens humains et financiers qu’on compte y mettre. Je peux dire on veut monter en Ligue 2, mais avec quels moyens ? Il y a un recrutement à faire et des choses à mettre en place.

Selon vous, après les soucis qu’a connu le club ces dernières années, le TPF a-t-il les possibilités de viser une stabilisation en N3 ?

Je n’en sais rien. Ça dépendra des moyens qu’ils peuvent y mettre. On l’a vu avec Auch et d’autres équipes. Auch est monté avec des moyens et ça a été dur pour eux.

Vous parlez de nécessité de renforcer le groupe. Au jour d’aujourd’hui le groupe a-t-il des qualités qu’il faut pour viser plus haut ?

Je crois qu’il faudrait régénérer ce groupe. Il faut quatre-cinq gros joueurs pour faire un bon effectif et essayer de monter. Ça se trouvera à l’extérieur car dans le département, ça risque d’être dur de les trouver. Tant à Tarbes que le reste du département, nous n’avons pas une équipe pour monter en National 3. Il faut aller un peu chercher ailleurs.

Quels éléments manquent pour vous permettre d’avoir ce qu’il vous faut dans le département ?

Tout simplement car beaucoup de jeunes, arrivés 18-19 ans, quittent le département pour des raisons d’étude ou professionnelles. Nous n’avons pas un vivier assez important pour maintenir le club en National 2 ou National 3. Les autres années, quand nous étions en N2, nous avions beaucoup de joueurs venus de l’extérieur. Il faut construire un projet. C’est ce qu’il manque à Tarbes : un projet structuré sur plusieurs années. J’ai l’impression que nous construisons année après année, ce n’est pas suffisant.

Il vous manque une vision sur le long terme …

Il n’y a pas de vision sur le moyen et long terme. En construisant un véritable projet et en s’y tenant ça pourrait le faire. Après la problématique demeure la même, nous sommes tenus par les moyens humains et financiers. Nous sommes dans un département, pas sinistré, mais au fond par rapport à Toulouse et ce n’est pas facile. C’est ce qu’a connu Auch cette année même s’ils sont un peu plus proche de Toulouse que nous. Pour nous c’est une heure et demi de route tout de même. Comme je vous dis, économiquement nous n’avons pas grand chose et manquons de travail. Ce sont des réflexions à apporter pour la suite de la saison.

La visions sur le long terme passera-t-elle par un apport de la jeunesse à essayer de conserver ?

C’est ce que nous faisons. Cette année, le groupe avait une moyenne d’âge de 21 ans. Mais je pense que ce n’est pas suffisant pour monter. Il faut des gens avec un pedigree assez solide. Si c’est pour monter et faire l’ascenseur par contre ça ne sera pas intéressant. Il faut monter et se maintenir. Moi j’aimerais construire quelque chose de solide dès le départ, et chaque année, réguler l’effectif par rapport à deux ou trois détails. Toutes ces questions sont entre les mains de nos dirigeants. Dire « nous voulons remonter en N3 », c’est facile, mais derrière qu’est-ce qu’il y a ?

Malgré des décisions importantes qui restent à prendre, votre cœur sera encore Tarbais l’an prochain ?

Nous discutons. Pour l’instant nous venons de commencer à parler de la saison prochaine. Moi je veux un projet solide et pas entraîner pour entraîner. Nous entraînons pour être compétiteurs et avoir des objectifs. Si demain on vous dit « Je veux que vous montiez en N3 » mais sans vous donner de moyens, qu’allez-vous faire ? C’est la question. Il faut un staff structuré et un groupe compétitif. Pour la saison prochaine je ne peux pas encore dire grand chose, j’en saurais un peu plus dans les prochaines semaines.

Propos recueillis par N. Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s