#Rugby – Fed1 / A.Goichot (CS Beaune) : «Pour l’instant, je n’ai aucune visibilité.»

Le président du CS Beaune , a participé le 10 avril 2020 à notre grand débat entre les présidents de fédérale 1 et Maurice Buzy Pucheu, le vice président de France Rugby en charge du monde amateur. Pour celui qui est à la tête des « viticulteurs  » bourguignons depuis 12 ans, la situation actuelle l’assaille de questionnement sur le devenir du CSB et le met face à un défi inconnu. Focus sur les attentes d‘un club qui commençait à s’installer sportivement en fédérale 1, les conséquences économiques de la crise sanitaire Covid 19,ne sont actuellement perçus par le timonier Beaunois qu’uniquement par la part visible de l’iceberg.

Crédit photo Stephanie Maufoux / CS Beaune

André Goichot, cette année, le CS Beaune avait la possibilité de réaliser un rêve pour le club, le Du Manoir, un rêve qui s’est envolé du fait du contexte sanitaire. Est-ce que la déception de ce rêve de faire les play-offs de Du Manoir est passée en Côte-d’Or et comment vivez-vous le réaménagement des compétitions dans ce contexte assez hors du commun ?

 

AG (Beaune) : Certes, on était 6e ex-æquo, on était les mieux placés, le calendrier nous était favorable par rapport à nos amis et voisins. Aujourd’hui, ça aurait été extraordinaire pour le club mais je dirai que oui, c’est passé. De sages décisions ont été prises et je crois qu’on est tous d’accord qu’il faut d’abord penser à se confiner et à être prudent. Les questions que je me pose, je l’ai déjà dit, moi, je ne rentre pas mon budget en début de saison, je le rentre au jour le jour annuellement par rapport au renouvellement de chacun. Et depuis deux mois, je ne me vois pas aller questionner des partenaires qui sont tous fermés, des commerçants et autres qui n’ont pas le droit de travailler pour leur demander de payer leurs dus. Donc, c’est vrai que j’en avais parlé avec Yves, j’ai budgété 400 000€ en moins d’ici le 30 Juin, je pense que je ne serai pas loin du compte. Donc, mon souci principal aujourd’hui, c’est comment préparer la saison à venir et déjà, comment terminer celle-ci. On n’a pas tous les mêmes problèmes, moi, j’ai 75% qui vient du sponsoring et du mécénat, j’ai 12% des institutionnels et le reste, ce sont des entrées de matches et la buvette. Il y a quelques jours, j’ai écrit à tous mes joueurs pour leur dire que je baissais la rémunération de chacun , que je ne retenais personne au club et que je comprenais s’ils trouvaient mieux ailleurs et qu’il n’y avait aucun problème. Et deuxièmement, j’ai écrit à tous mes partenaires pour leur demander s’ils m’apportaient leurs soutiens pour la saison prochaine et, pour ceux qui le pouvaient, de me dire à quelle hauteur ils apporteraient leurs soutiens. Je leur ai donné jusqu’au 15 Avril, j’ai 35% de réponses et j’ai de tout. J’en ai qui me disent qu’ils ne savent même pas s’ils seront encore patrons de leurs entreprises à la fin du confinement, d’autres qui me disent  » oui, on aime le club mais je ne sais pas ce que je peux faire « , d’autres encore pour qui c’est -50%, j’en ai qui m’a dit  » ça ne sera plus rien « . Voilà où j’en suis donc ce n’est pas facile dans ces conditions-là de pouvoir élaboré un budget et de réfléchir au recrutement ou au départ de chacun. C’est une grosse problématique et, est-ce que la FFR va accepter qu’on présente un bilan avec des pertes ou pas pour la saison prochaine ? Parce-que moi, cela fait 12 ans que je suis président et cela ne m’est jamais arrivé et cette année, je ne vois pas comment je vais faire pour équilibrer d’autant plus que je ne joue pas au loto. C’est aussi dur de faire comprendre aux joueurs, ça me sidère, parce qu’il y en a encore plein qui disent  » non, je n’ai pas envie d’être pluriactif, non, je n’ai pas envie de trouver un petit boulot, non je ne veux pas ci, je ne veux pas ça « . Je me demande s’ils se rendent compte de la situation donc, faire passer le message et le faire comprendre, c’est aussi compliqué. Après, on a aussi ces histoires de poules, on l’avait dit quand nous étions allés à Marcoussis quand on nous avait posé la question de savoir si on voulait faire une poule élite et si on préférait avoir des têtes d’affiches dans notre poule. A l’unanimité, on avait dit qu’on préférait continuer comme ça mais, a priori, ce n’est pas ce qui se dit actuellement et il y aurait vraiment une poule à part. Moi, ça me gêne parce-que si on n’a pas Massy ou Chambéry pour attirer du monde, on n’aura pas grand-monde au repas d’avant-match ni dans les tribunes et c’est aussi cela qui nous fait vivre. Quand est-ce que l’on saura le calendrier et quand est-ce qu’on pourra définitivement donner notre réponse pour dire si l’on reste en Fédérale 1 ou pas en fonction de ce que nous propose la FFR ? C’est une réponse qui est importante pour moi. 

