#Rugby / A.Mela (Albi) : «Si on monte, on fera honneur à la ProD2!»

Arnaud Méla, le manager du Sporting Club Albigeois, confiné dans sa patrie d’adoption, la Corrèze, nous a livré une interview à cœur ouvert. Alors que ce samedi 2 mai 2020 va se jouer le destin du club tarnais, lors d’une réunion en visio conférence entre clubs professionnels et Bernard Laporte, le coach jaune et noir croit fermement au pouvoir de persuasion du président de France Rugby. L’ambition collective albigeoise d’accession, ayant été adoubée par la FFR, l’ex seconde ligne international, n’imagine qu’une seule issue, la Pro D2 et a construit son recrutement avec cet unique prisme. Mais à l’image d’un territoire, le Tarn Nord, dont le SCA est la locomotive sportive, Arnaud Méla vit avec l’angoisse d’une décision qui définira le visage futur des anciens pensionnaires de Top 14 et d’une ville qui respire rugby . En outre de rappeler au passage, à certains membres de la LNR d’où ils viennent, l’originaire de Bigorre, fait un serment en cas d’accession :  » Le SCA fera honneur à la Pro D2″ et se montrera digne successeur des valeurs héritées de générations successives qui ont forgé les lettres de noblesses rugbystiques dans la préfecture du Tarn. Focus sur un coach, qui après 3 saisons à la tête d’Albi, et après avoir vécu il y a tout juste un an, une désillusion sur fond de polémique arbitrale en terre rouennaise, espère vivement qu’enfin sonne l’heure de la bonne étoile albigeoise.

Arnaud, je ne vais pas te demander si ça va bien car j’imagine que, comme on dit dans le jargon rugbystique , tu es  » tendu comme un string  » ? 

 

Oui, je suis un peu stressé. Je suis stressé comme la veille de jouer le match de la montée. La réunion va se passer ce soir à 18h, ce n’est pas comme sur le terrain, on ne maîtrise pas tout voire même peu. Donc, pas mal de stress et j’espère que le ballon va tomber du bon côté et que ça va sourire au peuple jaune et noir. 

 

La balle est en partie dans le camp de Bernard Laporte, qui depuis le début pousse pour cette montée du Sporting Club Albigeois, mais l’autre partie est aussi dans le camp des clubs pros qui doivent, entre autres, accepter de voir le Sporting et Massy les rejoindre en Pro D2. Qu’est-ce que tu penses de la sociologie de ces clubs pros et vont-ils à la fin, au bout du bout, lâcher le morceau ? 

 

Quand je vois la composition de la Pro D2, je me dis qu’il y a une dizaine de clubs qui, dans les 10/12 dernières années, sont passés par la Fédérale 1. J’ai du mal à imaginer que sur ce vote, ils ne nous lâchent pas deux places parce-que, et j’espère qu’ils s’en souviennent, ils savent tous les efforts qu’il faut faire pour le club, le staff, les joueurs pour remonter. Donc, j’espère vraiment qu’ils vont avoir un peu de mémoire et qu’ils vont vite se rappeler d’où ils viennent et que sur le vote de ce soir, ils pourront se dire qu’il faut penser aux autres et pas qu’à soi-même. Il y a des clubs qui se sont maintenus, j’ai le souvenir d’avoir, il n’y a pas si longtemps que ça, fait un match de fin de saison avec Brive. Nous, nous étions maintenus et il fallait un point de bonus à Oyonnax pour monter en Top 14 et ne pas rester en Pro D2. On leur avait laissé le point de bonus, on avait fait le match qu’il fallait pour qu’ils prennent le point de bonus. Ils ont fait la fête avec nous et j’espère qu’ils se rappelleront des moments comme cela parce-que demain soir, ça va être le levier économique d’un club, du nôtre, de celui de Massy, de régions, de villes. Tout ça est suspendu au vote de quelques présidents donc, j’espère qu’ils iront dans le sens de Bernard et que Bernard (Laporte) fera l’arbitre de cette réunion, qu’il nous défendra et qu’il défendra les clubs de Fédérale jusqu’au bout. 

 

Le fait que Bernard Laporte, qu’on connaît quand même comme quelqu’un qui va au bout de ses idées, il va toujours au bout quand il a  » martel en tête « , soit le porteur des espérances albigeoises et massicoises, est-ce que cela te rassure ? 

 

Bien sûr. Heureusement que c’est quelqu’un comme lui qui défend le dossier parce-que Bernard n’a jamais lâché le morceau, ni sur le terrain, ni en-dehors du terrain. Donc, je sais très bien qu’il ira, et je l’espère, au bout de ses convictions. Je sais qu’il s’est bien préparé mais il faudra qu’il soit convaincant et qu’il arrive à faire en sorte que tous ces présidents de Pro D2 arrivent à adhérer à ses idées. Il a fait le nécessaire, il a libéré de la place sur le plan national, il a libéré des fonds pour pouvoir nous financer la montée donc il a quand même fait le nécessaire. J’espère qu’ils en tiendront compte et que, même si on n’a pas pu vivre des phases finales sur le terrain, on pourra au moins fêter cette montée et on sera l’année prochaine des représentants dignes de ce qu’Albi a été capable de faire pendant 15 ans. On fera honneur à la Pro D2 et ça ne sera pas facile de venir chez nous, on sera prêt, on le devra par respect pour tous ces gens qui nous auront fait monter. 

