#Rugby – Fed1 / P.Galy (Pamiers) : «On a clôturé le recrutement!»

Nous sommes allés à la rencontre de Patrice Galy, pour nous parler du recrutement du SC Pamiers ainsi que de la situation du club qui s’est maintenu cette saison en Fédérale 1. Le dirigeant ariégeois revient avec nous sur cette saison particulière , le changement de staff, et bien sûr de ce mercato précoce du fait de la pandémie Covid19. Coup de projecteur sur le Sporting Club Apaméen, un club qui compte cette saison s’installer durablement en fédérale 1.

 

 

On a vu notamment sur les réseaux sociaux, une flopée de recrues à Pamiers. Qu’est-ce qu’il se passe, vous êtes passés directement de la 1ère à la 3e ? 

 

On n’a pas passé la 3e mais on s’est surtout occupé parce qu’on avait un peu plus de temps par rapport à l’an dernier. Il faut savoir que l’an dernier, on avait joué la demi-finale de championnat de France de Fédérale 2 et on avait fini la saison fort tard. Donc, ça avait été un peu compliqué de recruter et cette année, on l’a préparé un peu à l’avance. Le fait est aussi qu’on l’a communiqué par rapport aux autres clubs, les autres clubs ne l’ont pas communiqué, nous si et on vient de clôturer le recrutement. 

 

Le recrutement apaméen est clôturé pour la saison 2020/2021 ? 

 

Voilà, le recrutement est clôturé sauf pour les espoirs où on attend quelques réponses. 

 

Tu peux nous faire un peu étalage de ce recrutement pour le Sporting Club de Pamiers ? 

 

On vient d’avoir Ducousso de Chambéry et qui était avant à Blagnac. On a quelques joueurs de Carcassonne : Romain Guyot, Maxime Sidobre, demi-de-mêlée, Alexis Luez. On a aussi Khanfous, le talonneur de Valence-d’Agen. Il y en a à peu près une dizaine. 

 

Avec ce nouveau recrutement, quelles vont être les nouvelles ambitions de Pamiers ? On va la jouer à la Guy Roux avec d’abord le maintien ? 

 

On va la jouer à la Guy Roux et on va rester à la Guy Roux, si on peut se maintenir. On a eu une expérience cette année sur la Fédérale 1, on s’est aussi aperçu qu’on n’avait pas doublé quelques postes, notamment en 2e ligne où ça a été compliqué puisqu’on a souvent fait jouer deux 3es ligne en 2e ligne. On a essayé de palier sur ces postes-là et d’essayer de doubler à peu près tous les postes pour essayer de se maintenir cette année. 

 

Vous partez quand même avec un avantage : il y aura normalement des poules très géographiques avec des clubs de Fédérale 1 que vous connaissez déjà et de ceux qui montent de Fédérale 2, il y en a quelques-uns qui vous parlent. C’est pour cela qu’on pensait que vous auriez des ambitions un peu plus élevées parce qu’il y a quand même pas mal de clubs de Fédérale 2 qui montent ? 

 

Oui, totalement. Après, ambition … C’est quand même compliqué la Fédérale 1. L’an dernier, on a beaucoup subi au niveau de la règle, on a pris beaucoup de cartons. L’arbitrage n’est pas le même en Fédérale 1 qu’en Fédérale 2. On a aussi eu quelques problèmes en touche de par la grandeur, quelques problèmes aussi en mêlée. On a essayé de palier à tout ça et de ce fait, on essaiera. On va faire un autre championnat et on va s’adapter avec de la mesure par rapport aux ambitions. Si on pouvait se maintenir sur le papier l’année prochaine en Fédérale 1 et gagner quelques victoires, ce serait bien à l’image de plusieurs clubs, Mauléon, Lannemezan qui ont fait comme nous les premières années, Saint-Sulpice aussi et qui après, arrivent à tirer leur épingle du jeu. Ce sont des exemples pour nous. 

 

Tu nous parlais d’un nouveau championnat mais un nouveau championnat avec aussi un nouveau staff puisque Benoit Marfaing est parti. Tu peux nous parler de ce nouveau staff autour d’Eric Mercadier ? 

 

Oui, on a renouvelé, ça a été un choix. Donc, Eric Mercadiersera le manager, David Begu, qui arrive de Revel, prendra la vidéo et les avants et Thibault Renart, qui était l’entraîneur des espoirs l’an dernier, s’occupera des lignes de 3/4. Il y aussi Patrick Mirosa, l’ancien entraîneur des lignes arrières, qui sera chargé des demis-de-mêlée. 