 

Il y aussi une problématique sur les espoirs si je ne me trompe pas ? 

 

AG (Beaune) : Oui, en parlant des espoirs, est-ce que cette année, par exemple, pour diminuer les frais, la FFR ne pourrait pas faire jouer, comme on le faisait avant avec les équipes B, en même temps ? Parce-que quand je vois que cette année, on est allé à Drancy un jour J et que la semaine d’après, les espoirs allaient aussi à Drancy et qu’on a fait la même chose dans un autre club, à 8 jours d’intervalle, je trouve ça un petit peu aberrant. Donc, est-ce que cela peut être envisagé ? 

 

MBP (FFR) : La partie espoirs était quelque chose qui avait été mise en place par Thierry Murie (Ex Vice Pdt FFR) . Elle était  » écartée  » de l’équipe 1 parce qu’au départ, il y avait des poules de 6, des poules de brassage. Maintenant, c’est une compétition qui a des poules assez similaires à ce qu’il se passe avec les équipes 1 donc, on a étudié cette possibilité. Vous aurez la réponse très rapidement sur cette question car c’est effectivement quelque chose où il y avait des niveaux et qui souciait la majorité des clubs. On va donc faire des comités directeurs mais, comme on m’a déjà reproché de parler trop avant, vous aurez la réponse rapidement (rires). On a étudié ces possibilités-là avec Jean-Michel Arazo et Philippe Rouget-Thomas dans une démarche d’avenir et vous allez donc avoir une réponse et qui, je pense, vous satisfaira. (Le soir même France Rugby entériné les demandes des clubs concernant les Espoirs.)

André Goichot, vous qui nous disiez que vous étiez un peu dans le brouillard économique actuellement à sonder les partenaires, comment voyez-vous l’avenir en Fédérale 1 ? 

 