 

De montrer un beau visage ? 

 

Voilà, de montrer un beau visage et de redonner un peu le sourire au peuple albigeois. Avec cette période de confinement de déconfinement et de virus, j’espère qu’ils pourront vivre l’année prochaine de beaux moments au Stadium. 

 

Et puis, on le voit, tu commences à mettre les petits plats dans les grands avec le recrutement qui a une perspective Pro D2. J’imagine que ça continuer en cas d’acceptation par la LNR du Sporting Club Albigeois en Pro D2. Ce recrutement commence quand même à être épais et il y a sûrement d’autres noms qui vont bientôt sortir ? 

 

J’ai fait trois propositions, ce sont des joueurs qui m’ont quasiment dit oui, on attend juste la réunion de ce soir. Mais, je vais faire signer trois joueurs qui jouent en Top 14 donc, c’est sûr que ce sont des joueurs qui vont amener une plus-value et de l’expérience à l’équipe. Moi, je fais mon recrutement réellement que pour la Pro D2, même avec le président, je lui dis  » je ne veux pas parler de la Fédérale 1 « . Dans ma tête, c’est Pro D2 et s’il y a une bonne nouvelle ce soir, on aura dans la semaine deux voire trois recrues du niveau au-dessus, de deux niveaux au-dessus pour nous. C’est aussi une façon de montrer qu’il y a des gens qui veulent venir jouer chez nous, à Albi, qu’on est encore attractif et qu’on va faire le maximum pour avoir une belle équipe et pouvoir faire honneur à la Pro D2 l’année prochaine. 

 

Surtout que ce club a une âme et aussi un passé en Top 14 et dans cette Pro D2. Albi n’est pas une inconnue, un émergent qui arrive, tapant un jour venu à la porte ? 

 

Bien sûr. Il est important qu’il y ait des clubs de l’Est ou du Nord qui surgissent pour propager le rugby et l’image du rugby en France. Mais on ne peut pas non plus se passer des incontournables et je pense qu’Albi en fait partie comme beaucoup de clubs du Sud-Ouest. On a notre place à ce niveau-là, on l’a prouvé par le passé, on a fait souffrir quelques équipes chez nous. Et je sûr que, l’année prochaine, on sera aussi une équipe qui sera dure à manœuvrer chez nous donc j’espère que ça va sourire. Il ne nous reste plus qu’une journée à tenir et j’espère, je ne sais pas comment ça va se passer avec tous ces événements, qu’on pourra le fêter comme on le pourra avec nos supporters et déjà, se plonger et se préparer à la saison prochaine. 

 

Tu nous parlais de l’historique mais il y a aussi des derbys et des classico qui se sont créés. Une saison sans petite chacaillerie entre rivalités de clubs, ce n’est pas une vraie saison. On a vu par médias interposés qu’il y avait eu un peu de chacailleries avec Bourg-en-Bresse mais le vrai rival contemporain du Sporting Club Albigeois, c’est Rouen. Une saison sans match et sans chacaillerie contre Rouen, tes meilleurs amis/ennemis, ça doit te manquer ? 

 

C’est vrai que cela fait quelques années que l’on se rencontre. Cette année, on ne s’est pas joué et je pense que l’année prochaine, ce sera à nouveau en match aller/retour. Il y a aussi nos derbys classiques avec Montauban, avec qui on a joué des derbys pendant une dizaine d’années qui étaient assez tendus. Il y aura aussi Colomiers, il y aura de belles affiches mais c’est vrai que ce match de Rouen, autant moi que les joueurs, on l’attendra de pied ferme. On n’a quand même pas tout à fait réglé nos comptes donc, on se préparera bien pour ces week-end-là

 

C’est là toute la rivalité du rugby. Tu nous parlais de Colomiers, de Carcassonne, on peut aussi penser à Montauban et à Béziers. Pour ces clubs-là, l’arrivée du Sporting Club Albigeois en Pro D2, ce sont de belles billetteries assurées ? 

 

Bien sûr. Ça fera de belles affiches, ça fera venir du monde au Stadium. Pour nous, c’est pareil, quand on ira se déplacer à Colomiers ou à Montauban, les Albigeois vont nous suivre. Pour la Pro D2, ça fera deux recettes de plus parce-que, s’il y a deux matches de plus et vu l’état de l’économie française, si les clubs peuvent se faire deux recettes de plus avec de bons guichets assez garnis, ils ne pourront pas cracher dessus. En tous cas, moi, je sais que si on me le proposait, je prendrais bien deux matches de plus même si ça rallonge ou complique un peu la saison. Je ne cracherais pas sur deux recettes de plus pour la saison prochaine. 

