#Rugby – Fed1 / J.Bayle (Beaune) : «On avait l’intention qu’ils repartent chez eux avec 0 pts!»

Jérémy Bayle, le 3e ligne du CS Beaune après une magnifique victoire à domicile(18 à 3) contre l’AS Mâcon nous a accordé une interview. Pour celui qui à la vie civile est opticien et négociant en vins, ce derby bourguignon s’est joué au courage et un brin en avant match. Focus sur des « viticulteurs » qui maintenant le maintien acquis, rêvent de plus en plus fort au Du Manoir.

Crédit photo Stephanie Maufoux

 Un mot pour résumer cette rencontre, un match d’hommes ? 

Oui, c’était un match important pour nous en vue de pouvoir continuer à espérer jouer la qualif face à un concurrent direct, c’était en plus un derby. Les conditions étaient compliquées, on a réussi  à faire un gros match pour réussir à le gagner. 18-3, c’est un beau score je trouve et on écarte un concurrent direct donc, c’est une très bonne opération pour nous. 

 

Et quel match du 8 de devant ! Ca a donné à fond, ça a pris tous les ballons, vous avez avancé quasiment tout le match. Vraiment une grosse performance du pack aujourd’hui ? 

 

On avait eu des difficultés là-bas, notamment en mêlée et aussi un petit peu en touche. Aujourd’hui, avec les conditions, le vent, la pluie, la tempête, on savait que ça allait jouer beaucoup devant. On avait à cœur de faire un gros match et je pense que le 8 de devant a vraiment réussi une belle performance aujourd’hui, en mêlée, en touche. Ça a été compliqué mais on a réussi à les contrer et ça nous donne la victoire à la sortie. 

 

Peut-être la touche, le seul secteur un peu compliqué aujourd’hui. L’arbitre a estimé qu’il y avait pas mal de lancers pas droits. Le vent peut-être ? 

 

C’est toujours compliqué. Il y avait 90 km/h de vent à certains moments donc, pour les lanceurs, ce n’est pas forcément simple (rires). 

 

D’ailleurs, quand vous êtes revenus à la mi-temps, que c’était dantesque avec des bourrasques, la pluie qui revenait, est-ce que vous avez eu envie de rentrer sur le terrain à ce moment-là ? 

 

Là, on s’est posé un peu des questions mais après, c’était le même temps pour les deux équipes. On savait que c’était des conditions qui allaient aussi nous convenir par rapport à la 1ère mi-temps où on avait été bien en place. Donc, il n’y avait pas de raison que ça n’aille pas en 2e mi-temps même avec des conditions comme cela. 

 

Pour revenir sur le match, vous avez largement dominé le premier quart d’heure mais sans scorer. Est-ce que ça vous a un peu mis le doute par rapport à la continuité de la rencontre ? 

 

Non, je pense qu’on n’a jamais trop douté. On a toujours été dans les clous au niveau du jeu, au niveau des consignes, on a bien respecté ce qu’on s’était dit avant. On était bien dans le combat donc, à partir de ça, on savait que ça allait suivre derrière. Il suffisait d’être un petit peu patient, on savait qu’on allait les faire se mettre à la faute, avoir des opportunités et ça nous a souri. On a eu deux opportunités en première mi-temps, on met trois points, un essai. Avec des conditions comme ça, on savait qu’en prenant le score à la mi-temps, ça allait être compliqué pour eux. 

 

On reproche souvent au CS Beaune de ne pas savoir gérer ses matchs, aujourd’hui, ça n’a pas du tout été le cas. Autre chose assez incroyable, dans le dernier quart d’heure, ça n’a fait qu’avancer. Il n’y avait pas de fatigue ou c’était le fait de sentir la victoire si proche ? 

 

C’est vrai qu’on est souvent en difficulté quand on est dans des conditions un peu compliquées avec du vent, avec de la pluie, on a du mal un petit peu à gérer. On avait bien bossé cette semaine parce qu’on s’attendait à ces conditions-là donc, on avait mis en place une stratégie qu’on a réussi à bien respecter. Après, quand on a l’envie, quand on avance sur les impacts, ça va tout seul. 

 

Il y a eu une certaine passe d’armes dans les journaux il y a une dizaine de jours avec un article un peu controversé où Mâcon annonçait venir chercher les 5 points aujourd’hui. Est-ce que ça vous a donné un  » petit plus  » ? 

 

C’est toujours délicat d’annoncer ça dans les journaux. Apparemment, ça ne viendrait pas d’eux. 

 

Non, ça viendrait du journaliste

 

Oui, voilà. Nous, ça nous a recentrés sur nous. C’est vrai qu’il venait avec des intentions et nous, on avait l’intention qu’ils repartent chez eux avec 0 point et c’est ce qu’il s’est passé. 

 

On pense déjà à Dijon ou on pense déjà à se reposer ? 

 

Là, oui, on a une semaine plus tranquille donc on va se reposer et on se mettra dans le 2e derby dans 8 jours. 

 

Propos recueillis par Stephanie Maufoux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s