#Football / S.Kanon (St-Estève) « J’ai eu la chance de le (Hervé Poulin) connaître en tant que président et humain »

C’est avec une grande tristesse que le canonnier de Saint-Estève, Sébastien Kanon, a appris le décès du président d’Escalquens, Hervé Poulin. L’attaquant Occitan ne se voyait pas ne pas rendre hommage à son mentor une dernière fois…

escalquens
Avec le FCE, Kanon a repris goût au ballon rond. Crédit FCE

Dans quelles conditions avez-vous fait la connaissance du président Poulin ?

Je l’ai rencontré en 2013. Je venais d’arrêter le foot après avoir joué dans des clubs Toulousains. Suite à de mauvaises expériences, j’étais un peu déçu du football Régional. Un ami m’a dit texto « c’est con, n’arrête pas le foot, viens jouer avec nous à Escalquens. » Il m’avait dit ça un peu sur le ton de la rigolade comme ils étaient au deuxième ou troisième niveau de district. Mais ce n’est pas quelque chose qui me dérange, j’ai donc signé chez eux pour le plaisir. J’ai ainsi pu faire la connaissance d’Hervé Poulin.

Comment ont été les premiers échanges ?

Il est directement venu me parler, nous avons discuté. Il a clairement été là pour moi et m’a aidé dans diverses choses extra-sportives sans demandes spécifiques de ma part. Le feeling est passé tout seul. Nous avons tissé des liens d’amitié importants. Moi qui ai fait du football depuis l’âge de six ans, ça ne m’était jamais arrivé.

Que voulez-vous dire ?

D’habitude, les présidents proposent quelque chose, ça convient ou ça ne convient pas sinon basta. Avec lui, le joueur n’était pas juste un joueur qui enfilait le maillot de son club pendant une ou deux saisons. C’est une chose que je n’ai pas connu avant lui ! Nous nous appelions régulièrement. Il m’aidait, me conseillait. J’ai donc eu la chance de le connaître en tant que président et humain.

Vous dites qu’il vous conseillait, cela a-t-il perduré après votre départ d’Escalquens ?

Exactement. Quand j’ai signé au club, il m’a aidé à trouver un logement sur Escalquens et il m’a fait découvrir cette ville au passage. J’entraînais des gamins du club et j’étais clairement imprégné dans la ville. Je participais à diverses activités, il m’a fait rentré comme animateur dans une école primaire d’Escalquens. Cela m’a permis de rencontre du monde de la ville et du coup j’ai vraiment aimé mon passage là-bas.

Comment s’est donc passé votre départ du club ?

J’ai eu un coup de fil de l’entraîneur de la DH de Rodez. Il cherchait un attaquant et il voulait savoir si j’étais intéressé. Quand j’en ai parlé à Hervé, sa première réaction fut de me dire « c’est génial fonce ». Même s’il aurait aimé que je reste avec eux, comme nous sortions de deux montées consécutives pour atteindre le niveau Excellence pour la première fois de l’histoire du club. Pour le village c’était un événement. Il voyait l’opportunité pour moi donc il m’a dit de foncer. J’ai aimé ce côté-là de lui.

Après une telle situation, n’est-il pas demeuré un conseiller de choix lors de vos décisions footballistiques ?

Bien sûr, nous gardions contact. Lors de mon départ pour La Réunion, il fut l’un des premiers que j’ai appelé. Il m’aidait à prendre des décisions et me donnait son avis. C’était un confident pour la vie de tous les jours. Il était devenu quelqu’un de très important pour moi.

Comment avez-vous donc appris son départ ?

Il était gravement malade ces dernières années. Nous nous y préparions dernièrement. Je l’ai appris du vice-président. Le foot Occitan a perdu un grand monsieur et bien plus qu’un président. C’est quelqu’un qui va manquer à beaucoup de monde. On m’a toujours dit du bien d’Hervé Poulin.

Propos recueillis par Le Lensois

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s