 

On va parler des joueurs car cela fait trois ans qu’ils attendent la Pro D2. La première année, ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes, c’est sportivement qu’ils ne montent pas avec la Fédérale 1 Elite. La seconde année, on ne va pas revenir sur la polémique mais ils avaient un gros ressenti. Cette année, il y a un coronavirus sorti de nulle part qui arrive. Tu n’as pas peur qu’en cas de décision négative, il y ait tout un groupe et tout un cycle qui explose car les joueurs diront  » c’est bon, la coupe est pleine  » ? 

 

C’est ce que je crains le plus, même pour moi personnellement, c’est épuisant. La première année, on n’avait pas fait le match qu’il fallait pour monter. L’année dernière, c’était quand même très bien engagé, on a réussi à faire front et on s’est relancé pour le faire. Cette année, on était quand même très bien parti, l’équipe avait vraiment gagné en maturité, on avait aussi rentré un peu d’expérience et on était vraiment prêt. Les phases finales, les joueurs n’attendaient que ça, je les sentais très prêts. Mais c’est comme ça, le virus est arrivé et il est vrai que, si la réunion est négative ce soir, le groupe va peut-être un peu exploser parce qu’on n’a pas de clause sur la Fédérale 1. Donc, il va falloir revoir les 35 joueurs, il va falloir retravailler, repartir. C’est tellement épuisant et tellement fatigant qu’il est certain que la réunion de ce soir est charnière pour le SCA. 

 

Au-delà de ça, le SCA est un club locomotive sur le territoire d’Albi et même bien au-delà, ça draine jusqu’à Carmaux et dans le Gaillacois. En cas de non-montée, ce serait quand même une grosse perte pour le sport tarnais. Certes, il resterait le Castres Olympique en Top 14 mais il y aurait un grand vide. Le SCA qui, peut-être, redescendrait un peu d’un étage en Fédérale 1 car il faudrait peut-être restreindre un petit peu la voilure dû au contexte économique et des supporters comme les joueurs qui seraient très, très déçus, ça fait maintenant un mois et demi qu’ils sont en attente. Rassure-nous, tu as les mêmes infos que nous, ce soir, c’est le clap de fin. Il y aura une réponse oui ou non mais ce sera le véritable cap de fin ? 

 

La réponse, on ne l’aura pas ce soir car la réunion est à 18h donc, on ne l’aura que lundi ou mardi. Mais en tous cas, c’est ce soir que les décisions vont se prendre donc, je sais très bien l’importance que cette réunion a pour nous, pour notre région. Tu parlais des Tarnais, on a aussi les Aveyronnais, on a Paul Farret qui vient de Saint-Afrique, on a aussi Simon Veyrac qui est aveyronnais. On draine quand même, il y a des gens qui viennent au Stadium qui font 80 km, tous ces gens-là attendent d’avoir quelque chose de positif ce soir. Donc, je suis aussi impatient qu’eux et je ne vais pas passer une super nuit. Il me tardera et j’espère avoir une info entre demain soir et lundi mais en tous cas, j’ai du mal à envisager une sortie négative de cette réunion. 

 

Ne t’inquiète pas pour l’info, au Mag Sport, on ira gratter comme dans un ruck pour l’avoir (rires)

 

Tu pourras faire une petite faute, je te le tolère (rires)

 

On va te souhaiter que, comme dans la carrière d’un joueur, il faut parfois avoir une bonne étoile, un bon rebond, un arbitre qui tourne la tête au bon moment et on va espérer que pour le Sporting Club Albigeois, la bonne étoile revienne. Parce-que ça fait quelques années que le chat noir tourne autour du Stadium comme je le disais avec Pierre Combes. Ca m’étonne que toi, en tant que grand chasseur, tu ne l’es pas encore foutu dehors du Stadium mais j’espère que c’est à partir de ce soir qu’on ne le verra plus et que va repartir la dynamique pour le Sporting Club Albigeois en Pro D2, la division où le Sporting aurait sûrement resté s’il n’y avait pas eu cet aléas de l’année 2017. 

 

Ce soir, c’est un drop des 40 face aux poteaux et j’espère qu’il n’y aura pas de vent pour nous le faire passer à côté c’est tout. 

 

Tu prends Kéké (Boulogne) pour taper ce drop, au moins, on est sûr qu’il passe

 

J’espère qu’il s’est entraîné pendant le confinement (rires)

 

Il a encore le geste de Montpellier ou de Castres pour nous passer un drop ou une pénalité de la gagne, comme il en a l’habitude

 

Il en est capable c’est certains. (Rires)

 

On te remercie et on espère t’avoir en début de semaine prochaine avec la banane et le sourire, ça voudra dire qu’Albi «  is back  » en Pro D2

 

Merci

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://hearthis.at/radio.albiges/magsport-1-mai-2020/

Retrouvez l’intégralité de l’itw d’Arnaud Méla lors de l’émission « Le #MagSport – RadioAlbiges » du 1er mai 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s