#Rugby – Fed1 / M.André (Albi) : «On se rend la tâche très compliquée!»

Le capitaine du Sporting Club Albigeois n’était pas totalement satisfait de la victoire bonifiée face au Sporting Club Graulhetois, ce dimanche (17ème journée fédérale 1) et le fait savoir. Interview avec le bicentenaire albigeois, qui n’oublie pas de rendre hommage à son ancien Coach et actuel du SCG : Jean Christophe Bacca .

Crédit photo Jacques Massine

Matthieu, re-rencontrer Jean-Christophe Bacca dimanche, ça a te faire plaisir parce-que c’est aussi quelqu’un qui a marqué l’histoire du club ? 

 

Ça me fait très plaisir. Il a marqué l’histoire du club, il a marqué ma carrière parce-que c’est quand même lui qui m’a fait venir à Albi. C’est lui qui m’a donné ma chance et m’a coaché toutes ces années donc je suis très reconnaissant envers cet homme-là. C’est vrai que ça fait très plaisir de le rencontrer. 

 

On va parler du match. 25 premières minutes quasiment parfaites, on se disait  » ça y est, Albi est reparti dans le bon sens de la marche en mode rouleau compresseur « . Et puis après, on a eu l’impression que vous vous étiez mis, non pas en point mort, mais en mode gestion ? 

 

On a quand même souvent vu ce scénario cette saison. C’est à dire qu’on prend rapidement le score, 20-0, 24-0 et puis on en fait un petit peu moins, on est un peu moins concentré. Il y a de bonnes équipes en face, ça remonte, ça nous fait déjouer et voilà. Un scénario fréquent, je pense qu’on prend du plaisir sur ces 20 premières minutes mais sur les 60 autres, on se rend la tâche très compliquée et c’est pénible. 

 

Quand on écoute les garçons, le pire, c’est qu’à l’entraînement la semaine, vous vous donnez, vous faîtes de bons entraînements mais on a l’impression que vous n’arrivez pas à le rééditer en prestation. Est-ce que ce n’est pas à cause de la préparation physique pour monter en puissance qui pèse un peu dans les jambes ? Soit vous me répondez non mais on commence quand même à en douter de cette réponse. 

 

Non, c’est sûr que non. Si l’adage  » on s’entraîne comme on joue  » était vrai, ce serait bien différent. Parce-que je vous garantis que ce qu’on fait est plus dur à l’entraînement. On fait des bonnes semaines mais, je ne sais pas, peut-être qu’on est plus motivé pour s’entraîner entre nous que pour jouer le week-end. C’est quand même bien dommage. 

 

En tant que capitaine, quel est le levier que tu vas actionner dans les vestiaires ?  » C’est bien les gars, on a pris les 5 points mais il y a encore du taf ? « 

 

Oui, c’est exactement ça. C’est pénible parce qu’on ne prend pas de plaisir, tout simplement. En tous cas, ça fait 4 matchs depuis le début de cette année 2020, qu’on ne prend pas de plaisir. Donc, c’est dommage et il faut changer ça. 

 

Le plaisir sera pour le printemps ? 

 

J’espère

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s