#Football – D2F / S.Fau (ASPTT FA) : «on a fait une semaine de conquérant(e)s»

Samuel Fau nous a fait un debrief du derby occitan de la peur entre le Toulouse Football Club et les rouges et jaunes de l’ASPTT Football de l’Albigeois (Victoire 2-1). Mais lors de cette 16 eme journée de D2F, les « postières » albigeoises vont devoir appréhender à domicile (Dimanche 1er mars) un nouveau derby, mais celui-là des extrêmes, car les ruthenoises squattent le trio de tête tandis que l’ASPTT FA se débat pour le maintien. Fort d’une dynamique de 2 victoires consécutives et en position de non-relégables pour la première fois depuis décembre, la bande à Cazes, Koutoupot ou encore Cordier tentera d’arborer à l’instar de Samuel Fau, un esprit conquérant dans un match elle ne partent pas avec les faveurs des pronostics.

Samuel, ça s’est à priori bien passé pour Albi, voire même très bien ? 

 

Comme je te l’avais dit la semaine dernière, j’espérais qu’on se retrouverait avec une bonne nouvelle et on l’a eue. Donc oui, ça s’est plutôt bien passé. 

 

Tu nous avais dit  » on verra qui marchera sur qui « . Apparemment, c’est Albi qui a marché sur Toulouse ? 

 

Oui, vu la physionomie du match, c’est sûr que ça s’est bien déroulé. On fait une très bonne entame, du moins le premier quart d’heure où on a deux grosses situations qu’on n’arrive malheureusement pas à conclure. Puis, ça s’équilibre au fil du match et Toulouse a une situation juste avant la mi-temps sur une de nos erreurs sur le match. Donc, retour à la mi-temps à 0-0. On fait une entame de 2e période tonitruante vu qu’on marque à la 46e. Et de là, on a des possibilités de tuer le match et de marquer le second si on joue un peu mieux les coups offensivement et, malheureusement, on ne le fait pas. Du coup, on se fait prendre sur un débordement à deux minutes de la fin, à la 87e, où on concède un pénalty qu’elles transforment. 

 

Un peu comme contre La Roche où, en fin de match, les filles de l’ASPTT se mettent la pression toutes seules ? 

 

Oui, en plus, le staff adverse a fait rentrer une joueuse qui nous a fait du mal sur son entrée, Salomé Prat qui nous a fait plutôt mal dans les 30 dernières minutes avec sa vitesse. Le but vient de là, du coup, on le concède. Il restait 4 à 5 minutes et elles ont eu les ressources qu’il fallait. Sur un coup de pied arrêté, un long ballon d’Ophélie Cordier, une déviation de Manon Cazes et Eden Avital qui libère un peu le banc et le peuple albigeois qui avait fait le déplacement. Comme on a dit, et ce n’est vulgaire, on peut dire  » qu’elles les ont portées  » et que la délivrance fut plutôt bonne. 

 

Cette superbe victoire donne du baume au cœur à toute la famille rouge et jaune de l’ASPTT et permet aussi d’enchaîner sur une vraie dynamique avec deux victoires consécutives. Il y a un prochain derby qui arrive face à Rodez à Rigaud, dans un autre derby occitan qui sera peut-être d’un autre niveau puisque Rodez joue le haut du tableau. Mais, avant de revenir sur ce match face au TFC, malgré cette victoire, rien n’est encore joué pour le maintien de l’ASPTT. Vous revenez dans les clous, vous avez un petit avantage, un ballotage favorable mais il va encore falloir s’employer et aller gratter des points ? 

 

Totalement, oui. De toute façon, c’est le discours qu’on a eu à la fin avec les filles. Ce qui est passé ne nous concerne plus, on est revenu à égalité. Du coup, au goal-average particulier, on est même devant. Mais ça, c’est derrière nous, maintenant, il faut se focaliser sur le mois de Mars ô combien important. Il y a la réception de Rodez dès dimanche, 15 jours après, on se déplace à Bergerac qui est la lanterne rouge du championnat et enfin, on finit le mois de Mars par une réception de Saint-Maur qui est l’équipe devant nous au classement. Donc, le mois de Mars est très, très important. Février était primordial, on est d’accord, mais maintenant, la suite, c’est le mois de Mars et les matchs à venir sont très importants. 

 

Sans manquer de respect au TFC, le derby occitan face à Rodez sera beaucoup plus compliqué. Certes, vous recevez à Rigaud mais c’est une équipe qui joue le haut du tableau. Il va vraiment falloir élever le niveau de jeu pour aller les chatouiller ? 