AG (Beaune) : Pour l’instant, je n’ai aucune visibilité. J’en saurai un peu plus à la fin du mois avec la réponse de chacun mais par contre moi aussi, comme on l’avait dit cet automne, je suis pour un championnat tel qu’il est actuellement. On avait expliqué à ce moment-là qu’on savait qu’en arrivant en Fédérale 1, on était prévenu sur ce qu’on allait vivre. Notre objectif est de préparer les joueurs physiquement, ce sont les consignes pour les coaches et autres, les pluriactifs comme les pros. Chacun à des entraînements supplémentaires en fonction de l’emploi du temps. Nous, cette année, on a passé une année avec beaucoup moins de blessés que certaines années. C’est vrai que, quand on monte de Fédérale 2 à Fédérale 1, on termine la saison très tard, c’est compliqué, les joueurs sont fatigués, on a des joueurs blessés fin juin qui doivent quasiment réattaquer au 15 Juillet l’entraînement pour être prêts. La première année a été très compliquée pour nous physiquement pour les joueurs. Cette année, ça va tout changer, les joueurs sont tellement au repos que ça va peut-être être l’inverse. Moi, ce qui m’inquiète aussi comme Yves, c’est que si on écoute les personnels du milieu hospitalier ou la gendarmerie, on aurait à priori un confinement jusqu’à fin Mai et e déconfinement ne va pas se faire en un mois. Pour le port du masque, on le voit en Chine, au bout de trois mois donc, est-ce qu’on va jouer avec des masques ? Comment va-t-on faire dans les vestiaires ? C’est ce qui m’inquiète le plus aujourd’hui, et je pense que le gouvernement n’a pas la réponse, que personne ne l’a. Et à partir du 1er Juillet, avec les nouveaux contrats, qui prend en charge si on est à nouveau au chômage technique pour Juillet, Août, Septembre ? Comment les salaires vont être pris en charge ? Je n’en ai aucune idée. 

 

Maurice Buzy-Pucheu, en tant que vice Pdt de France Rugby, quel est votre sentiment après l’analyses d’André Goichot du CS Beaune ? 

 

MBP (FFR) : Par rapport à la Fédérale, c’est vrai que les clubs, in fine, ont fait ressortir l’intérêt de recevoir des équipes de qualité. Je comprends Chambéry, qui est dans une autre démarche de travail, mais pour moi, il n’y a pas de petit match. Excusez-moi de revenir encore sur le match Mauléon/Albi où Loïc, tu étais là. 

 

Totalement Maurice. Absolument, magnifique match. 

 

MBP (FFR) : S’il n’y a pas un carton rouge pour Mauléon à 13 minutes de la fin, Albi gagne le match à la 81e ou 83e donc, il y a de l’intérêt. Ensuite, quand on a fait le séminaire des présidents de Fédérale 2, on a demandé aux clubs qui étaient descendus l’an dernier leurs sentiments, à savoir est-ce que c’était une délivrance pour eux de retrouver la Fédérale 2. On leur a aussi demandé s’ils gagnaient le droit d’y revenir, est-ce qu’ils hésiteraient ou est-ce qu’ils accepteraient. De façon unanime, ils ont dit que c’était une très, très belle expérience et qu’ils espéraient y revenir. Ensuite, sur la partie début de saison, je comprends tout à fait vos inquiétudes. On les a tous à titre individuel donc, on les a tous pour les responsabilités qu’on a au sein de la FFR. On était à la commission de statuts des joueurs et entraîneurs, jusqu’à maintenant, les contrats de travail divers sont signés de façon, je ne vais pas dire à l’ancienne, mais de façon réelle, vous alliez ensuite à la poste avec un papier réglementé. On est en train d’étudier des méthodes techniques qui feront foi et valeur pour vous permettre de le faire de façon électronique. C’est à l’étude, on est en train de travailler dessus, c’est un sujet qu’on a identifié et qu’on va essayer de vous simplifier. 

André Goichot au milieu de ses joueurs du CS Beaune . Crédit photo S.Maufoux

André Goichot, vous pensez comme certains de vos collègues présidents que refuser les montées de Fédérale 1 à Pro D2, c’est casser l’ascenseur social qu’il y a entre le monde amateur et le monde professionnel ? 