 

Pour vous, Benoit Marfaing représentait la fin d’un cycle à Pamiers ? C’est pour cela que vous ne l’avez pas renouvelé ? 

 

Oui, la fin d’un cycle, il y a eu une saison compliquée. Avec Benoit, on est parti de Fédérale 3, on est arrivé en Fédérale 1, il a fait un gros boulot. Je ne veux surtout pas le décrier mais c’était peut-être cette année où il fallait passer la main. 

 

Comment a été motivé le choix d’Éric Mercadier ? C’est aussi un choix local car il entraînait dans une équipe locale.

 

On connaît Éric Mercadier depuis de nombreuses années. On sait que c’est quelqu’un qui est un fédérateur et on avait besoin d’un meneur d’hommes. Je suis sûr qu’on ne s’est pas trompé, on verra au fil de la saison si on s’est trompé ou pas. 

 

Le terrain parlera ? 

 

Voilà, le terrain parlera.

 

On t’avait eu en compagnie d’autres co-présidents, vice-présidents ou présidents de clubs de Fédérale 1 en tout début de crise. La grande inquiétude était l’économie en Fédérale 1. Quand on voit le recrutement que vous faîtes à Pamiers, pour l’instant, même si vous êtes sûrement impactés, cela ne remet pas en cause votre projet ? 

 

Non, le projet n’est pas remis en cause. Après, il faut faire attention, on a fait un budget prévisionnel à la baisse d’à peu près 20%. On a fait en sorte de faire attention à ce que l’on fait, ce n’est pas parce qu’on fait venir des bonhommes qu’on impacte le budget. On fait attention et tout est étudié. 

 

Pour faire un peu de calembour, tu imagines qu’en une journée, tu as recruté plus de joueurs que Bourgoin ? 

 

Ça fait un mois et demi qu’on travaille là-dessus. Ça s’est affiché sur les réseaux sociaux parce-que nous, nous avons fait le choix de l’afficher le plus vite possible. 

 

Je peux te dire que ça a fait son petit effet dans le milieu de la Fédérale 1, ça a causé sec comme on dit dans le midi. 

 

On fera le point le 30 Juin pour savoir les autres équipes. Aujourd’hui, elles travaillent dans l’ombre, nous, on travaille ouvert, on est transparent. Après, le recrutement sera pareil partout.

 

Parlons maintenant aussi du sujet qui fait débat : les nouvelles poules qui vont sortir le 15 Mai et la nouvelle organisation avec 5 poules de 12 plus celle des play-offs Jean-Prat et Du Manoir ainsi que les relégations. Qu’est-ce que tu penses de tout ça ? 

 

Je ne vais pas dire que c’est une mauvaise chose parce-que de ce fait-là, on a conservé notre place en Fédérale 1. De régionaliser la Fédérale 1, je trouve que c’est vraiment bien. On aura des derbys, on aura des déplacements qui seront peut-être un peu moins loin. Moi, je ne trouve que du positif et l’ensemble du club ne trouve que du positif là-dessus. Je pense que ça ne va pas modifier, les meilleurs resteront les meilleurs. Qu’il y ait 4 ou 5 poules, on sait très bien qui finira dans les premiers, ce seront toujours les mêmes qui se battront à part qu’il y aura une poule de plus. 

 

Et les nouveaux modes de phases finales et de relégations, qu’est-ce que tu en penses ? C’est une info qu’on a sorti et qui n’est pas encore officielle mais, des échos que l’on a, ça ressemblera quasiment trait pour trait à ça. 

 

Il  n’y a pas 36 000 changements. D’après ce que j’ai compris, ce serait les derniers qui descendraient. 

 

Les trois plus mauvais avant-derniers descendraient aussi et les deux meilleurs avant-derniers se maintiendraient. Pour Pamiers, vous n’étiez pas dans les meilleurs avant-derniers cette saison ? 

 

Normalement si, d’après ce qu’ils ont dit. Ça aurait été pareil, on aurait été sauvé normalement, sur le papier. 

 

Donc, c’est une formule qui, si elle avait appliquée cette année, vous aurait convenu ? 

 

Voilà mais j’espère qu’on n’y sera pas et qu’on ne sera pas concerné par la descente (rires). 

