#Football – R1 / C.Atsegou (St Estève) « La garantie que nous voudrons jouer les premiers rôles »

Du côté des Pyrénées Orientales, c’est un goût amer qui reste en bouche au moment de clore cette saison. Les saisons semblent se suivre et se ressembler avec la frustration de se faire coiffer au poteau pour la montée en National 3. Pourtant Cédric Atsegou, le coach de Saint Estève escompte bel et bien jouer sa chance à fond la saison prochaine.

Vous avez été régulièrement en tête du championnat. Malencontreusement, vous êtes coiffés au poteau par Narbonne et le confinement vous empêche de défendre vos chances jusqu’au bout. Cette saison n’a-t-elle pas un goût d’inachevé pour vous ?

Ah si totalement. Nous avons une grosse frustration. Le calcul prit était le plus simple. Nous savions que ce critère ne jouerait pas en notre faveur. Ça laisse énormément de regrets. Il restait sept matchs à jouer.

Avez-vous réfléchi à défendre votre steak avec des recours ?

Un recours National a été fait de suite par l’AS Saint Priest. Plus de 3000 clubs ont signé la pétition. Forcément, tous les clubs qui se sentent lésés poussent dans le même sens. Des clubs sont dans des situations plus délicates que la notre et ne montent pas en étant premiers aujourd’hui. Ce sont des calculs très compliqués. Forcément, il y a ce recours, mais nous sommes conscients que ça a peut de chances d’aboutir. Malheureusement, ils ont toujours raison, qui plus est avec cette crise sanitaire. On se prépare d’ores et déjà à repartir en R1 la saison prochaine.

Ne craignez-vous pas qu’une telle saison risque d’attirer les convoitises de certaines formations de N3 auprès de vous joueurs ?

Oui bien sûr nous y avons pensé. Notre effectif est assez riche avec pas mal de nos joueurs ayant joués au niveau supérieur. Canet boxe aujourd’hui dans une autre catégorie, mais la montée d’Argelès peut nous y faire penser. Mais nous avons une telle ambiance et une telle dynamique de club et de groupe que nous avons fait le tour de nos joueurs, et à 99,9% tout le monde reste.

Après deux montées avortées, comptez-vous repartir de plus belle la saison prochaine ?

Oui bien sûr. Bon l’année dernière, nous avons fini second derrière Béziers, il n’y a rien à dire. Cette année, c’est une frustration supplémentaire comme la saison ne va pas à son terme. On a coutume de dire que c’est à la fin du match que l’on paye les musiciens et cette année ce n’est pas le cas. Nous avions un projet sur trois ans pour monter en N3. Nous espérions le faire plus rapidement mais il est encore temps de le faire l’année prochaine. Malheureusement, les années passent, il y a toujours des équipes qui se renforcent et dans le sport nous n’avons aucune garantie. Mais nous, nous avons la garantie que nous voudrons jouer les premiers rôles.

En tant que coach, comment faire passer outre cette frustration à vos joueurs ?

Avec le confinement ça a été long. Les deux-trois premiers jours après avoir appris la nouvelle, nous avons tous eu la gueule de bois. Comme on dit, le temps fait passer la souffrance. Nous nous sommes de suite replongés sur le projet de l’année prochaine. A nous d’être plus forts que ça pour repartir dés la prochaine saison. L’éloignement des terrains et cette situation inconnus vont donner de la motivation à tout le monde pour retrouver les pelouses. Ça sera peut-être notre salut : l’envie de se retrouver et de retrouver la compétition que ça soit en R1 ou en N3.

Allez-vous chercher à vous renforcer durant l’intersaison pour ne pas laisser passer votre chance l’année prochaine ?

Honnêtement, nous avons un effectif qui joue les premiers rôles depuis deux ans. Il est riche tant en quantité qu’en qualité. L’objectif sera de le converser. Quelques joueurs ont été mis à disposition de l’équipe réserve pour jouer la montée en Régional 2. Ça nous laisse quatre places en équipe première pour amener du sang neuf. On s’y attache. Nous sommes sur quatre profils un peu différents, à voir si nous trouvons des gars qui y correspondent. Pour l’instant, rien n’est finalisé.

De votre côté, vous défendrez toujours les intérêts de Saint Estève ?

Oui il n’y a pas de doute de ce côté-là. Nous ferons le point à la fin de la saison prochaine. Mais ça reste un club familial, si demain l’équipe première doit être donnée à quelqu’un pour X raison, je resterais à disposition du club car c’est une grande famille.

 

Propos recueillis par Nicolas Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s