 

AG (Beaune) : Oui, je pense comme le président de Bédarrides. Après, je reconnais que les décisions à prendre là sont compliquées. Bédarrides ne parle que de deux clubs, je pense que Bourg, qui est descendu avec un nombre de points invraisemblable l’année dernière, qui bat le record de spectateurs en Fédérale 1 avec, je crois, 7 000 ou 8 000 spectateurs, mériterait aussi la montée. Mais, le virus est passé par là, je ne sais pas trop ce qu’il en est. Le côté positif aussi, c’est que depuis deux ou trois ans, les clubs de Pro D2 regardent et s’intéressent à la Fédérale 1 et effectuer, on a des joueurs, des espoirs et autres qu’on laissait sur le carreau parce qu’ils n’en avaient rien à faire, parce qu’on en jette 95% au bout de leur formation, qui ont des temps de jeu exceptionnels et extraordinaires dans des clubs comme nous parce qu’ils sont titulaires toutes les semaines. Après une ou deux années, ils arrivent à retrouver un club de Pro D2. Nous, c’est la 3e année qu’on a un joueur qui signe en Pro D2 donc moi, je suis content. Je suis heureux de les voir rejoindre un club d’un plus haut niveau, ça me fait plaisir. Après, la décision à venir de la LNR et de la FFR pour les quatre clubs, je n’ai aucune idée de laquelle il faut prendre et de ce qui est le mieux pour chacun. 

 

André Goichot, j’imagine que quoi qu’il arrive, vous allez aussi essayer au CS Beaune d’essayer de refaire vivre un peu le club via un lien social, que ce soit une fête du club ou un bon gueuleton entre passionnés du rugby ? 

 

AG (Beaune) : On a déjà le tournoi des 3B fin Mai, où l’on a 900 gamins; qui est annulé. On a la soirée de Gala qu’on fait tous les ans fin Juin et qui est la soirée des partenaires qui est annulée. On a aussi annulé la journée des 3B, la journée  » Bleu, Blanc, Beaune  » où l’on faisait un barbecue géant de l’école de rugby aux seniors en passant par les partenaires. Pour l’instant, on s’est appelé avec les présidents de Dijon et de Nuits-Saint-Georges. Si on peut reprendre en Juin, on avait prévu de faire un tournoi triangulaire, une fois à Beaune, une fois à Dijon, une fois à Nuits pour ramener les spectateurs et les partenaires. 

 

Un pack des clubs de la Côte d’Or ? 

 

AG (Beaune) : Oui, mais je pense qu’en plus, avec les congés obligatoires des joueurs, ça va être compliqué. On fait une présentation officielle des joueurs en début de saison simplement avec un cocktail donc l’idée pour l’instant est de faire la journée du club ce jour-là, sur une toute une journée, avec les enfants début Septembre si le début de saison a lieu début Septembre. 

 

Président Goichot, je ne sais pas si vous avez vu, mais il y a un challenge dans ce débat entre Bédarrides et Beaune qui est lancé entre grands vignobles ! Il y a peut-être un petit challenge ou un trophée à crée autour de ça ?

 

AG (Beaune) : Oui (rires) . J’ai Arnaud Vercruysse (le nouvel entraîneur de Bedarrides) qui m’a appelé et il m’a dit qu’il voulait aussi mettre Cognac dans le coup. Je lui ai répondu qu’on se rappelait le mois prochain, en fonction de quand on saura du jour où l’on sortira du confinement. 

 

Maurice, vous mettrez aussi un peu de Jurançon dans la boucle puisqu’on entend les deux clubs de Châteauneuf-du-Pape et de Beaune parler de leurs arts culinaires et surtout viticoles ? Dans le Béarn, il y a le Jurançon qui ne dépareillle pas ? 

 

MBP (FFR) : Le Jurançon est en train d’éviter les gelées. (Rires).

 

C’est une année compliquée pour tout, même pour le vin et pas que pour le rugby

 

AG (Beaune) : Malheureusement. Mais on va aussi mettre Yves Garçon et Chambéry (Présent au débat) dans le coup , ils ont des bons vins en Savoie. 

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://hearthis.at/radio.albiges/magsport-10-avril-2020/

Retrouvez l’intégralité du débat lors de l’émission « Le MagSport – RadioAlbiges » du 10 avril 2020

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s