 

Quand on n’est pas concerné par la descente, on est parfois concerné par le Du Manoir. Est-ce que le nouveau système de Du Manoir parle aussi à Pamiers ? Par contre, il va falloir frotter pour les 6es puisqu’il n’y aura que les deux meilleurs 6es qui seront qualifiés

 

Je trouverai normal que ce soit le classement de l’année qui fasse foi. C’est sûr que faire quelques tours de plus est toujours valorisant et c’est vraiment enrichissant mais il fallait qu’ils fassent un choix. Les choix ont été faits et on les respecte totalement. Moi, je trouve que c’est très bien. 

 

Il y a une question qu’on se pose tous. Le Premier Ministre va parler des mesures de déconfinement et aussi des mesures concernant les grands rassemblements. La Fédérale 1 va en faire partie, ce ne sont pas des grands rassemblements à 10 000 personnes mais il peut y avoir entre 3 000 et 4 000 personnes dans un stade de Fédérale 1 voire 5 000 à Bourg-en-Bresse et dans certaines contrées. D’après toi, est-ce qu’on va pouvoir rejouer le 13 Septembre comme normalement évoqué par la Fédération Française de Rugby en Fédérale 1 ? 

 

Moi, je le souhaiterai mais ce n’est pas nous qui avons la décision. Je pense que c’est la maladie et ce virus qui vont faire leurs règles. On souhaiterait tous que le monde redevienne comme avant mais il ne redeviendra jamais comme avant. J’espère qu’on pourra accueillir le plus grand nombre de spectateurs, ce sont quand même des recettes là-dessus, en parlant d’argent. Recommencer le 13, on aimerait bien mais, s’il faut recommencer en Octobre ou plus tard, on s’adaptera. C’est le virus qui va faire ses règles. 

 

Les matches à huis-clos, c’est une fausse bonne idée pour toi ? Combien de temps un club comme Pamiers tiendrait-il à huis-clos ? 

 

Non, pour moi, c’est totalement impossible. Si on n’a pas de recette, c’est impossible pour nous comme pour l’ensemble des clubs. Sans recette, on ne peut pas aujourd’hui figurer en Fédérale 1, ce n’est pas possible. 

 

Et les matches à capacité réduite avec des distances entre chaque siège, c’est aussi une hérésie pour toi ? 

 

C’est pareil. Si on part avec cette règle-là, ça va être compliqué. La saison dernière, même dans les situations où l’on était et avec notre poule, on est arrivé à remplir totalement le stade donc, ce sont des recettes sur lesquelles on compte vraiment l’année prochaine donc, ça serait très compliqué. 

 

Malgré toutes ces perspectives négatives, tu penses quand même que la saison prochaine pourra se jouer ? Parce-que certains arrivent même à se poser ces questions-là

 

On le souhaite. On n’a pas réfléchi sur le fait que ça ne se joue pas parce-que ce serait vraiment une catastrophe. Il faut aussi relativiser, c’est le virus qui fait sa loi et il faut le combattre, s’il faut en arriver là, on fera et on actera. Malheureusement, au jour d’aujourd’hui, on ne peut pas réunir 3 000 personnes sur le bord des pelouses sans risque. Il faudra vraiment que ce virus soit parti pour qu’on puisse sereinement passer à autre chose. 

 

Tu sais que nous sommes un média albigeois et on sait que tu as quelques attaches tarnaises. Albi montera ou ne montera pas ? 

 

J’espère pour vous,  et pour nous parce-que je travaille sur Albi de temps en temps, qu’Albi va retrouver sa place en Pro D2, place qui est légitime depuis deux ans. 

 

Comme ça le jeudi soir, avant de remonter à Pamiers pour le week-end, tu viendras voir un peu de Pro D2 ? 

 

Complètement surtout que dors souvent le jeudi à Albi, ce sera avec grand plaisir. 

 

J’espère que tu nous porteras chance, qu’il y aura une bonne étoile pour le Sporting Club Albigeois et que dans quelques jours, on apprendra une bonne nouvelle. Et on souhaite à Pamiers de continuer votre projet en Fédérale 1, de continuer à vous structurer et de passer une belle saison 2020/2021 qui reprendra, espérons-le, le plus tôt possible et dans les meilleures conditions

 

Merci à vous, bon vent à tout le monde du rugby et aux Albigeois

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://hearthis.at/radio.albiges/mag-sport-28-avril-2020/

Retrouvez l’itw de P.Galy lors de l’émission « Le #MagSport – RadioAlbiges  » du 28 avril 2020 .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s