#Cyclisme / Lilian Calmejane : Un hiver studieux

A l’aube de sa cinquième année professionnelle, l’albigeois Lilian Calmejane qui vient de fêter ses 27 ans, leader de l’équipe Total direct Energie prépare sa future saison dans les sous bois, avec la pratique intensive du cyclo-cross. 

Lilian Calmejane en plein effort lors du  cyclo cross de Montbron-Eymoutiers en Charente.


Le cyclo-cross prépare aux succès sur  route.

A l’image des anciens grands champions français sur route comme Jean Robic, Jean Chassang, Cyrille Guimard, champion de France en 1976, et qui une fois directeur sportif  suscitera les vocations de ses nombreux poulains sur plusieurs générations,  avec  les frères  Madiot, Martial Gayant, ou encore Frédéric Moncassin,  Emmanuel Magnien, Christophe Lavainne, Christophe Mangin et plus près de nous Clément Venturini champion de France en titre, nombreux sont les routiers qui préparent la saison en s’adonnant à la pratique du cyclo-cross.
Sans oublier le dernier Champion du Monde français en 1993, Dominique Arnould qui occupe actuellement les fonctions de directeur sportif chez… Total Direct Energie, la formation de Lilian Calmejane.
Cette discipline qui fût inventée en France par les militaires, permet de garder du rythme durant l’hiver, tout en travaillant l’équilibre et l’agilité sur la machine. Elle fait  faire un excellent travail de cardio mais cette activité couplée à d’autres activités comme la course à pied ou le ski de fond permet aux coureurs de ne pas faire trop de lard en hiver.
Lilian Calmejane est un fervent pratiquant de cette discipline. Formé au Saint Juéry Olympique, il roule sur les traces d’Henri Bonnand, Dominique Marty, Pascal Garcia  Cyrille Bonnand vice champion de France en 2001. Il obtint de nombreux succès dans cette discipline aussi bien chez les jeunes que lorsqu’il portait le maillot de Vendée U, la formation qui le révélera. 
22 décembre 2019, en vainqueur à Montbron-Eymoutiers (crédit photo DirectVélo)
Entré chez les professionnels par la grande porte en 2016, il remportera   sa première victoire professionnelle lors de la 4 ème étape du Tour d’Espagne. Lilian Calmejane écrasera ensuite le début de saison 2017, en remportant les classements généraux de l’Etoile de Bessèges, la semaine internationale Coppi-Bartali, et le circuit de la Sarthe.
Mais durant l’été 2017, le public du Tour de France fera la connaissance de l’albigeois, celui -ci remportera  la 8 ème étape de la Grande Boucle, au terme d’un effort solitaire colossal. Un effort qui a bien failli lui coûter la victoire, car il était  victime de crampes à quelques kilomètres de l’arrivée.
En 2018, Lilian Calmejane est attendu par l’ensemble des observateurs et par ses adversaires. 
Il inscrira les classiques Paris-Camembert et la Drôme Classic à son palmarès.
En 2019, son Tour de France fût contrarié par une forme capricieuse et selon ses dires, par une recherche du bon poids de forme durant toute la saison, ce qui ne l’empêchera pas de remporter au passage la classique de l’Ardèche et une étape du Tour du Limousin dont il prendra la 2 ème place du classement général final.
2020, l’année de la confirmation ?
L’arrivée de la compagnie Total dans le peloton, avec le rachat de Direct Energie, permet à Jean-René Bernaudeau d’asseoir son équipe dans le gotha des équipes françaises et mondiales. 
Lilian Calmejane a prolongé son contrat pour deux saisons supplémentaires en juin 2019 et l’arrivée dans l’équipe  de Niki Terpstra (Paris Roubaix 2016, Tour des Flandres 2018 et triple champion des Pays-Bas sur route en 2010,2012 et 2015) permet à Lilian Calmejane d’être un équipier de luxe pour le batave aux immenses ambitions dans les classiques de début de saison.  L’homme de Beverwijk voudra  faire oublier sa première saison en France perturbée par une chute dans le Tour des Flandres 2019, lui occasionnant une perte de connaissance avec traumatisme crânien.
Une fois le travail d’équipier pour son leader dans les flandriennes terminé, Lilian Calmejane toujours aussi »bankable » prendra le relais pour aller à la conquête de nouveaux succès dès Milan San Rémo; en passant par la Flèche Wallone, ou encore dans la Doyenne des classiques Liège – Bastogne – Liège.
C’est la raison pour laquelle, le champion albigeois réalise un hiver studieux et appliqué.
Ancien Champion d’Occitanie de cyclo-cross en 2018, Lilian Calmejane s’alignait début décembre dans le cyclo-cross d’Albi, organisé par son club, Albi Vélo Sports. Il avait remporté la première édition de l’épreuve qui se déroulait dans la plaine de Cantepau. 
En 2019, en reprise de compétition, il est battu par son compère albigeois le jeune et prometteur Thomas Bibet, tout juste agé de 18 ans.
Une semaine plus tard, en terre narbonnaise, Lilian Calmejane est battu pour le titre régional de cyclo-cross  par le spécialiste de la discipline et du VTT , le minervois  Victor Koretsky. (voir notre édition https://le-mag-sport.com/2019/12/11/cyclocross-championnats-doccitanie-les-vetetistes-en-position-de-force/)  
(Crédit photos La Charente Libre).
Ce week-end, Lilian Calmejane était en Charente, dans la commune de Montbron-Eymoutiers, pour se mesurer à ses adversaires mais aussi pour sonder son état de forme, dans cette épreuve dont il ne manque jamais une édition.
Le résultat est sans appel, victoire au terme de l’heure d’efforts. Il remporte un succès hivernal devant un autre professionnel le jeune Kevin Ledanois (Arkéa Samsic) et le prometteur Thomas Morichon (AC Bisontine). L’équipe bretonne Arkéa Samsic place Anthony Delaplace et Clément Russo aux 4ème et 5ème places… Le 6ème n’est autre que Romain Bardet (AG2R La Mondiale), maillot à pois lors du dernier Tour de France.
Cette victoire donne de la confiance avant de reprendre la route, terrain de chasse et de prédilection  de Lilian Calmejane.  Mais avant cela, un petit détour aux championnats de France, en ayant à l’esprit que le dernier champion de France de cyclo-cross occitan fut le millavois Jérôme Chiotti en 1995… En attendant, de reprendre la vedette à son alter égo français Julian Alaphilippe, nouvelle coqueluche du public tricolore, et qui était dans sa jeunesse un excellent crossman en obtenant les titres de champion de France de cyclo-cross espoirs en 2012 et 2013…. et qui fût médaillé d’argent et de bronze aux mondiaux juniors et espoirs !
Les températures froides, les rafales de vents et les chemins gras et boueux de l’hiver  conduisent  à la gloire estivale…
Le Borgne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s