#Cyclisme / GP P.Pinel (Montastruc) : Qui pour succéder à Florent Castellarnau ?

Vainqueur en 2019, sous les couleurs vertes et noires de l’AVC Aix en Provence, Florent Castellarnau, aujourd’hui sous le pavillon du Team Pro Immo Nicoals Roux, ne remettra pas son titre en jeu.

Florent Castellarnau vainqueur sortant du Grand Prix d’ouverture Pierre Pinel. (crédit photo AVC Aix en Provence)

4 écuries de Nationale 1 au départ ! 

Inutile de rappeler que le Grand Prix de Montastruc, qui lance la saison officielle du cyclisme sur route en Occitanie,  reste la course d’un jour  qui motive le plus les coureurs. 
C’est la raison pour laquelle les équipes labellisées N1 seront bien présentes et fortement représentées. 
L’AVC Aix en Provence, tenante du titre, engage une véritable armada pour briguer la victoire finale. 16 coureurs sous  la tunique verte et noire prendront le départ de l’épreuve haut garonnaise.
Parmi les soldats du dirigeant emblématique du club, Jean Michel Bourgouin, on retrouvera l’ancien professionnel de l’Armée de Terre, et champion de France 2012, Jimmy Raimbaud, transfuge à l’intersaison du CR4C Roanne. A ses côtés des valeurs sures du cyclisme Elite en la personne d’Axel Narbonne Zuccarelli, Clément Lalba, 10 ème de la
Ronde de l’Izard 2019, Shoî Matsuda le spécialiste japonais du chrono, ou encore Jonathan Couanon et Robin Meyer qui tournent  autour de la gagne depuis le début de la saison.
Mais les regards se porteront naturellement vers les deux occitans de l’écurie aixoise. L’audois d’adoption Simon Carr, un ancien de l’OCF qui passera professionnel le 1er août prochain, et bien évidemment le tarnais Romain Campistrous . Troisième en 2019, derrière ses équipiers Florent Castellarnau et Adria Moreno Sala, Romain Campistrous, ne sera pas le seul à jouer à domicile.
Quentin Rossini en plein effort (crédit photo direct vélo)

En effet, le vauréen Quentin Rossini du Team  Océane Top 16 sera présent, accompagné du redoutable Rudy Fiefvez toujours placé au Circuit des Plages Vendéennes la semaine dernière, tout comme Bastien Bareille très constant dans ses performances en ce début de saison.
Le GSC Blagnac, tout auréolé de son premier succès en 2020 à Puyloubier(13), avec son leader Clément Jolibert, vendra chèrement sa peau, face a ses anciens équipiers provençaux.  L’équipe du président Gaétan Prime est solide et homogène, avec Axel Bouchet, Maxime Agut, et le britannique Alex Haines.

3 clubs étrangers, des individualités, …. et une absence de marque !

Mathis Fédrigo du  Pau Vélo 64 en vainqueur (crédit phot La République des Pyrénées) 

Parmi les 135 coureurs qui prendront le départ de cette 65 ème édition, on remarque la présence de l’équipa espagnole Antiga-Casa Bellsola. Cette équipe à la particularité d’aligner exclusivement des coureurs qui sortent des rangs de la catégorie juniors.L’équipe japonaise EQA DS, bien connue en région  Occitanie alignera encore une fois des coureurs jeunes et performants. Miori Kawasaki, 9 ème de la Philippe Gilbert Classic Juniors en 2019, tout comme Itsuke Koide 7 ème des derniers championnats du Japon Espoirs.
Guillaume De Almeida, ancien vainqueur du Grand Prix Mujica en 2018, retrouvera sa région sous les couleurs du club portugais Fortuna Maia. 
Loîc Herbreteau (crédit photo La Charente Libre). 

Parmi les individualités qui pourraient tirer leur épingle du jeu dans une course d’attente, on pense au carcassonnais, Nicolas Godin, ou encore au toujours jeune et fringant Loîc Herbreteau (AC Jarnac) 43 ans et ancien champion de France amateur en 2007. On suivra avec attention les performances des coureurs béarnais du Pau Vélo 64 et de Mathis Fédrigo,  Sans oublier les membres du CC Marmande 47 avec Pierre Créma, Yohan Soubès et Lilian Langella.
Rémi Bénarfa (CC Périguex)  et Mathieu Cérusuela (VS Lescar) deux anciens de l’OCF tenteront de se mettre en évidence. Kylian Larpe et  Kiril Tarrassov du Team Cube U17 seront a surveiller.
Erwan Soulié.
Mais l’absence de marque est à mettre à l’actif de l’Occitane Cyclisme Formation, qui se présentera auréolée des performances de rang en ce début de saison 2020, sans son leader charismatique Kevin Besson. Pour Erwan Soulié ( 3ème au Tour du centre-Var), Nathan Vandepitte et Corentin Navarro (3ème de la dernière étape des Boucles du Haut Var), c’est une occasion  de ne pas avoir le poids de la course sur les épaules, et ainsi de profiter du travail des écuries favorites citées plus haut.
Le Borgne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s