#Rugby – Fed1 / D.Fourtané (Stade Bagnerais) : «On joue avec la peur au ventre!»

Notre consultant Didier Revellat est allé à la rencontre de David Fourtané, le coach des haut-Pyrénéens du Stade Bagnerais. Le technicien bigourdan nous fait le débriefing d’un « choc du maintien » face à Graulhet qui a fait durer le suspens jusqu’au bout , avec un épilogue heureux pour les stadistes.

Crédit photo Stade Bagnerais

On est avec David Fourtane de Bagnères. Comme je le disais à Jordan Matier, pour le coup, vous revenez un peu du diable vauvert, même si vous n’étiez pas loin toute la partie ? 

 

Je pense que c’était deux équipes qui se valaient à peu près. Nous, on vient en espérant accrocher le bonus défensif et finalement, on vient accrocher le match nul. Mais, c’est dommage qu’on restreigne un peu notre jeu. On devrait envoyer un peu plus de jeu, ce qu’on travaille mais c’est sûr qu’autant Graulhet que nous, on joue avec la peur au ventre et ce n’est pas évident pour les gamins de se lâcher. 

 

Ca a manqué de rythme aujourd’hui mais c’était un match de reprise pour les deux équipes avec un terrain lourd. Comme tu l’as dit, c’était un peu la peur au ventre car c’était un duel de mal classés ? 

 

C’est tout à fait ça, il y avait tous les ingrédients pour ne pas que ça envoie. Terrain gras, match de reprise, la peur au ventre des deux équipes, ça donne ça. Et pourtant, ce qui est dommage, c’est qu’on voit qu’autant eux que nous, quand on envoie les ballons à l’aile, il y a de quoi faire tant pour eux que pour nous. Donc je pense que, malheureusement, le match nul est mérité pour les deux (rires). 

 

Vous avez quand même eu des difficultés en mêlée fermée ? 

 

Oui, on savait que Graulhet avait une grosse mêlée, ils ont une première ligne très, très solide donc, on joue avec (rires). 

 

Ceci dit, la bonne opération est quand même pour Bagnèresaujourd’hui puisque, sur le cumul des deux matchs, vous êtes devant en cas d’égalité à la fin ? 

 

C’est ça, on est obligé de tout compter. Donc là, sur le cumul des deux, on est à égalité. On reste encore avant dernier, Saint-Sulpice à Bagnères la semaine prochaine va être très important pour nous. On n’arrive pas à accrocher de gros à la maison donc, si on pouvait accrocher Saint-Sulpice, franchement, ça nous donnerait une bouffée d’air et une bouffée mentale aussi. 

 

Propos recueillis par Didier Revellat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s