Coupe Occitanie – 8èmes / JB Auriol (Cambounet) « On aurait dit que c’était nous l’équipe de R1 »

Petit poucet de ces huitièmes de finale de Coupe Occitanie, le club Tarnais a réussit à surprendre avec brio le roc de Luzenac, pensionnaire de Régional 1. Jean-Baptiste Auriol et les siens ont faim de gros adversaires pour le tour suivant.

cambounet
Crédit Cambounet

Vous sortez un gros poisson lors de ces huitièmes de finale de Coupe, qu’en retirez-vous ?

J’ai été très étonné dans un premier sens par la qualité de notre jeu. Nous l’avion déjà démontré, mais pas contre une équipe de R1. Je l’ai été également par Luzenac qui a été absent. Nous les avons « étouffés » en jouant notre jeu. On aurait dit que c’était nous l’équipe de R1.

Selon vous c’est votre équipe qui était bien en place, ou Luzenac qui est passé à côté de son match ?

C’est un tout. D’un côté, nous avons été présents de la première à la 95ème minute. De leur côté, ils ont deux coup d’éclat sur le match. C’était un peu des deux quoi. Si à la mi-temps nous menons 2 ou 3-0, c’est pareil. Nous faisons un poteau, une transversale. C’était peut-être moins flagrant au retour des vestiaires, mais lors du premier acte, nous avions le ballon.

Ce n’est clairement pas un hold-up du coup…

Ah non du tout. Les coachs adverses peuvent vous le dire. Ils nous l’ont dit, « il n’y a pas photo, vous avez été excellents aujourd’hui et nous complètement en dedans. »

Quand retentit le coup de sifflet final, vous sortez Luzenac, qu’est-ce qui se passe dans votre tête après un tel exploit ?

Ben « on l’a fait ». Nous n’espérions pas tant même si nous nous sommes donnés les moyens de penser qu’on pouvait le faire. D’un autre côté ça restait un rêve. Même si je faisais bonne figure devant les joueurs en leur expliquant qu’on pouvait le faire, ça restait quand même un rêve au fond de moi. À la fin, quand le coup de sifflet final arrive, je me dis, on l’a fait, mais on l’a maîtrisé. Ce n’est pas un hold-up avec deux actions deux buts. Au contraire, c’est une maitrise du match. C’est ce qui a justement étonné tout le monde. Le coach adverse me l’a confirmé en me disant « il n’y a rien à dire vous méritez c’est flagrant. »

Quand vous dites vous être donné les moyens, vous pensez à quoi ?

Avant le match c’est ne pas que c’est Luzenac en face. Lors du rassemblement à 11h dimanche matin, la première chose que j’ai fais, c’est équilibrer les chances de passer en montrant nos points forts et les leurs. Au final, ça s’est nivelé. J’ai vu pour leur montrer que nos chances étaient équivalentes aux leurs et que c’était à nous de les faire douter pour pouvoir passer. Même si nous n’arrivons pas à faire le trou lors de la première mi-temps, nous les avons fait douter. Quand le doute s’imisce, on sait comment ça se passe. J’ai un peu d’expérience de joueur en DH à Castres, derrière c’est plus dur de réagir.

Vous voulez parmi les huit derniers de cette compétition. Est-ce que vous ne vous prenez pas à rêver aller au bout ?

Pas du tout. Notre force c’est de jouer match après match. Si nous commençons déjà à penser à une finale, nous aurons tout faux. Ce n’est pas comme ça que nous y arriverons. Si nous prenons match après match, il peut se passer quelque chose.

Match après match, place donc aux quarts. Un favori comme adversaire ?

Si Castanet passe en quart (match en retard), ça serait eux. Pour les huitièmes, nous avions une préférence pour Luzenac et Castanet. Il ne nous reste plus que Castanet.

Ne rêvez-vous pas d’un petit derby contre Saint Sulpice ?

Je ne sais pas si ça ne serait pas davantage un piège pour nous. Quitte à perdre, autant perdre contre une grosse équipe qu’avoir des regrets contre une équipe qui aurait un seul niveau d’écart. Connaissant super bien le gardien de Castanet ça rajoute de l’engouement. Nous connaissions super bien également celui de Luzenac. Celui de Luzenac c’est fait (rires), maintenant si nous pouvons prendre Castanet, pourquoi pas chercher un autre exploit

Propos recueillis par Le Lensois.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s