#Football / Le flou de la Fédé accentue-t-elle la fracture du ballon rond ?

Ce vendredi 3 avril, la Fédération de Football a publié un communiqué traitant des suites à donner à la trêve due au Covid-19. Si la position de la Fédération Française de Football reste ferme, le flou sur l’application des décisions semble plus que jamais présent.

 

Si du côté de l’ovalie les mesures ne se sont pas faites attendre pour arrêter le championnat dès le début du confinement, le ballon rond lui fait un peu plus la sourde d’oreille. Dans son communiqué publié hier, la FFF n’en démord pas et souhaite voire cette saison de football arriver à son terme. La première annonce est des plus évidentes, la suspension des rencontres poursuit son cours à mesure que s’allonge la durée de confinement des Français. Pour le plus grand bonheur de nombreux footballeurs (voir tous), le Comité exécutif de la Fédé ne voit pas la saison perdurer après le 30 juin prochain. Pour cela, ils sont d’ailleurs prêt à tailler dans le gras en supprimant les quelques journées de trop qu’il resterait. Il semblerait donc que les instances dirigeantes du football Français n’envisagent absolument pas la possibilité d’une saison blanche et ce quel qu’en soit le prix, notamment en terme d’équité sportive.

« Il y a dans ce pays une fracture »

C’étaient dans les regrettés Guignols de l’Info que la marionnette de notre ancien Président de la République, Jacques Chirac, détaillait son programme pour les élections présidentielles de 1995. Si ce programme date un peu, cela semble plus que jamais au goût du jour, notamment au niveau du ballon rond. Certes la FFF affirme ne pas vouloir laisser tomber les clubs amateurs en maintenant son budget à leur profit auquel s’ajoutera un « fond exceptionnel de solidarité. » Malheureusement, les décisions prises au somment du foot Français le sont tout en haut, sans questionner en bas. Après une crise d’une telle ampleur et inédite, il serait de bon ton d’ouvrir un peu les instances dirigeantes aux plus bas niveaux de notre ballon rond. N’en déplaise aux pseudo-journalistes comme Pascal Praud, (son avis ici), c’est dans les petits clubs de quartier, ou de campagne que naissent nos futurs grands joueurs tricolores. Il serait alors de bon ton de prêter une oreille attentive à leur parole, en s’inspirant notamment du monde de l’ovalie. Si le système de la FFR n’est bien sûr pas parfait, les clubs de rugby, petits et grands ont tous eu leur mot à dire quand à la gestion de la crise du Covid-19, et son confinement. On ne peut malheureusement pas en dire de même du côté du ballon rond. Cette crise pourrait-elle permettre de redistribuer les cartes, car après tout, « le changement, c’est maintenant ».

Le Lensois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s