 

Oui, clairement. On reçoit une équipe de Rodez qui est 2e au classement donc, ça ne veut pas rien dire. C’est aussi la seule équipe qui a battu Issy, les premiers du championnat. Après, on connait cette équipe comme je te le disais la semaine dernière. Que ce soit les équipes de Rodez, de Montauban ou de Toulouse, ça fait partie de la région, on connait les joueuses, rien que 3, 4 individualités sur leur colonne vertébrale, que ce soit Déborah Garcia dans les buts, Manon Guitard, Laurie Cance ou Clara Noiran. Ce sont des joueuses qui ont largement le niveau D1 et bien sûr qu’il faudra faire très, très attention dimanche. 

 

On sait que tu es souvent à Rodez actuellement. Tu vas aller faire quelques petits tours au Château de Van, manière de les espionner en toute amitié ? 

 

Oui, vu que j’interviens un peu sur la section à Rodez, je ne vais pas aller faire des interventions, cela ne me regarde pas. Comme je te le disais, et c’est de bonne guerre, je pense qu’elles font pareil, on essaie de prendre quelques informations qu’on peut avoir sur elles, que ce soit sur leur système ou leur animation. Déjà, on va se concentrer sur nous, on a fait une semaine de conquérant(e)s comme on le fait depuis quelques semaines. Au niveau récupération, on ne s’est pas entraîné lundi pour vraiment qu’elles récupèrent. Et dès mardi jusqu’à la dernière séance de samedi, qu’elles soient à bloc pour que dimanche, on aille chercher quelque chose. Parce qu’il y a des matchs plus durs que d’autres, on est tous d’accord, mais on est tous des compétiteurs et on ne va pas démarrer un match en disant  » on va fermer la maison ou on va essayer de ne pas perdre « . Non, on va démarrer le match en se disant  » on va essayer de gagner  » et, de toute façon, tous les matchs seront comme ça. 

 

On a entendu que ton appel aux supporters a plutôt été suivi puisqu’il y avait du monde à Toulouse pour soutenir les rouges et jaunes dans leur commando pour le maintien. Là, c’est à Rigaud, c’est à la piaule, il faut la grande chambrée pour ce derby occitan. Et puis, l’ASPTT  a besoin de soutien vu les moments qu’il a traversé cette saison ? 

 

Oui, clairement. C’est d’ailleurs un point sur lequel je voulais rebondir. Je les remercie d’avoir fait le court déplacement jusqu’à Toulouse parce-que vraiment, il y avait beaucoup de supporters albigeois ou des proches des joueuses donc ça, c’était vraiment top. Et on est toujours dans un contexte derby donc vu que c’est Rodez, je pense que les gens vont quand même se déplacer. Vraiment, on a besoin d’eux comme de l’école de foot, des joueurs, des joueuses de l’école de foot, des dirigeants garçons et filles. Je pense qu’on est tous derrière, nous les premiers. Quand on peut aller voir les garçons jouer, on y va, d’ailleurs, on y était ce week-end contre Vignoles le samedi soir. Vu que moi j’y étais, il y avait aussi des filles. C’est vraiment tout un club, ce n’est pas que la section féminine seule contre tout le monde. C’est tout un club et les gens qui sont autour. D’ailleurs, petite parenthèse, je rebondis sur le match du TFC. Je voulais féliciter le trio arbitral parce qu’on sait dire quand ils ne sont pas bons et c’est déjà arrivé. Mais il faut aussi dire quand ils sont performants, même s’ils sifflent un pénalty contre nous. C’est une arbitre qu’on avait eu contre Saint-Malo où on avait perdu 2-1. Mais Mme Forest, très bon arbitrage, à noter. 

 

A écouter de la part des plus jeunes car, comme on le dit sur Radio Albigès, Mr ou Mme l’arbitre a toujours raison, invariablement. 

 

Voilà, exactement, on va le dire comme ça (rires)

 

Pour la pédagogie, pour les écoles de foot et pour les plus jeunes

 

Très bien alors, on peut dire cette phrase

 

On te remercie de nous avoir fait ce debrief sur ce premier derby occitan qui a tourné en faveur de l’ASPTT Football de l’Albigeois et qui permet maintenant d’aborder ce maintien, cette course à la place de barragiste avec un peu plus de sérénité

 

Exactement. Et bien sûr, comme on le disait, à confirmer dans les semaines à venir. 

 

 

 Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s