#Football – R1 / G.Boronad (Alberes Argeles) « premier c’est bien, mais il faut savoir y rester »

Forts de deux succès de rang en championnat, Albères Argeles s’est hissé temporairement en tête de leur poule C de Régional 1 devant Lattes qui compte cependant un match en retard. Malgré ce retour en grâce, le coach Catalan Guillaume Boronad souhaite conserver les pieds sur Terre et ne veut pas s’enflammer

Ce week-end vous l’emportez à Mende 0-1, le week-end dernier dans le choc contre le leader Lattes vous glanez un succès des plus précieux 4-1. Ces deux succès ont permis de métamorphosé votre parcours en championnat pour vous permettre de prendre la tête de la poule. Comment êtes-vous passé d’un mois de décembre en difficulté à un mois de janvier intraitables ?
Nous avons bien débuté en championnat du moins. Avant cela, nous avions perdu en Coupe Occitanie au début du mois. Sinon, pour l’instant ça tourne bien pour nous puisque nous prenons six points. Fin 2019, nous avons fait un petit parcours en Coupe de France. J’ai un effectif pas très étoffé. À cela rajoutez plusieurs blessures donc quelques joueurs ont enchaîné les matchs. Nous sommes arrivés au mois de décembre un peu éreintés à mon goût, d’où des résultats difficiles. En début de saison, certains matchs n’ont pas tourné comme nous le voulions. Certaines choses tournent à ta faveur et parfois non.

La problématique ne fut pas la même contre Lattes ? Pourtant vous l’emportez sur un score fleuve …

De l’extérieur, lorsque l’on ne voit pas les matchs c’est différent. Je ne dirais pas que nous avons été intraitables. Ils sont venus chez nous pour jouer, j’ai trouvé cette équipe intéressante. Mais du coup, ils nous ont laissé des espaces et les choses ont tourné en notre faveur. À mes yeux, le score ne reflète pas la réalité de la rencontre et le niveau des deux équipes.

C’est le réalisme qui vous a permis de faire la différence en gros…

Voilà. Nous avons été réalistes. Comme j’ai dis les choses ont basculé pour nous. Ils ont une occasion, ils ne la mettent pas. Nous nous procurons deux trois contres, sans marquer. Derrière nous marquons sur corner. Ils avaient la maitrise, mais nous les avons contré. 3-0 au bout de trente minutes, après, cela devient compliqué. Lattes n’a jamais baissé les bras. Nous réussissons à marquer le quatrième au retour des vestiaires car de leur côté, ils ont essayé de revenir au score. Dans cette poule, les matchs sont tous serrés, tout le monde peut battre tout le monde.

Du coup c’est la trêve qui vous a permis de recharger les batteries…

Oui, nous avons un effectif réduit avec 15-16 joueurs potentiellement avec un niveau intéressant pour jouer les cinq premières places. Derrière, nous avons beaucoup de jeunes. Si l’effectif est au complet, ça va mais si nous avons des blessés ça peut être compliqué. Si nous sommes disciplinés question cartons et que nous avons une bonne hygiène de vie pour éviter les blessures, nous mettrons tout de côté pour faire quelque chose de bien. Entre les matchs amicaux, de prépa, de Coupe et de championnat, certains joueurs avaient déjà fait 22-23 matchs à Noël ! Cette trêve nous a fait du bien à ce niveau-là.

Malgré un effectif réduit, vous êtes leaders actuellement, avec un match d’avance sur Lattes. Est-ce que vous avez clairement affiché des ambitions cette saison avec votre équipe ?

Non car Argelès a pour réputation depuis des années d’avoir un terrain compliqué. Par exemple l’an dernier, nous avons du jouer sur le terrain de rugby d’Argelès sur Mer. Cette année, nous avons eu un nouveau stade, avec un nouveau synthétique. La priorité était de faire mieux que l’année dernière où nous terminons cinquième, et surtout prendre du plaisir et produire du jeu sur ce nouveau terrain. C’est ce que nous avons plus ou moins fait en début de saison. Ça a tourné en notre faveur puisque nous avons des résultats favorables. En novembre, nous nous retrouvons premiers. Après, nous y prenons goût, mais nous n’avons pas le couteau sous la gorge pour essayer de monter. Le championnat est encore long. Naturellement, les dirigeants et les joueurs parlent du classement mais nous ne faisons pas une fixation. Je ne pense pas que les joueurs soient prêts d’assumer mentalement de jouer la montée. C’était d’ailleurs mon discours avant Lattes.

Que manque-t-il au groupe pour espérer pouvoir se centrer sur un objectif de montée ?

Plus de rigueur. Nous restons des joueurs amateurs et nous sommes aujourd’hui leaders c’est bien. Mais parfois, nous ne mettons pas tout de notre côté. Quand on parle de montée il faut être plus rigoureux sur des détails précis : entraînements, timing, travail… et assumer mentalement. Nous avons été premiers après le match de Lunel si je ne me trompe pas et derrière, nous perdons les deux rencontres. Je me dis derrière que les joueurs ne sont pas prêts à assumer ce rôle. Premier c’est bien, mais il faut savoir y rester, ça c’est autre chose ! Des fois il vaut mieux être deuxième, troisième et passer devant au dernier moment. Il y a plus de facilité à assumer cela. Le classement est anecdotique pour le moment. Surtout que Lattes compte encore un match en retard et peut nous repasser devant.

La montée ne pourrait-elle pas représenter un objectif sur le plus ou moins long terme pour votre club du coup ?

Oui, ça pourrait l’être. Sportivement, ça pourrait être intéressant pour les joueurs. Ils ont toujours envie de jouer au niveau supérieur. S’ils sont disciplinés et rigoureux, ils ont la possibilité avec un peu de réussite d’espérer jouer quelque chose. Si nous arrivons à monter, ça sera un autre niveau. Après financièrement, je ne sais pas si le club pourrait assumer la montée en N3. Pour le moment je ne peux pas vous dire. Pour l’instant, nous prenons les matchs un par un. Le tout, c’est d’être bien placés pour le sprint final et après nous verrons bien. Finir dans les trois premiers et pourquoi pas monter, ça serait tout bonus pour le club.

Pour bien figurer dans cette lutte, sur quels points forts peut s’appuyer votre équipe du coup ?

Nous avons joué de plusieurs manières depuis le début de l’année. Des fois nous avons joué la possession et la maîtrise du match, des fois nous avons laissé le ballon et l’adversaire et nous avons contré. Nous n’avons pas de schéma spécifique. Je serais surtout attentif à la rigueur et à la discipline. De la sortirons de la réussite et des résultats réguliers.

Propos recueillis par Le Lensois

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s