#Rugby – Fed1 / M.Buzy-Pucheu (FFR) : «Mauléon, c’est le club d’une ville, d’une région!»

Le vice-président de la Fédération Française de Rugby qui était en terrain connu à Mauléon puisqu’il est le local de l’étape, nous a accordé une interview à la mi-temps du choc face à Albi. Pour celui qui mène le rugby amateur au sein de « France Rugby », le résultat de l’équipe souletine face à l’armada pro tarnaise est la preuve indéniable d’une fédérale 1 , dont le brassage est une richesse et un véritable atout. Fier de son club de cœur, « MBP » était ravi de voir la magnifique image qu’a envoyé le stade Marius Rodrigo et les acteurs du match de samedi. En clair pour le vice président de la « Fédé« , samedi c’était à Mauléon, « les fêtes de la fédérale 1″.

Crédit photo lanouvellerepubliquedespyrenness

Maurice Buzy-Pucheu, cette équipe de Mauléon face à l’ogre albigeois montre que, même en étant amateur, quand on a du courage et de la valeur, on arrive à faire de belles choses ? 

 

Mauléon joue le match parfait pour le moment. Quand on voit les deux équipes sur le terrain, ça montre une différence de gabarits, d’organisation de jeu, mais Albi est peut être un peu mécanique. Je pense que, si Albi ne met pas un peu d’enthousiasme, ils vont avoir des difficultés cet après-midi parce-que Mauléon met de l’enthousiasme et joue son jeu c’est à dire aller chacailler dans les rucks, plaquer, monter. Pour le moment, c’est un match agréable, il y a une passion saine dans le public.

 

Nous, on découvre ce public de Marius Rodrigo mais c’est quand même des ambiances qu’on aime dans le rugby ? Çasent le rugby terroir, ça sent la terre de rugby ici ? 

 

C’est ce qui tient le club de Mauléon. Mauléon, c’est le club d’une ville, d’une région, qui n’a jamais perdu ses valeurs, qui a toujours accepté de jouer au niveau où ses joueurs pouvaient jouer. C’est une forme d’humilité et à la fois de réaction. Vous découvrez le public mais c’est vraiment extraordinaire. 

 

Au début de l’année, de la saison pour la Fédérale 1, on a entendu monter  » La Pro D3, la Pro D3. Il y a trop d’écart entre les pros et les amateurs « . Une prestation comme ça douche toutes les critiques parce qu’on voit que même en étant amateurs, on arrive à tenir des professionnels ? 

 

Ce que je dis, c’est que jouer en Fédérale 1, ce n’est pas jouer avec le confort, avec des déplacements d’une équipe honneur. La Fédérale 1 n’est pas une catégorie confortable, c’est ce que je disais au club. On a encore réuni la semaine dernière à Paris les clubs de Fédérale 2 pour justement les sensibiliser sur la règlementation, sur l’avenir, faire partager nos projets. On a fait prendre la parole aux présidents qui descendaient comme Nafarroa et tous les présidents ont marqué un attachement à cette forme de courage. Vouloir la Fédérale 1, c’est savoir qu’on aura des difficultés, pas des difficultés sur le terrain, mais qu’on aura des enjeux chaque dimanche. 

 

Quoi qu’il arrive, c’est une belle fête du rugby aujourd’hui et ça montre aussi les belles valeurs qui transpirent du rugby ? 

 

Je suis content que vous découvriez ces belles valeurs de Mauléon

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s