#Decryptage – Rugby / Fed1 : Non la 5ème poule ne sera pas une poule élite!

Le bureau fédéral de France Rugby a entériné , ce vendredi 3 avril la nouvelle formule de la fédérale 1 pour la saison 2020-2021. 12 clubs + 3 (si montée d’Albi et Massy et comme annoncé descente volontaire de l’US Bergerac), retrouveront la fédérale 1 ou feront leurs premiers pas après avoir ferraillé en seconde division fédérale. De ce fait l’élite du championnat amateur va se retrouver avec une poule supplémentaire (passant de 4 à 5 poules) mais toujours composée de 12 participants. L’organisation des futurs playoffs 2021 n’ayant même pas été établie , et la composition des poules pas encore arbitrée, certains suiveurs voient déjà dans cette 5ème poule , le retour d’une poule élite. Contactée par nos soins, la fédération française de rugby s’inscrit en faux, et dément fermement le procès d’intention. Décryptage.

1. Pourquoi 5 poules de 12 ?

La volonté première de France Rugby fut de protéger les équipes à la lutte pour le maintien, car n’ayant pu se départager sportivement sur le terrain jusqu’au bout. Les divisions de Promotion Honneur et d’Honneur ayant déjà délivré les sésames sur le pré, France Rugby se voyait dans un second temps, obligé d’organiser des montées à chaque strate de l’échelon fédéral, s’il ne voulait pas voir sa pyramide des compétitions devenir difforme. Le choix s’est donc fait sur un format 5×12 permettant de faire monter les 8 premiers de poules et les 4 meilleurs seconds de fédérale2 portant le contingent à 60 clubs en fédérale 1.

2.Retour de la poule élite ?

Dès ce samedi matin, alors que l’instance suprême du rugby fédéral venait d’annoncer la nouvelle formule, seulement, depuis quelques heures, les conjectures en tous genres se faisaient jour. Comment seront organisés les playoffs Jean Prat / Du Manoir pour la saison 2020-2021 ? Quelles seront les compositions des futures poules ? Concernant ces deux premières questions, Maurice Buzy Pucheu nous a fait savoir que « France Rugby communiquera en temps voulu sur l’organisation à proprement dite et les calendriers de la prochaine saison. ». En clair, ce n’est pas le sujet principal du moment. Concernant la rumeur d’une cinquième poule dite «élite » ou « d’accession » , voire une ProD3, le vice président en charge du rugby amateur est ferme et catégorique : « C’est totalement faux, nous allons établir des poules avec un critère géographique, dans un souci d’équité sportive et financière. Comme je le dis depuis le début de cette crise, on essaye d’œuvrer dans le sens de l’intérêt collectif. Notre démarche à la fédé est guidée par ce seul credo. » Et de rajouter « Sur l’évolution des formules, nous avons mis en place une commission, qui va rendre des conclusions. Il faut la laisser travailler sereinement . La modification actuelle du format de compétitions de la fédérale 1, n’entame en rien la mission de la commission de pilotage. Nous restons en totale adéquation avec ce qui a été décidé en novembre, lors du séminaire des clubs de fédérale 1.» L’originaire de Bénéjacq de conclure « dans tous les cas, à la fin de la saison prochaine (juin 2021), il faudra qu’on module pour retomber à un équilibre. ». En clair, pour ceux qui espèrent une ProD3 , il faudra patienter a minima, 1 ans de plus.

3. Les montées en ProD2 et les relégations volontaires, administratives ou financières.

Albi, Massy , ainsi que Bourg et plus discrètement Narbonne ont clamé leur volonté d’accéder au ProD2. Sur le registre sportif, avec une première et une seconde place nationale, Albi et Massy tiennent une belle corde pour rejoindre l’antichambre du Top 14. Mais du côté de Bourg en Bresse, on soulèverait un point réglementaire (la légitimité ou non du classement national pour déterminer les accédants en vertu de l’annexe III des règlements intérieurs /Compétitions et Challenges), pour tenter de bénéficier du second critère d’admission, celui par « dossier « . A la fédération, quelques caciques conviennent bien allègrement, qu’une poule élite aurait quand même un brin facilité les arbitrages. Quoiqu’il advienne, les Tarnais et les Essonniens qui sont dans l’attente du dénouement du bras de fer FFR/LNR, pourraient en cas d’accession, créer un nouvel appel d’air en fédérale 2. Si la montée d’Albi et Massy était avalisée , deux clubs de fédérale 2 pourraient toucher du doigt la fédérale 1. La descente volontaire de Bergerac qui doit être entérinée par France Rugby, libèrera elle aussi un strapontin. Soit de fait 3 clubs supplémentaires (Potentiellement Vinay mais qui l’a refusé, donc Floirac, Valence d’Agen et Gruissan.)! Qui sait, d’autres laisser-passer seront distribués, car selon nos sources, un club de fédérale 1 aurait fait appel d’une décision du conseil supérieur de la DNACG les sanctionnant d’une relégation administrative, qui pourrait en cas de confirmation, là aussi créer un nouveau phénomène d’aspiration. Tout comme Saint Jean en Royans 1ere de la poule 2 de fédérale 2 qui préfère lucidement passer son tour et pourrait qui sait permettre à des 3eme de poules d’accéder. En outre d’autres entités de fédérale 1 se questionnent à l’image de Bergerac, d’un salut financier et/ou sportif par l’étage inférieur, manière parfois lucide de regarder le temps d’un monde finit qui commence. En définitive , en plus de défrayer la chronique médiatique , l’accession des clubs de fédérale 1 au ProD2, aura un impact domino sur l’ensemble de l’échiquier du rugby amateur, tout comme l’impact économique profond de la crise Coronavirus sur l’ovalie .

Article rédigé par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s